J 6 | Lyon-OM : torchez moi l’Lyon

OL-OM, un match très important tant par la rivalité entre les deux clubs que par leur situation. Lyon n’a que le championnat et les Coupes nationales et se doit d’être brillant dans cette compétition cette saison pour ne pas sombrer. Pour l’OM c’est l’année du retour en Champions League. Pour autant, les deux équipes sont auteures d’un début de championnat très décevant. Ce match va (peut-être) permettre à l’une des deux de rallumer la flamme…

De l’électricité dans l’air

Chaque match face à Lyon est source de conflits entre les deux clubs. L’ambiance est chaude et parfois à la limite du raisonnable. Mais c’est aussi ça qu’on aime, nous les supporteurs. Un match plein d’étincelles où il faut trouver le juste milieu dans l’engagement. La saison dernière, lors de la réception de Lyon au Vélodrome, les Marseillais avaient su trouver ce juste milieu, celui qui leur avait permis d’embraser le Vélodrome et d’étouffer les Lyonnais, sans qu’ils puissent vraiment voir le jour. Nul doute qu’une affiche comme ça motive les troupes et que les qualités de chacun vont être remises en lumière.

Mettre son habit de lumière

Maillot dans le short, chaussettes remontées, manches retroussées pour montrer les muscles, chaussures bien lacées. C’est cette détermination que l’on veut voir être mise en lumière ce dimanche. Pas cette sombre attitude qu’ont montré les Olympiens depuis la victoire à Paris, où seul Mandanda a su tirer son épingle du jeu et nous ramener deux points précieux (face à Lille et Metz), en nous illuminant par ses arrêts de grande classe.

Tout comme ce dernier, il va falloir se montrer sur le carré vert et ne pas faire son astraphobe*. Face à Lyon dimanche, L’OM présentera son nouveau maillot third qui fait beaucoup parler. Pas certain qu’une victoire fasse passer la pilule de ce maillot dévoilé ce vendredi par Puma, mais elle aura au moins l’avantage de faire passer au second plan cette annonce.

Une défense à claire-voie

Depuis le début de la saison, l’OM peine dans les deux surfaces, en démontre le nombre de buts encaissés (six), ainsi que le nombre de buts inscrits (également six), mais seulement deux lors des trois derniers matchs. Aux défenseurs de fermer boutique et aux attaquants de faire sauter disjoncter la défense lyonnaise.

Nagatomo, coupable de quelques erreurs lors de ces deux derniers matchs, pourrait-être remplacé par Amavi, de retour après sa suspension. Alvaro, contrairement à ce que l’on pouvait craindre, tiendra bien sa place, n’ayant pas été sanctionné par la commission de discipline suite à l’affaire Neymar.

Casser trois pattes à un Lyon

Pour une fois, Lyon a l’air plus dans le flou que l’OM. En effet, privés de Coupe d’Europe, certains joueurs de Lyon semblent sur le départ comme Depay, Aouar ou encore Jeff-Reine Adélaïde. Des envies de départ qui influent sûrement sur le jeu de nos adversaires, au vue de leurs dernières prestations, pas très lumineuses. Une lueur d’espoir de plus pour des Marseillais en quête de splendeur.

Du côté olympien, Luis Henrique, la nouvelle recrue qui a débarqué cette semaine de Botafogo, s’est dit prêt à fouler les pelouses de la ligue des talents dès ce weekend ! Alors pour une place de titulaire peut-être pas mais une entrée à quelques minutes en fin de match pour apporter de LED à ses nouveaux coéquipiers, why not ?

Eclaircir le tableau

Outre la victoire lors du dernier Olympico en novembre dernier, les Marseillais peinent à trouver la solution en championnat face à Lyon. La dernière victoire date de mai 2014 avec une victoire à domicile 4-2 grâce à Diawara, Thauvin et au doublé de Gignac. À l’extérieur, il faut remonter en 2007 où l’OM s’était imposé 2-1 grâce au doublé de Niang. Le buteur lyonnais était, ce soir là, Juninho, actuel directeur sportif du club de Jean-Michel Aulas.

Un signe ? En tout cas, les Marseillais seraient bien inspirés de gagner dimanche soir afin de renouer avec la victoire chez les Gones et d’éclaircir ce tableau, noirci par les non victoires depuis bien trop longtemps.

Des envies d’ailleurs à Lyon et un OM un peu perdu, allons brûler un cierge à la Bonne Mère pour espérer voir un match de qualité. Prions également pour que les joueurs d’AVB aient autant d’intelligence dans le jeu que Louis et Auguste Lumière en ont eu à Lyon dans les années 80. Lyon, ville des Lumières, au moins jusqu’à dimanche, avant qu’un OM scintillant (??) éteigne au moins les projecteurs du Groupama Stadium ?

Bon match à tous, et ALLEZ L’OM ! N’oubliez pas d’éteindre la lumière en partant, C’EST PAS VERSAILLES ICI !

 

* L’astraphobie est une peur anormale du tonnerre et de la lumière

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Barly


"J'écris donc je suis"
Article lu 454 fois, écrit le par Barly Cet article a été posté dans A la Une, Avant-match et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour J 6 | Lyon-OM : torchez moi l’Lyon

  1. Question orages violents c’ est fait depuis vendredi soir, alors on scalpe le Lyon pour se faire un caleçon chaud de sa crinière, go et merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.