D1 féminines : présentation de la 6e journée

6e journée de D1 Arkema avec un alléchant Bordeaux-OM et un nouveau derby parisien, cette fois entre PSG et PFC. L’OL se déplace serein à Dijon, tandis que Reims-Guingamp et Fleury-Soyaux vaudront cher. Le MHSC à domicile enfoncera-t-il encore plus Metz ?

Samedi 19 octobre

Montpellier-Metz
Reims-Guingamp
Bordeaux-Marseille
Fleury-Soyaux
PSG-Paris FC

Dimanche 20 octobre

Dijon-Lyon

——————————–

Les joueuses de l’OL et du PSG sont bien placées pour continuer leur tête-à-tête en haut du classement. Les premières ne devraient pas être inquiétées le moins du monde chez la lanterne rouge Dijon, tandis que les secondes disputeront un deuxième derby francilien consécutif face au Paris FC dont elles partiront largement favorites… De même Montpellier qui, à la maison, doit conforter sa place de 3e au détriment d’un Metz en grande difficulté… Bordeaux, qui reste sur deux défaites de rang, dont la deuxième à domicile face à Guingamp, tentera de se racheter aux yeux de ses supporters en faisant payer l’addition à l’OM qui n’a pas encore pris de point à l’extérieur… Fleury, premier non relégable, cherchera à réduire l’écart de points (cinq) le séparant de son visiteur Soyaux, invaincu depuis quatre matchs… Enfin, match important entre Reims et Guingamp, deux équipes séparées par deux points seulement…

Samedi 19 octobre

14h30 – Stade Bernard Gasset – Multisport 1
MHSCMETZ

MHSC : 3e – 10 pts – 12bp / 3 bc. Meilleure buteuse : Lena Petermann, 4 buts. Meilleure passeuse : Marion Torrent, 4.
Metz : 11e – 1 pt – 4bp / 15bc. Meilleure buteuse : Sh’nia Gordon, 2 buts. Meilleure passeuse : Melike Pekel, 3.

Ne tournons pas autour du pot : le FC Metz est l’adversaire préféré du MHSC. Comme on le verra ci-dessous, sur les six rencontres les ayant opposées, les Pailladines restent sur 5 succès et 34 buts marqués, contre aucun encaissé… En d’autres termes, et en regardant par l’autre bout de la lorgnette, Montpellier est le pire cauchemar des Messines. Et il n’est pas certain que les statistiques s’améliorent ce samedi. Le MHSC restant sur un résultat un peu décevant (nul à Soyaux 1-1), il voudra faire aussi bien que lors de son dernier match à la maison contre l’autre actuel relégable, Dijon, écrasé 6-0 à la 4e journée… et maintenir la tradition de la valise transmise aux Lorraines.
Metz, qui a subi à Marseille sa 5e défaite en six matchs (1-3), veut retrouver de la confiance – à défaut d’un résultat positif qui s’annonce compliqué à obtenir – avant deux matchs cruciaux face à Reims et à Dijon.

Arbitre : Maika Vanderstichel

À noter :

– Depuis la première accession de Metz en D1, les deux équipes se sont affrontées à trois reprises dans l’Hérault, et… les résultats sont de pire en pire pour les Lorraines : 0-5, 0-6 et 0-11 la saison passée ! Ce n’est guère mieux à Metz même : 2-2, 0-5, 0-7… Au total, donc, en 6 matchs : 5 victoires du MHSC et 1 nul, 36 bp, 2 bc…
– L’internationale montpelliéraine Marie-Charlotte Léger a joué une saison au FC Metz (2014-2015) : 20 matchs en D1 (18 fois titulaire), 8 buts. Elle était alors internationale U19.
– Expérience contraire pour l’attaquante messine Meryll Wenger, Montpelliéraine de naissance et qui a joué de nombreuses années au MHSC, dont 5 saisons en D1, mais seulement 22 matchs joués à ce niveau (2 buts).

Les deux derniers MHSC-METZ :

2018 : MHSC 11-0 Metz
2017 : MHSC 6-0 Metz

Prono : MHSC

———————————

14h 30 – Stade Louis Blériot – Multisport 2
REIMSGUINGAMP

Reims : 9e – 4 pts – 7 bp / 12 bc. Meilleure buteuse : Naomie Feller et Tetyana Romanenko, 2 buts. Meilleure buteuse : Melissa Herrera, 2.
EAG : 8e – 6 pts – 7 bp / 11 bc. Meilleure buteuse : Louise Fleury, 3 buts. Meilleure passeuse : Margaux Le Mouël, 2.

À l’orée de cette 6e journée, les deux équipes se suivent au classement. Guingamp, qui vient de réussir une très grosse performance en s’imposant à Bordeaux (2-1) peut, en cas de nouveau succès à l’extérieur, mettre son adversaire du jour à 5 points, un écart déjà intéressant dans la course au maintien…
À l’inverse, les Champenoises qui ont pris un bon point à Dijon (1-1) ont l’occasion de passer devant l’EAG, à condition bien sûr de le battre…
La bataille s’annonce donc rude et serrée entre deux formations possédant quasiment les mêmes statistiques en nombre de buts marqués et encaissés, et jouant sans complexes. Pour les Rémoises, ce match s’inscrit dans une série de trois rencontres très importantes, entre deux déplacements à Dijon et Metz, tandis que Guingamp enchaînera avec une triplette francilienne (Fleury, PSG, PFC).

Arbitre : Solenne Bartnik

À noter :

Retrouvailles : les Rémoises Chloé Philippe et Naomie Feller, et la Guingampaise Margaux Le Mouël ont été sacrées ensemble championnes d’Europe cet été avec l’Équipe de France U19.

Les deux derniers Reims-Guingamp :
Aucun

Prono : nul

——————————–

14h 30 – Stade Ste Germaine (Le Bouscat) – Foot +
BORDEAUXOM

Bordeaux : 4e – 9 pts – 9 bp / 6 bc. Meilleure buteuse : Khadija Shaw, 5 buts. Meilleure passeuse : Khadija Shaw, 2.
OM : 7e – 6 pts – 6bp / 14 bc. Meilleure buteuse : Sarah Zahot, 3 buts. Meilleure passeuse : Tess Laplacette, 2.

Sur la soupe des Girondines qui s’annonçait très goûteuse, commence à se dessiner quelque chose ressemblant à une grimace. Remises à leur place par un PSG largement supérieur et qui leur a surligné le chemin encore à parcourir pour prétendre au sommet de la D1, les Bordelaises sont carrément tombées de très haut la semaine dernière en s’inclinant chez elles face à Guingamp (1-2), après avoir pourtant mené au score pendant trois quarts d’heure. Nul doute que les joueuses ont dû entendre parler du pays par leur entraîneur, et que certaines ne sont peut-être pas assurées de vivre ce nouveau match ailleurs que sur le banc, voire en tribunes. À moins que ne soit choisi la solution du « Rachetez-vous ! » en leur offrant une nouvelle chance… La victoire est d’autant plus impérative pour le FCGB que lors de la prochaine journée, il ira à Lyon… Le groupe de supporters des Ultra Marines sera massivement présent pour soutenir ses joueuses.
L’OM arrive-t-il à point nommé pour servir de victime ? Les Olympiennes alternent le médiocre et l’encourageant, sans que l’on sache exactement à quoi s’en tenir à leur égard. Certes, la victoire face à Metz (3-1) aura rassuré, car la rencontre était cruciale contre un adversaire direct pour le maintien, et a été obtenue avec beaucoup de solidarité (et grâce à une Mikaëlla Cardia – de retour de suspension – en feu). Mais la grande faiblesse de l’opposition ne permet pas d’assurer que l’OM saura résister pour autant à une équipe autrement mieux armée… à condition que celle-ci ne reproduise pas les incroyables erreurs défensives du match contre Guingamp et sache montrer un peu plus (et même beaucoup plus…) de détermination.
Le nouveau système mis en place par Christophe Parra (5-3-2) sera probablement reconduit, puisqu’il a marché. Et les Olympiennes peuvent se dire « puisque Guingamp l’a fait, alors pourquoi pas nous ? » Elles seraient bien inspirées de le faire au premier de leurs deux gros matchs consécutifs, puisque dimanche prochain elles accueilleront le PSG…

Arbitre : Élodie Coppola

À noter :

– Depuis leur arrivée ensemble en D1, FCGB et OM se sont affrontés à quatre reprises, deux fois à Bordeaux et deux fois à Marseille, et il n’y a jamais eu plus d’un but d’écart dans des rencontres peu prolifiques en buts : deux victoires bordelaises (0-1, 1-0), un nul (1-1), une victoire marseillaise (1-0). Les défenses prendront-elles encore le pas sur les attaques ?
– Une ancienne Olympienne à Bordeaux : l’internationale Viviane Asseyi, qui passa deux saisons à l’OM (2016-2018), y disputant 42 matchs en D1 et inscrivant 13 buts, dont celui de la victoire face à… Bordeaux, le 4 février 2018 ! Elle retrouvera pour la première fois depuis son départ la saison dernière ses anciennes coéquipières.
– En face, Éva Sumo et Maëva Salomon ont toutes deux porté le maillot bleu marine des Girondines. La première nommée durant deux saisons (2015-2017, 17 matchs en D2, 5 buts + 19 matchs en D1), la seconde une année (2016-2017, 7 matchs en D1). Leur départ ensemble du club (pour Brest) ne s’était pas fait dans les meilleures conditions…
– Autre Olympienne à avoir joué à Bordeaux une saison (2017-2018), Nadjma Ali Nadjim (22 matchs, 5 buts en D1).

Deux derniers FCGB-OM :
2017 : FCGB 1-0 OM
2016 : FCGB 1-1 OM

Prono : Bordeaux

 

Tess Laplacette offrira-t-elle à une coéquipière une 3e passe décisive ?

———————————-

14h30 – Stade Auguste Chentelet – Multisport 3
FLEURYSOYAUX

FCF91 : 10e – 3 pts – 3 bp / 15 bc. Meilleure buteuse : Marina Makanza, 2 buts. Meilleure passeuse : Marine Haupais, 1.
ASJS : 6e  – 8 pts – 6 bp / 9 bc. Meilleure buteuse : Loura Bourgouin, Sarah Cambot, Anaïs Dumont, Anissa Lahmari, Siga Tandia : 1 but. Meilleure passeuse : Laura Bourgouin, Kimberley Cazeau, Anaïs Dumont, Lucie Pingeon, 1.

Terrible calendrier de début de saison pour Fleury qui a déjà dû affronter Bordeaux, Montpellier, Lyon et le PSG, soit les 4 premiers de la saison dernière ! Résultat : 4 défaites… Mais lorsque le FCF91 a pu jouer une équipe plus modeste – le promu Reims à l’extérieur –, il l’a emporté (1-0). Les motifs d’espoir que le championnat commence vraiment maintenant pour les Floriacumoises alors qu’on arrive à la moitié de la phase aller sont donc sérieux. Et la venue de Soyaux, invaincu depuis la première journée (2 victoires… à l’extérieur, 2 nuls à domicile) est un excellent test pour Fleury. Bien que très largement dominées la semaine dernière par le PSG, les Essonniennes ont plutôt bien résisté défensivement (0-2), notamment grâce à la performance de l’ex-gardienne du MHSC Laetita Philippe qui semble avoir trouvé ses marques dans les cages de son nouveau club.
L’opposition proposée restera d’un bon niveau. Comme dit précédemment, Soyaux voyage bien. Ses succès à Guingamp (3-1) et Metz (2-0) le prouvent. L’apport en attaque cette saison de Kimberley Cazeau, venue épauler Laura Bourgouin et Sarah Cambot, est déjà très précieux, et la défense parisienne devra se méfier du réalisme offensif des Charentaises.
Un match qui s’annonce très indécis, et pour lequel le pronostic n’est pas évident…

Arbitre : Jennifer Maubacq

À noter :

– Scores toujours très serrés entre les deux formations. En 4 matchs en D1, jamais plus d’un but d’écart.

Les deux derniers Fleury-Soyaux :
2018 : Fleury 1-1 Soyaux
2017 : Fleury 1-0 Soyaux

Prono :
nul

———————-

20h45 – Stade Jean Bouin – Canal + décalé
PSGPFC

PSG : 2e – 15 pts – 22 bp / 1 bc. Meilleure buteuse : Kadidiatou Diani, 7 buts. Meilleure passeuse : Nadia Nadim, 3.
PFC : 5e – 8 pts – 8 bp / 8 bc. Meilleure buteuse : Camille Catala, 3 buts. Meilleure passeuse : Claire Savin, 2.

Depuis près de 25 ans, que ce soit en tant que Juvisy (jusqu’à la saison 2017-2018) ou que PFC, les derbys franciliens avec le PSG constituent toujours des affiches alléchantes. Sans oublier leurs nombreuses confrontations en Coupe de France : six entre 2012 et 2018, pour six qualifications du PSG ! Et depuis quelques années déjà, les Essonniennes n’arrivent plus à inquiéter leurs prestigieuses voisines (cf. ci-dessous). Un résultat positif ce samedi serait à prendre comme une grosse performance, tant le PSG domine son sujet en ce début de saison. Huit matchs en compétition officielle (D1 + LdC), 7 victoires et un nul (anecdotique au match retour des 16es de LdC), 33 buts inscrits, 1 seul encaissé. Et ce mercredi encore, les coéquipières de l’inusable légende brésilienne Formiga (41 ans) sont allées assurer leur qualification pour les 1/4 de finale européens en s’imposant dès l’aller 4-0 dans le froid islandais déjà glacial de Breidablik (Formiga elle-même buteuse, par ailleurs), avec une équipe jouant sans Diani, Däbritz, Paredes ou Morroni. Avant son déplacement à Marseille dimanche prochain, le PSG voudra montrer une fois de plus à leurs voisines qui sont les reines de Paris …
Le PFC, lui, enchaîne. Après Lyon (défaite, 0-4), Gaétane Thiney et les siennes se soumettent au révélateur de l’autre géant de la D1. Un mauvais moment à passer, ou une vraie occasion de vaincre le signe indien et de signer un exploit ? Pour cela, il faudra sans doute marquer, ce qu’elles n’ont pas encore fait à l’extérieur (0-0 à Soyaux lors de la 2e journée). Le contenu du match à Lyon était plutôt encourageant. Alors, avant de recevoir Montpellier samedi prochain pour une troisième grosse confrontation consécutive, pourquoi ne pas rêver ?

Arbitre : Savina Elbour

À noter :

– En D1, le PSG reste sur 6 victoires de rang contre Juvisy/PFC et 10 matchs sans défaite (8 victoires, 2 nuls). La dernière victoire des Essonniennes remonte au 6 décembre 2013 sur la pelouse du PSG, 1-0 (but de Sandrine Bétigny).
– Avant d’ « exploser » au PSG, l’internationale Kadidiatou Diani a été formée et a longuement joué à Juvisy, avec 7 saisons d’apparitions en D1, devenues régulières entre 2014 et 2017 (55 matchs durant cette période, et 20 buts). C’est là qu’elle est devenue championne du monde U17 et d’Europe U19 avec les Bleuettes, avant de gagner ses premières sélections en A. Elle avait marqué un doublé l’an passé contre son ancien club à Bondoufle lors de la dernière rencontre en date entre les deux équipes (victoire 3-1 du PSG).
-– La défenseure Julie Soyer, qui a entamé sa 8e saison avec le club essonnien, avait évolué trois saisons au PSG juste avant son arrivée à Juvisy (2009-2012, 60 matchs en D1, 2 buts).

Deux derniers PSG-PFC :
2018 : PSG 5-1 PFC
2017 : PSG 4-1 PFC

Prono : PSG

———————–

Dimanche 20 octobre

14h45 – Stade Gaston Gérard – Canal + Sport
DIJONLYON

DFCO : 12e – 1 pt – 2 bp / 17 bc. Meilleure buteuse : Élise Bussaglia et Noémie Carage, 1 but. Meilleure passeuse : Tatiana Solanet et Laura Bouillot, 1.
OL : 1er – 15 pts – 29 bp / 4 bc. Meilleure buteuse : Ada Hegerberg, 8 buts. Meilleure passeuse : Dzsenifer Marozsan, 6.

À l’instar de Fleury, Dijon serre les dents et courbe le dos en attendant que la tempête de son calendrier infernal de première partie de la phase aller passe. Affronter successivement le PFC, Bordeaux, le PSG, le MHSC (4 défaites) et maintenant l’OL, avec Reims pour seul répit (sanctionné par un décevant nul 1-1 à domicile la semaine dernière), voilà qui ressemble plus à un chemin de croix qu’à une voie royale tapissée de roses… Et les Bourguignonnes se demandent forcément à quelle sauce elles se feront dévorer par les insatiables ogresses lyonnaises ce samedi. Un mauvais moment à passer sans doute avant la deuxième partie de cette première phase du championnat, où se joueront les matchs décisifs pour le maintien de fin de saison. Il faudra alors retrousser les manches et engranger tous les points possibles face à Soyaux, Metz, Fleury, Marseille et Guingamp…
Les Lyonnaises l’avaient emporté 4-0 à Dijon la saison dernière. Le week-end précédent, elles ont battu le PFC 4-0. Et en milieu de semaine, l’ont emporté au Danemark sur la pelouse du Fortuna Hjørring 4-0 en 8e aller de LdC… Et Ada Hegerberg, meilleure buteuse actuelle du championnat, vient d’inscrire deux doublés en 5 jours…Je dis ça, je dis rien…

Arbitre :  Camille Soriano

À noter :

– En trois confrontations toutes victorieuses (deux en D1 la saison dernière, une en Coupe de France en 2016), Lyon totalise un score de 15-0 face au DFCO. Celui-ci n’a donc encore jamais marqué face à l’OL.
– Élise Bussaglia (34 ans 192 sélections), arrivée la saison dernière à Dijon et qui arrêtera sa carrière de joueuse en fin d’exercice, a joué 3 ans à l’OL (2012-2015, 47 matchs en D1 et 9 buts).
– La défenseure du DFCO Noémie Carage (23 ans) a été formée à l’OL où elle a principalement évolué avec les U19 de 2011 à 2014. La gardienne Émeline Mainguy (31 ans) y a passé un an (2007-2008, 8 matchs en D1).

Les deux derniers Dijon-Lyon :
2019 : DFCO 0-4 OL

Prono :
Lyon

Un 3e doublé en une semaine pour Ada Hegerberg (ici contre Hjørring en LdC) ?

————–

Crédits photos : OM.net, Olympique-et-Lyonnais, FFF.

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Philippe Serve


Supporter de l'OM depuis sa finale victorieuse en Coupe de France en 1969. Tombé amoureux du foot féminin, un peu d'abord en 2007 et 2008, définitivement en 2011. Ai suivi pendant 4 ans au plus près l'OM féminin via mon site Olympiennes et Marseillaises. Assume complètement d'être supporter à la fois de l'OM ET de l'OGCN, club de ma ville natale ! Informe au quotidien sur tout le foot féminin, mais aussi sur l'actualité la plus diverse via mon compte perso Twitter @Olympiennes
Article lu 454 fois, écrit le par Philippe Serve Cet article a été posté dans Avant-match, Féminines et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.