Les Féminines à Dijon (10e j) : des paroles aux actes ?

Les Olympiennes se déplacent ce samedi à Dijon pour y affronter le DFCO, actuel premier concurrent direct au maintien. Un seul mot d’ordre : la victoire ! Tout autre résultat pourrait avoir de lourdes conséquences pour l’avenir. Alors, assez parlé, des actes !

Samedi 23 novembre

14h 30 – Stade des Poussots –

DIJONMARSEILLE

Dijon : 10e – 7 pts – 5 bp / 19 bc. Meilleure buteuse : Élise Bussaglia, 3 buts. Meilleures passeuses : Tatiana Solanet et Laura Bouillot, 1.
OM : 11e  – 6 pts – 7 bp / 29 bc. Meilleure buteuse : Sarah Zahot, 3 buts. Meilleure passeuse : Tess Laplacette, 2.

Un quitte ou double ?

Attention, danger ! L’avertissement vaut pour les deux équipes, vu qu’elles se tiennent au classement en un seul petit point. Celui séparant Dijon de l’OM et de… la zone de relégation. Le calcul est vite fait : une victoire du DFCO mettrait l’OM à 4 points du premier non relégable, et ce à une journée de la fin des matchs aller, et à deux de la trêve. À l’inverse, un succès olympien permettrait à l’équipe de Christophe Parra de quitter cette zone en passant devant leurs hôtes.

Un DFCO qui ne perd plus

Vu que deux déplacements consécutifs attendent les Bourguignonnes avant d’aller célébrer Noël et/ou le jour de l’An – un difficile à Guingamp, un impossible à Lyon –, on se doute que la motivation de ces dernières sera décuplée. D’autant qu’une certaine confiance s’est installée dans l’équipe, celle-ci restant sur une série de 5 matchs sans défaites (1 victoire, 4 nuls), série bien venue après les 4 défaites initiales dans ce championnat. La seule victoire du DFCO a été obtenue lors de leur dernier match à domicile, face à la lanterne rouge Metz (2-1). Remporteront-elles leur deuxième contre l’avant-dernier ?

Temps d’écoper le radeau OM

L’OM avait misé sur un résultat à Fleury entre trois gros rendez-vous (Bordeaux, PSG, MHSC), mais il en était revenu plus que bredouille (1-4). Avec les 3 buts encaissés la semaine dernière face au MHSC (voir ici pour leur décryptage), ça en fait 15 pris dans les filets sur les quatre derniers matchs. Il serait de bon goût pour les Olympiennes de stopper l’hémorragie  chez un adversaire qui n’a inscrit que 5 petits buts en 9 matchs. Mais si cela semble dans les cordes de la défense marseillaise (sans oublier néanmoins qu’elle n’a encore jamais réussi un clean sheet cette saison…), il faudra aussi penser à marquer ! Or, le DFCO, après les portes ouvertes du début de saison (16 buts pris en 4 matchs), a sérieusement resserré les lignes, ne prenant que 3 buts sur les 5 dernières rencontres… Et l’OM n’a trouvé que 7 fois le chemin des filets dans cet exercice 2019-2020…

Des paroles aux actes ?

Christophe Parra a déclaré à l’issue du match contre le MHSC (0-3) avoir « trouvé du positif dans son bloc équipe, et sur sa capacité à utiliser deux systèmes. » Déni, langue de bois pour ne pas désespérer ses joueuses, ou aveuglement ? Peu importe, à vrai dire. Ce qui comptera samedi est d’être au rendez-vous pour ce match aux accents déjà un peu dramatiques et qui pourrait compter pour beaucoup sur les possibilités ou pas de maintien des Olympiennes. Puisque telle est l’unique ambition réservée à sa section féminine par la direction générale du club et son responsable direct, lequel semble parfois plus motivé par être un formateur de jeunes joueuses que l’entraîneur d’un club visant à rivaliser avec les meilleurs.

Tant pis si ce club s’appelle l’OM et si supporteurs et observateurs attendent davantage de lui. Rappeler le prestigieux nom du club à chaque prise de parole en insistant sur la fierté de porter son écusson doit suffire. L’ambition, les résultats, tout ça restent emprisonnés au sein d’un discours jusqu’ici purement formel. Et si seulement ce discours formel pouvait devenir performatif !
Alors, souhaitons qu’un déclic se produise au stade des Poussots ce samedi et que nous n’ayons plus cette entêtante scie en tête à chaque déclaration d’après match…

Caramels, bonbons et chocolats…
Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots…
Des mots magiques, des mots tactiques
[3-5-2 ? 5-3-2 ? 4-5-1 ?] qui sonnent faux…
Pa
roles, paroles, paroles

Arbitre : Stéphanie Di Benedetto

À noter :

– Le DFCO et l’OM ne se sont affrontés qu’à deux reprises, en D2. Les Olympiennes s’étaient imposées à chaque fois (1-0 à domicile à l’aller, 2-0 à l’extérieur au retour à deux journées de la fin du championnat, l’OM ayant déjà validé son billet pour la D1).

Lors de la dernière confrontation à Dijon (mai 2016), Sandrine Brétigny avait été exclue, mais l’OM avait gagné…

– Lors de ces deux rencontres précédentes, la capitaine olympienne Caroline Pizzala avait à chaque fois inscrit un pénalty… Le troisième but de l’OM (au total) avait été marqué par Cindy Caputo. Les deux joueuses sont toujours là.

… avec un 2e but signé Cindy Caputo…

– La défenseure Agathe Maetz est arrivée cette saison à l’OM en provenance de Dijon où elle a passé deux saisons (24 matchs, dont 7 participations en D1).
–Autre ancienne Dijonnaise à l’OM, Sarah Huchet, qui y a joué la saison 2016-2017 en D2. Elle n’avait participé qu’à 6 matchs.

Deux derniers Dijon – Marseille :
2016 : DFCO 0-2 OM (D2)

Prono : nul

 

Crédit photo : © Nicolas GOISQUE
Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Philippe Serve


Supporter de l'OM depuis sa finale victorieuse en Coupe de France en 1969. Tombé amoureux du foot féminin, un peu d'abord en 2007 et 2008, définitivement en 2011. Ai suivi pendant 4 ans au plus près l'OM féminin via mon site Olympiennes et Marseillaises. Assume complètement d'être supporter à la fois de l'OM ET de l'OGCN, club de ma ville natale ! Informe au quotidien sur tout le foot féminin, mais aussi sur l'actualité la plus diverse via mon compte perso Twitter @Olympiennes
Article lu 527 fois, écrit le par Philippe Serve Cet article a été posté dans Avant-match, Féminines et taggé , , , , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.