J 9 | OM-SMC : fini de rire

En ce dimanche automnal, l’Olympique de Marseille reçoit le stade Malherbe de Caen pour le compte de la 9e journée de championnat. Voilà une belle occasion de relancer la machine devant un public qui pourrait bien être fortement désabusé en cas de nouvelle contre-performance. La victoire n’est donc pas qu’une nécessité, c’est une obligation !


Plus de joker

A force de bafouiller son football, de faire dans l’approximation, de s’obstiner dans un schéma tactique infructueux, de laisser son état d’esprit conquérant au vestiaire, l’équipe marseillaise enchaîne les résultats décevants. Compte tenu de la différence entre le niveau de jeu attendu et celui proposé par un effectif expérimenté, nous sommes en droit de nous poser plusieurs questions.

Tout d’abord, que fait la défense ? Serait-elle restée en vacances ?  Tenterait-elle de battre le nombre de buts encaissés sur une saison ? Objectif semblant à leur portée de pieds… carrés. Avec seize buts encaissés en huit journées de championnat, l’équipe phocéenne rivalise de médiocrité défensive avec Nîmes (promu) et Guingamp (lanterne rouge). C’est trop !

Ainsi, à l’heure d’affronter une équipe caennaise qui jouera crânement sa chance (et avec ses tripes – uh uh), Marseille se doit de tenir son rang. Le rang d’une équipe offensive et capable d’imposer sa loi notamment à domicile. Même si les derniers résultats sont bien peu flatteurs (défaite cinglante à Lille et nul contre Limassol), l’OM a la capacité de rebondir et d’enchaîner des victoires.

Pour y parvenir, la question de l’attaque se pose. Pourquoi s’entêter dans un schéma tactique qui ne semble pas être équilibré. Pourquoi ne pas tenter de jouer avec deux attaquants ? Germain et Mitroglou sont peut-être complémentaires… Quel serait le risque de les faire jouer ensemble ? Ils paraissent tellement perdus sur le terrain lorsqu’ils sont seuls à la pointe de l’attaque, qu’au pire ils se tiendraient compagnie. Cela serait bon pour leur moral, bon pour la confiance et donc pour l’efficacité devant le but…

Cette hypothèse reste cependant totalement exclue par l’entraîneur. Pourtant alterner la titularisation de l’un aux dépens de l’autre n’a pas porté ses fruits jusqu’à présent. L’avenir nous dira si Garcia est dans le vrai, mais pour le moment, nous sommes en état d’urgence et il faut agir et trouver des solutions efficaces et rapides.

Enfin, pourquoi les joueurs déterminants ne sont-ils pas aussi efficaces et influents cette saison ? Luiz Gustavo a-t-il perdu sa vision du jeu et son sens de l’anticipation durant l’été ? Thauvin a-t-il laissé sa grinta sur les bancs de touche russes ? Que fait Amavi ? Quel est l’âge du capitaine ? Ocampos aura-t-il un jour un niveau de la Ligue 1 sur la durée ? Pourquoi Sertic titulaire à Lille ? Vous avez l’heure ?

Seuls les joueurs et le staff ont les clés du mystère sur l’état de forme et le mental des joueurs. Cependant certains choix tactiques posent questions et Garcia devra forcément les justifier à un moment ou un autre.


Le cas Garcia

Le technicien marseillais a apparemment de plus en plus mal à proposer des compositions capables de performer. Cela est devenu dorénavant récurrent et sa méthode semble à bout de souffle. Les blessures des uns et des autres n’arrangeant pas la situation. Cependant la gestion de l’équipe paraît approximative et l’implication des remplaçants moindre que la saison dernière. Ainsi l’équipe n’est pas équilibrée et le niveau de jeu est très limité. Sur le terrain le spectacle est peu plaisant même si les éclairs de génie de certains joueurs ont sauvé les meubles à plusieurs reprises. Et s’ils ont permis de collecter de précieux point, ils n’ont pas réussi à rassurer les supporteurs.

Même s’il est facile de tirer sur l’ambulance, Garcia ne doit pas occulter sa responsabilité. Le traitement des derniers mercatos n’est pas complètement cohérent. Même si les chiffres parlent pour lui, si on tient compte du nombre importants de buts marqués par Marseille, l’équipe avait besoin d’un attaquant supplémentaire. De même la problématique du doublement du poste d’arrière gauche est connue de longue date. Certes les latéraux de qualités ne courent pas les stades mais trouver un remplaçant à Amavi ne doit pas être insurmontable pour un club comme l’OM.

Pour conclure, même si la gestion du cas de l’entraîneur et de ses qualités n’est pas à l’ordre du jour, une bonne remise en cause ne serait pas malvenue. Nous ne l’avons que trop entendu se plaindre de l’arbitrage ou de ses joueurs devant les médias. Stop.

Des choix forts sont fortement attendus dès ce dimanche et la performance qui va de pair : la victoire !

En guise de conclusion, j’ajouterai que les joueurs doivent également prendre leurs responsabilités et hausser leur niveau de jeu, et ce, immédiatement. Les derniers résultats sont inadmissibles et il est temps de se raccrocher au wagon du podium. Fini les mots ! Place aux actes !

Bon match et allez l’OM !


Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Guib


Passionné par l'OM depuis environ... toujours et j'aime tout autant les abeilles ! Les deux sont parfois piquants, souvent incontrôlables mais toujours attachants... En bref, j'attends la renaissance de l'OM comme la récolte annuelle de miel. Du coup, j'exorcise mon impatience en vous infligeant mes articles !
Article lu 288 fois, écrit le par Guib Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.