J 38 | OM-MHSC : Champions Project, the O(M)bituary

Fin de saison, l’heure du bilan et des comptes a sonné. Même s’il est connu depuis bien longtemps : catastrophique et ô combien décevant. Que ce soit dans le jeu, l’implication sur et hors terrain ou dans l’attitude, nos olympiens n’ont jamais été à la hauteur mis à part quelques rares guerriers qui n’ont jamais baissé les bras, mais qui ont malheureusement dû faire avec les armes (et les compagnons) qu’ils avaient. Certains partaient à la guerre avec des fourchettes en plastique… l’issue ne pouvait qu’être fatale.

Oratorio

Les espérances de début de saison ont donc vite été balayées et ont laissé place à un sentiment de frustration grandissant au fil des prestations et sorties médiatiques toujours plus rageantes. Les comptes, eux, sont au rouge la faute à un gros manque à gagner à cause de la non-participation aux coupes d’Europe avec tout ce que cela entraine : attractivité en berne, droits télé diminués, déficits à combler. Les ambitions futures seront forcément à revoir à la baisse et l’inquiétude quant à la prochaine saison est palpable.

Pour la faire (Mc)courte : le Champions Project, étendard de l’ère McCourt, est mort avec le déshonneur.

Let it go, let it go
Can’t hold it back anymore
Let it go, let it goooooo

Alors oui, l’exercice 2019-2020 qui arrive ne s’annonce pas des plus rassurants, mais tout n’est pas si noir qu’on pourrait le penser !
Premièrement, dans le football d’aujourd’hui, le football de la démesure et des remontadas (marque qatarie déposée), rien n’est joué d’avance. Gardons espoir ! L’OM nous a prouvé par le passé qu’il était capable de déjouer des scénarii catastrophes… tiens, un des exemples les plus frappants était… contre Montpellier (mené 0-4 à la mi-temps, victoire 5-4 au final), ça ne s’invente pas.

Ensuite, nous allons changer d’entraineur, ce qui est déjà une petite victoire en soi. Autre point positif, on aura du mal à faire pire que cette saison, enfin… espérons.
Nous attendons tous l’arrivée d’un entraineur qui nous fera vibrer comme l’a fait El Loco en son temps, mais connaissant notre cher président, nous ne sommes pas à l’abri d’un retour d’El Local sur le banc marseillais.

Enfin bref… place maintenant à un dernier match « finale » pour la cinquième place, sans réel enjeu sportif, mais avec un intérêt financier non négligeable. Pour le coté du jeu, si le match est dans la lignée de ceux proposés cette année, il promet d’être insipide et de nous laisser tous avec la sensation d’un travail bâclé et inachevé mais qui aura le mérite de nous faire attendre la nouvelle saison avec impatience.

Eyraud et ses zéros contre les héros de l’Hérault

Qu’on se le dise, les zéros précités ne sont pas ceux que l’on aimerait voir sur les chèques servant à recruter nos prochaines stars, mais bien ceux qui sont sur le terrain simplement pour faire le nombre et, trop souvent cette saison, notre honte.

Si le MHSC fait une saison honorable à une place où on ne l’attendait pas forcément au vu de son effectif vieillissant (29,1 ans de moyenne d’âge, une des moyennes les plus élevées en L1, même si la présence d’Hilton y est pour quelque chose… lui qui fut, rappelons-le, camarade de classe de M. Nicollin… Louis, sans compter qu’il avait redoublé deux fois, le bougre !), les olympiens qui avaient une équipe soi-disant taillée pour jouer le haut de tableau, ont montré plus que des limites et nous ont offert (infligé ?) des prestations indignes d’une équipe aux prétentions européennes.

Un match aller de haute volée… de bois vert

Les Montpelliérains ont en effet su engranger des prestations de « haute volée » (Rudi appréciera) avec notamment une victoire 3-0 contre l’OM en novembre dernier, et une victoire contre Paris en avril dernier (3-2). Même si parler d’héroïsme est un peu excessif, les supporteurs héraultais ont très certainement plus profité de leur saison que nous.

Cette 38e journée de Ligue 1 ne sera pas une partie de plaisir car l’adversaire est féroce, toujours motivé lorsqu’il s’agit de jouer son voisin bucco-rhodanien et dans de bien meilleures dispositions que celui-ci.

« Je soussigné, Champions Project… »

Le bon, la brute et le truand, à moins que ce ne soit et pour quelques dollars de plus, on ne sait plus…

N’enterrons pas tout de suite l’OM, car il a encore de glorieux jours devant lui, à n’en pas douter. En revanche, feu notre Champions Project a un message à nous faire passer :

Je soussigné, Champions Project, né le 17 Octobre 2016, malsain de structure et d’esprit, lègue à :
– McCOURT Frank, la responsabilité d’être totalement absent et d’avoir laissé la gestion administrative du club à un novice et un incompétent
– EYRAUD Jacques-Henri, la responsabilité d’avoir aseptisé mon club, muselé mes supporters et nommé mais surtout conforté un incompétent dans la gestion sportive du club
– GARCIA Rudi, la responsabilité d’avoir annihilé l’ADN et l’image du club de par son absence totale de sens tactique, de charisme ainsi que par son incapacité à la remise en question personnelle
– L’effectif 2018-2019, la responsabilité d’avoir bafoué tout au long de la saison les principes du football et du club, d’avoir foulé au pied tout ce qui avait été construit les saisons précédentes pour des querelles d’ego, de fainéantise et d’avoir usurpé le droit de se considérer comme des footballeurs
– L’entraineur de la saison prochaine, de redresser le club, de redorer son glorieux blason tout en respectant sa nature et son identité
– L’effectif 2019-2020, la responsabilité de mouiller et respecter le maillot, de donner au supporteurs une raison de rêver à nouveau et de tout faire pour nous faire retrouver l’Europe
– La prochaine version du projet OM, la responsabilité d’être plus claire, cohérente, moins « bling bling » et nettement plus efficace que ne je ne l’ai été
– L’équipe de vendredi, la responsabilité de gagner face à Montpellier pour finir la saison sur une note un tant soit peu positive.

Essayez de ne pas regarder la paille dans l’œil de l’adversaire si vous ne voulez pas vous retrouver avec la Paillade dans le vôtre !

 

 

Avant-match concocté par SofaWarrior

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de MassaliaLive


MassaliaLive, l'OM vu par des supporteurs, sur un ton décalé et toujours avec une totale liberté. En bref, vous ne lirez pas ceci ailleurs ! MassaliaLive, on annonce la couleur !
Article lu 1162 fois, écrit le par MassaliaLive Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour J 38 | OM-MHSC : Champions Project, the O(M)bituary

  1. Bienvenue dans la formidable équipe de rédacteurs de Massalia et merci .

    Vrai que perdre contre les  » Loulou’s Boys  » et les laisser finir devant = faute professionnelle