J 16 | FCN-OM : après les gilets, les maillots jaunes

Demain, FC Nantes-OM, le stade de la Beaujoire aux couleurs jaunes et vertes, où l’Olympique de Marseille reste sur une victoire la saison dernière (0-1). Sur le banc nantais, une vieille connaissance : Vahid Halilhodžić, et il n’entend pas laisser Rudi Garcia repartir avec le sourire. L’ennui c’est qu’après le nul face à Reims, prendre des points à l’extérieur est devenu une obligation pour les olympiens… ça va être chaud !

Un match haut en couleurs

Ca va être chaud à plus d’un titre, déjà parce que pour Nantes, douzième, il faut repartir du bon pied. Après la belle série du mois d’octobre, et le 5-0 contre l’EAG, les joueurs de Vahid peinent à vaincre : nul contre Rennes, nul contre Angers, et défaite à Saint-Etienne. Ils sont dans le rouge. Et pour la réception de Marseille, l’entraîneur les a mis au vert. S’il n’y a plus de pépins chez les jaunes (Girotto, Tatarusanu et Waris seront de retour), chez les bleus et blanc, c’est une toute autre histoire. Tout n’est pas tout rose, et on broie du noir. Toutes nos excuses à nos lecteurs daltoniens.

Rudi Garcia commence à irriter le colon des supporteurs marseillais. Après des matchs insipides, des compositions étonnantes, des tactiques changeantes, des changements ésotériques et les résultats qui ne suivent pas, les relations sont plutôt tendues. L’effectif ne donne pas son maximum, du moins, c’est ce que l’on observe. Par rapport aux matchs de la saison passée, que de changements niveau état d’esprit ! Ce dernier semble avoir pris un repos après un dur labeur. Ne parlons pas de la combativité et des plans de jeu, carrément aux abonnés absents.

L’élimination en Europa League traîne dans les têtes, assurément, et se répercute sur le moral des troupes. Quand on y ajoute une déroute à Francfort et un nul à la maison contre les champenois… Heureusement que Dijon et Amiens ont croisé notre route en novembre sinon le constat serait catastrophique. L’Olympique de Marseille fonctionne au courant alternatif et nous ne savons plus sur quel pied danser. Avec Vahid par contre, nul doute, nos adversaires le savent…


Éviter l’indigestion

Les jaunes en apéritif, les verts dans le chaudron, la pause chypriote, un bordeaux à la maison, et un Cointreau en digestif (nous rappelons bien entendu que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération). Voilà le menu de décembre. Attention à l’indigestion avant les fêtes !

« Notre objectif, c’est toujours de rester le plus haut possible en championnat. Nantes, c’est un bon match à jouer, ça ne va pas être facile mais on a besoin de l’emporter. C’est la Ligue 1. On a besoin de partir là-bas avec confiance, motivation et d’être ensemble pour faire un bon résultat. » Luiz Gustavo

Lors de la conférence de presse du jour, le milieu brésilien est revenu sur la stabilité, ce dont l’OM a besoin ces derniers temps. Reste que le onze de départ n’est jamais le même, les positions sur le terrain non plus. Drôle de casse-tête pour les joueurs et pour les automatismes. On rêve d’avoir un schéma bien défini et un roulement conventionnel, plutôt que d’avoir le tirage du Loto à tous les matchs.

« Après, en championnat, on est mieux depuis deux matchs sur le plan défensif, même si j’aurais aimé qu’on ne prenne pas de buts à Amiens. On a l’impression d’être un peu plus solide et ce n’est pas une histoire de système de jeu. C’est une question de ne rien donner à l’adversaire et de jouer notre jeu. » Rudi Garcia

Pourquoi pas Rudi, mais c’est quoi notre système de jeu cette saison ? Et puis pour être plus solide, il faudrait peut être éviter de reporter encore et toujours la faute sur les joueurs et l’arbitrage. Faire en sorte que les joueurs progressent à chaque entraînement. A l’Olympique de Marseille, les supporteurs ne sont pas patients, il faut que leur équipe fonctionne, et rapidement. Après les déboires de ce début de saison, il est grand temps de montrer un tout autre visage, et vite. Si la mécanique repart en cette fin d’année, on pourra espérer une plus palpitante année 2019. En cas de mauvaise série, par contre, il va y avoir plus que des grincements de dents. La tension monte, la corde se tend, pas certain qu’elle tienne encore longtemps dans les travées du Vélodrome.

Toujours est-il que nous croyons en la victoire malgré tout… mangeons du canari et allez l’OM !

 


Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Jester


Rédacteur à temps perdu - Passionné par l'OM à mon grand dam (et il est grand mon dam !)
Article lu 188 fois, écrit le par Jester Cet article a été posté dans A la Une, Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.