Le Classico aura bien lieu !

Les habitués le savent, et les nouveaux, vous le découvrez, mais chez MassaliaLive, rien n’est jamais comme ailleurs. Et dans ces temps assez graves d’épidémie et donc de coït footballistique interrompu, nous ne pouvions pas vous laisser sans rien. Aussi, nous avons décidé de vous écrire des avant-matchs de match qui n’auront pas lieu en mode plus rien à faire, on va tous mourir !

Nous sommes le 21 mars 2020 et c’est le jour de mes [toux sèche] sept ans ! Comment ? Joyeux anniversaire !! Merci merci !

Demain notre Olympique magnifique, après une éclatante victoire cinq à zéro face aux Héraultais du sémillant Der Zakarian s’apprête à rencontrer l’épouvantail de notre championnat : le Paris Saint-Germain !

Normalement, nos cerveaux de supporters seraient en ébullition à la veille de cette rencontre. Nos cœurs, eux, espéreraient une victoire face au rival de (presque) toujours et nos têtes sauraient – sans vouloir le reconnaître – que la tâche serait ardue et l’obstacle insurmontable. Nous aurions nos fameuses phrases : Impossible n’est pas Marseillais. Non, mais sur un match, tout est possible. C’est onze hommes contre onze hommes etc. Et comme en plus le 22 mars sera le jour de l’anniversaire de notre [Abtoux sèche] de président, pas de doute, nos joueurs seront motivés comme jamais pour lui offrir le plus beau des cadeaux. Donc malgré l’ébullition cérébrale on est zen comme un Covid-19 qui saute d’enfant en enfant dans une maternelle de l’Oise.

Hélas, nous devrons nous passer de l’homme fort du côté gauche de la défense olympienne, à savoir Jordan Amavi. En même temps, il est le seul donc, bon… mais si on m’avait dit que je dirais ça de lui il y a six mois, je vous aurai ri au nez… avec un masque que personne ne trouve, évidemment.

Malheureusement, malgré le cinq à zéro infligé aux Pailladins dans un match ultra dominé de bout en bout par les hommes du technicien lusitanien, l’arbitre de la soirée n’oublia pas également de nous dominer… comme souvent cette saison, ai-je envie de rajouter. En effet, le trio arbitral, à la tête duquel officiait [l’exceltoux sèche] Benoit Bastien, infligea pas moins de sept cartons jaunes et deux rouges aux Phocéens.

C’est donc sans Jordan Amavi, mais également sans Dimitri Payet, Steve Mandanda, Alvaro Gonzalez, Boubakar Kamara, Morgan Sanson, Valentin Rongier et Pipa Benedetto que l’OM se présentera face aux Parisiens. Ces derniers nouvellement renforcés par la signature de Mohammed Salah et Sadio Mané, grâce à un troublant accord, – mais néanmoins réglementaire d’après la police -, passé avec les instances du football mondial.

Les deux ex-Reds et néo-Parisiens ont profité de cet assouplissement [en €Toux sèche] réglementaire du marché des transferts pour quitter les bords de la Mersey et rejoindre ceux de la Seine. Fraîchement éliminés avec Liverpool en Ligue des Champions par les étonnants Madrilènes de l’Atletico, les joueurs auront le droit, là aussi, on ne sait par quelle magie (pécuniaire), de jouer la fin de la compétition européenne avec le PSG.

Nasser Al-Khelaïfi a déclaré suite à ses arrivées : « Gé Gombren ba bourgoi l’UEFA a autorisé li transverts, mais nous zommes tris Zeureux de li zaccueillir ».

Thomas Tuchel lui a déclaré lors de la conférence de presse d’avant-match : « Bienzur que ché peux fairre chouer Mbappé, Neymar, Mané, Salah et Icardi enzemble !!! Fou afez d’autres Guestions Schtupides Dummkopf chournaliste Franzozich !!! ».

De son côté, André Villas-Boas, devant faire face à l’hécatombe de suspendus, en accord avec son président et son staff, choisit de faire jouer tous les jeunes du centre à l’exception d’Isaac Lihadji et Grégory Sertic.

Ce seront donc les U6 du centre de formation de l’OM Campus qui seront alignés face aux ogres parisiens… ou du moins c’est ce qui était prévu jusqu’au coup de théâtre en provenance d’un EHPAD connecté lyonnais.

Jean-Michel Aulas, le [séni toux sèche] très bon président lyonnais, atteint d’une bonté subite [Qui a dit Mort subite toux sèche ?], réagissant à l’injustice que subit le seul et unique Olympique de ce championnat, décida de prêter quelques joueurs à son homologue marseillais.

Christophe Galtier l’imita dans la foulée et envoya quelques joueurs pour compléter l’effectif. Julien Stephan, un peu contraint par la situation, dut agir de la même façon et on demanda finalement aux U6 et à Gregory Sertic de rester chez eux.

C’est donc une coalition marseillo-lillo-renno-lyonnaise qui affrontera dimanche soir, le club qatari de la capitale française ou le club français de la capitale qatari… ça marche dans les deux sens.

Côté journalistes, un dispositif spécial a été prévu par la chaîne cryptée Canal +. Pas moins de 275 caméras, 1500 CRS pour les protéger de la seule « zone de non droit de Ligue un » et 17 cartons de Chupa Chups saveur « Petit génie du football français » afin de sustenter Stéphane Guy et Laure Boulleau, exceptionnellement présente ce soir-là, sur la pelouse du Vélodrome, en lieu et place de Laurent Paganelli, jugé trop provençal pour l’évènement.

Voilà, le Classico de Ligue 1 Conforama aura bien lieu et heureusement que l’équipe de Massalialive était là pour vous en parler !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Tacle Glacé


Supporteur de l'OM depuis sa naissance et même avant j'étais un spermatozoïde engagé !
Article lu 2007 fois, écrit le par Tacle Glacé Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.