J 37, Bordeaux-OM : un air de finale

Pour cette avant dernière journée de championnat, l’OM se déplace à Bordeaux avec l’objectif de terminer une saison de transition avec une qualification pour l’Europa League. Inespéré en début d’exercice, le classement des deux équipes leur permettra certainement d’obtenir un billet pour la coupe d’Europe. Ainsi ce match va voir s’affronter deux clubs aux parcours parallèles.

Bordeaux-OM, une histoire de chassés-croisés

Histoires tourmentées

Au cours des dernières décennies, Marseille et Bordeaux ont connu leurs heures de gloires mais aussi des déconvenues qui ont enfanté autant de déceptions que de joies.

En effet, dans les années 1980, les Girondins remportent plusieurs titres de champions de France (1984, 1985 et 1987) et deux coupes de France (1985 et 1987). A la suite de ces années fastes, le club est rétrogradé en Division 2, en 1991, suite à des problèmes financiers.  Après leur remontée l’année suivante, le club effectue quelques bonnes saisons, avec en points d’orgue un excellent parcours en coupe de l’UEFA en 1996 (défaite en finale contre le Bayern de Munich) et un titre de champion de France en 1999 (dérobé aux marseillais avec la complicité du PSG). Il faudra ensuite attendre la saison 2008-2009 pour voir les Bordelais remporter à nouveau le titre national.

Du côté olympien, le début des années 1990 est faste avec d’innombrables trophées nationaux et une victoire en coupe d’Europe des clubs champions en guise de cerise sur le gâteau. A l’instar du club girondin, vient le purgatoire de la Division 2 puis un semblant de renouveau ponctué par deux finales de coupes de l’UEFA (1999 et 2004) et un titre honorifique de vice champion de France en 1999. Arrive ensuite une traversée du désert jusqu’en en 2010 avec le titre de champion agrémenté de trois victoires consécutives en coupe de la Ligue.

Aujourd’hui les deux adversaires tentent de revenir sur le devant de la scène nationale avec les mêmes ambitions. Les forces qui s’opposent dimanche au Matmut Atlantique sont effectivement  très proches.

Une saison, deux clubs

Les girondins de Bordeaux accueillent l’OM avec un point de retard sur les phocéens. Emmené par Jocelyn Gourvennec, entraîneur discret mais efficace, les joueurs du club au scapulaire sont progressivement montés en puissance au fil de l’exercice.

En début de saison, Bordeaux subit plusieurs défaites contre des équipes supposées plus faibles (Toulouse, Angers, Metz, Lille, Montpellier). La victoire à Lyon lors de la quatrième journée ne masque pas une irrégularité chronique qui perdure jusqu’à la trêve hivernale.

A partir de janvier, l’équipe se redresse et totalise neuf victoires, cinq matchs nuls et trois défaites (contre les trois premiers du classement). Un excellent parcours qui place l’équipe en haut du classement de Ligue 1. Le collectif du club semble s’être développé autour de joueurs tels que Malcom, Laborde et l’inusable Plasil.

Ces derniers devront affronter un Olympique de Marseille qui voudra valoriser des résultats positifs mais trop souvent inconstants depuis le début de saison.

En effet, Marseille a soufflé le chaud et le froid cette année. Avec des performances notables, il est à regretter un nombre de matchs nuls  important (10) et des défaites parfois inexplicables (Metz, Nantes).

« On craint dégun ! »

Cependant, la dynamique semble bien engagée en vue de la saison prochaine. Une participation probable en Europa League devrait permettre de poursuivre le long chemin de la progression vers les hauts sommets du football.

En attendant, il faut clôturer la saison de fort belle manière en dépit d’une défense défaillante, vieillissante et logiquement souvent mise à l’amende. Museler les artilleurs girondins est dès lors nécessaire afin de distancer l’adversaire du soir.

Côté attaque, l’OM est capable du meilleur comme du pire. Les éléments offensifs savent être d’une efficacité redoutable.

Les cartons infligés à Saint Etienne et Caen en sont une preuve indiscutable. Les supporteurs ne peuvent qu’être heureux de pouvoir compter sur la fougue étincelante de Thauvin, la maîtrise technique de Sanson, Payet et Lopez. Autant d’atouts qui font maugréer d’incompréhension les admirateurs du club marseillais lorsque l’attaque olympienne reste stérile (à Toulouse et Dijon notamment).

Un peuple dans l’attente

Vaincre Bordeaux serait un agréable cadeau offert aux supporteurs qui attendent une victoire en terre girondine en championnat depuis 1977 ! Autant dire une éternité étant donné que votre humble serviteur n’était pas encore de ce monde.

Compte tenu du contexte et de la rivalité entre ces deux clubs, le bonheur en serait décuplé. En effet, à Marseille personne n’a oublié l’épisode du titre Bordelais en 1999 ni la stupidité de certains fans girondins menaçant Sertic quand ce dernier a rejoint l’OM .

Quand aux déclarations de Sagnol sur la méthode Bielsa , elle se passent de commentaires :

« Il a une méthode forcément très particulière, qui amène toujours des résultats immédiats, mais qui ne durent jamais (…) Au bout d’un moment, lorsqu’on considère les joueurs comme des machines, on se heurte à l’homme et ça devient difficile »

Au passage, si quelqu’un pouvait nous dire ce que devient Willy Sagnol… par simple curiosité… ça nous interesse (ou pas).

Ce dimanche, il convient donc aux joueurs de briller sur la pelouse du Matmut-Atlantique pour montrer aux Bordelais qui est le patron du foot populaire et offensif et pour conserver la cinquième place synonyme de participation à la l’Europa League !

Pour la suite, les supporteurs marseillais comptent sur l’équipe dirigeante pour leur offrir un  mercato d’exception, synonyme de belles vacances passées à l’ombre d’un pin à écouter le chant des cigales qui sera ensuite relayé par la chaude ambiance du stade Vélodrome.

ALLEZ L’OM !

A lire également...
Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Guib


Passionné par l'OM depuis environ... toujours et j'aime tout autant les abeilles ! Les deux sont parfois piquants, souvent incontrôlables mais toujours attachants... En bref, j'attends la renaissance de l'OM comme la récolte annuelle de miel. Du coup, j'exorcise mon impatience en vous infligeant mes articles !
Article lu 630 fois, écrit le par Guib Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire