J 29 | PSG-OM : faire face au côté obscur

Dimanche soir l’OM se déplace à Paris. Oui, on va nous bassiner de longue avec ce PSG-OM : les bandes annonces sur Canal, les caméras en veux-tu en voilà, placées dans les mollets des joueurs, les confrontations entre le Goliath 2.0 et David, l’affiche du weekend, le fameux « Classico ». Mais nous sur MassaliaLive nous allons plus loin, très loin, il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… 

La galaxie plie mais n’est pas conquise

En ce mois de mars, l’Olympique de Marseille se déplace à Korriban Paris, dominant la Ligue 1 (mais pas la Champions League). Dirigé par le Qatar obscur de la force. Ils ont écrasé quasi tous leurs adversaires, dans des combats toujours très déséquilibrés. Les Siths Darth Bappé, Darth Neyma et Darth Choup-Moting, entre autres, ont tout balayé sur leur passage (mais pas en Champions League – comment ça je l’ai déjà dit ?).

« Est-ce que tu connais l’histoire tragique de Dark Ancelo Tyh le Sage ? »

L’issue était à chaque fois quasi certaine. Des coups bien portés, puissants, blessant leur adversaire et réduisant à néant leur défense, les laissant agoniser dans d’affreuses souffrances. Le tout sous le regard de leur suprême leader : Darth Nasser Al-Sidious. Disposant des fonds nécessaires et inépuisables pour asservir toute la galaxie Ligue 1 et les galaxies avoisinantes. Leur étoile noire (étoile qu’ils n’arborent toujours pas sur leurs armoiries) menace tout opposant d’être pulvérisé s’il ne prête pas allégeance à  leur toute puissance.

A ce jour, seuls des combattants de l’équipe Pep Jar-Jar Genesio, qui, profitant d’un excès de confiance de l’ennemi, a pu lui porter le coup vainqueur sur ses terres. Une bataille remportée. Une seule, mais qui n’a en rien dévié la trajectoire de l’énorme armada. Voilà le maigre espoir dans notre galaxie et pour nos rebelles.

« Votre trop grande confiance en vous est votre faille. »

Il y a une faille c’est certain, mais encore faut-il en avoir la force de l’entrevoir. Si Darth Neyma a été durement touché et profite d’une convalescence dans un centre de régénération sur la planète Rio Brazil, il n’en reste pas moins que l’armée de la prince Nasser Al-Sidious est impressionnante. Sauf dans la galaxie Champions League. Cette galaxie du Sénat intergalactique, où siège dorénavant sa noirceur Nasser. Tentant par tous les moyens de corrompre les esprits et de les rallier à sa cause : « la Projet » comme il l’appelle (celui de pouvoir arborer une étoile sur ses armoiries, souvenez-vous), en soudoyant tous les Jedis et leurs alliés pour qu’ils passent du côté obscur.

La botte pas si secrète de la Résistance

Et c’est là que le point faible se situe, l’Empire est actuellement incapable de faire plier les plus grands en Champions League. Il y a toujours une fuite d’huile dans les entrailles du vaisseau, un sabre qui se rétrécit ou un vaisseau qui perd le contrôle quand l’adversaire se bat avec courage et ne se laisse pas aveugler par les gesticulations d’une presse bien trop accommodante. Des équipes, des vraies.

Les rebelles Olympiens ont perdu beaucoup dans les dernières batailles contre l’Empire, les revers sont nombreux, le bilan n’est pas fameux. La probabilité de l’emporter est très réduite. « Tu sais moi et les probabilités… » comme le disait un vieux combattant…

L’espoir est toujours présent, en tout cas chez les habitants de la galaxie Ligue 1, et particulièrement ceux de la planète Mars’. Surtout depuis qu’ils comptent dans leurs rangs un bombardier. Si, pendant la bataille, le Jedi Balo’Tehli pouvait ne serait-ce que percer une brèche, c’est tout un peuple qui se mettrait à chanter et envoyer ses ondes positives. C’est de là que vient la Force de ce nouvel OM. Et la force, puissante à l’OM est.

D’ailleurs, Rudi Skywalker Garcia a introduit de jeunes padawans qui ont fait leurs preuves depuis quelques temps : Ka-Marah et Calet Atchar. Ces derniers repoussent bien des attaques de pilleurs de points du dimanche soir. Tandis que se tiennent près à revenir au combat, les anciens chevaliers Guce Tav’o, Strot Mahn et Pah Yett, apparemment préservés depuis quelques temps. Les rebelles olympiens ne partent cependant pas favoris, parce qu’ils furent battus lors du premier affrontement et surtout parce que cette fois, la bataille est programmée sur le camp de l’Empire : le Parc de la mort, où jusqu’à présent, aucun adversaire de notre galaxie ne l’a emporté. Réduits à l’état de simple poussière.

Les plans sont cependant en possession de Maîtres Eyro et Garcia, c’est Man’Chester qui leur a transmis dernièrement après une bataille mémorable et fêtée par un ancien Jedi Pahtevra. Si l’on déchiffre le message transmis, il y a matière à faire exploser leur base sérieusement fragilisée par le revers mancunien.

« Non mais tu te prends pour un Jedi, ou quoi, à faire des passes avec les mains comme ça ? »

L’Empire vacillant a tout de même repris du poil d’Ewoks en dévorant un cruel adversaire il y a quelques jours : le Dijon Porg FCO. Leurs vaisseaux ayant été réparés à minima, leur permettant de tirer avec une force suffisante pour mettre à terre les assaillants, à grands renforts publicitaires sur leurs diffuseurs officiels : Leykip et Kanalplu. Sans compter les écrans et tracts qui lavent le cerveau des habitants locaux, les forçant à soutenir virtuellement l’Empire, du moins devant les caméras. Le côté obscur de la force est un chemin vers de nombreuses capacités que certains considèrent comme non-naturelles.

Ce n’est pas le combat final

Nos vaillants chevaliers iront croiser le sabre et joueront très gros, du moins sur le plan de l’image, de la fierté. Ils représentent un espoir dans la galaxie, soit. Mais ce ne sera pas la dernière bataille. Si au bout du compte nous serons gourvernés par l’Empire en fin de mission, il n’en reste pas moins qu’il nous faut poursuivre sur la lancée de nos dernières joutes, remportées avec un net regain de confiance. Cette dernière ne doit pas disparaître si, comme prévu, nous subissions un revers (tant qu’il n’est pas trop cuisant). La partie n’est pas terminée, et si la Résistance arrive à remettre un pied au Sénat Intergalactique, sur cette galaxie dont ils sont les seuls à pouvoir porter l’étoile, alors ce sera déjà ça. Ce n’est pas la der des ders et surtout ce n’est pas ce qui déterminera toute la suite des événements.

« La peur est le chemin du coté obscur. La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance…
Je sens beaucoup de peur en toi… »

La Préfecture de Police de l’Empire a déjà remonté les boucliers de défense, aucune moquerie n’est tolérée. Tout a été prévu, préparé : les attaques par messages interposés des partisans de l’Olympique de Marseille ne pourront pas avoir lieu en terres ennemies, car aucun d’eux ne pourra approcher. Toute l’arène du combat sera acquise à l’Empire. Risible. Ah non pardon ce n’est pas autorisé. Leur rappeler les Remontadas serait déplacé et pourrait mettre un coup moralement inacceptable.

L’Empire tentant d’attraper la Champions League

Diffusée sur de nombreuses de planètes, sous le feu des projecteurs, cette bataille sera à coup sûr là pour mettre en lumière l’équipe de l’Empire, ou bien de montrer que tout monstre a son talon d’Achille… À nous de bien coordonner nos attaques et de faire en sorte que nous donnions tout sur leur terrain. Sans regret aucun. Faites le ou ne le faites pas. Il n’y a pas d’essai.

« Un couloir étroit et obscur
Au fond de ce couloir une porte entrouverte
D’où nous parviennent les accords d’une musique
Qui en ce lieu paraît irréelle
C’est le côté obscur de la force »

 

Vous battre et porter haut nos couleurs vous devez, et qu’importe le résultat, fiers de vous nous serons ! Allez l’OM !

 


Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Jester


Rédacteur à temps perdu - Passionné par l'OM à mon grand dam (et il est grand mon dam !)
Article lu 1169 fois, écrit le par Jester Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

2 Réponses pour J 29 | PSG-OM : faire face au côté obscur

  1. Haaaaaaaaaaaaaaa, nos yeux se rempliront ils d’ étoiles ou verront nous 36 chandelles, va savoir, homme en rouge , merci pour le scénario du film et les dessins .