OM – ASNL : chauffage au chardon

Après deux matchs annoncés comme compliqués et qui de fait se sont avérés franchement douloureux – l’un pour notre défense, l’autre pour notre attaque – l’OM se trouve devant la dernière ligne droite avant les stands. L’occasion ou jamais d’enfoncer l’accélérateur. Vavavoum…


« Dernière ligne droite »… On entend par là une série de quatre matchs face à des mal classés. Enfin, encore plus mal que nous. Si, si, c’est possible, regardez ci-dessous :

Ne touchez pas au réglage de votre téléviseur, on est bien derrière Angers…

Dans un monde idéal et logique, cela devrait permettre à nos troupes de glaner au moins dix points sur douze possibles. C’est en tout cas l’objectif fixé par Rudi Garcia, et ce serait le minimum syndical pour initier un cercle vertueux permettant au groupe de s’installer dans la première partie du classement, d’engranger de la confiance et de développer un mental de vainqueurs.

Mais, pour réaliser ce scénario de rêve, déjà faut-il ne pas rater la première marche demain face à l’ASNL. Nancy, le club au chardon, doit donc être notre échauffement pour réussir une « grosse perf' » sur ce dernier sprint avant la trêve et, on l’espère, une amélioration substantielle de l’effectif qui pourrait enfin nous permettre de repartir sur de tout autres bases en 2017, année de la fête.

On a eu l’Alsace…

Car de fait, l’OM n’a jusqu’ici obtenu que peu de victoires et, en contraste total avec la saison dernière, toutes à domicile. Soit Lorient, Nantes, Caen… et Metz. Le tout en quinze journées, on est là plus prêts des performances d’un relégable que d’un champion.

Tour à tour une défense trop friable, une attaque stérile ou un milieu indigent ont empêché l’équipe d’obtenir des résultats positifs à leur portée. Ou les trois à la fois ont conduit à de cuisantes déculottées, comme contre Montpellier ou Monaco. Le tout en produisant un jeu dont la qualité est pour le moins branchée sur courant alternatif.

La divine surprise de la saison pour l’OM.

Dans une équipe où les seuls Vainqueur et Maxime Lopez (soient un prêté et un gamin) peuvent être considérés comme de vrais joueurs de football capables d’intelligence tactique et de vision du jeu en l’absence répétée d’un Diarra – peu motivé, semble-t-il – on ne voit guère d’où viendra la lumière. Ce qui nous laisse comme seul espoir, jusqu’à l’arrivée de sang et de matière grise frais, la faiblesse supposée de nos adversaires.

… on aura bien la Lorraine

Nancy, donc. Un club jeune (1967 : plus jeune que de nombreux supporteurs de l’OM, est-ce bien sérieux ?) Un club dont les seuls titres de gloire sont des titres de champions de L2 et ah ! une coupe de la ligue. Oh ! et une coupe de France tout de même. Leur plus grand  apport au football français restant d’avoir lancé la carrière de Michel Platini.

correa_portrait_w1005_h0_r1_q90

Un club quasiment aussi dépendant de Pablo Correa, son entraîneur / manager emblématique, qu’Auxerre a pu l’être de son Guy Roux. Manque de bol, celui-ci est actuellement de retour sur le pont. Une équipe qui actuellement vient d’entamer une phase relativement faste avec une dernière victoire 4 – 0 contre les frères ennemis messins, ce qui leur a permis de s’extirper de la zone de relégation.

Un club qu’on annonçait racheté par de richissimes investisseurs chinois qui allaient en faire un poids lourd du Championnat de France. Mais il semblerait que le traîneau du Père Noël asiatique ait été une contrefaçon dont le GPS n’a pu le guider à bon port.

Une équipe dans l’effectif de laquelle on retrouve, comme dans toute équipe française voire Européenne, un joueur de notre région – en l’occurrence Anthony Robic – qui voudra briller au Vél’ de son enfance, et un ancien olympien revanchard en la personne de Benoît Pedretti. Sauf que là ils sont deux, puisqu’ils pourront aussi compter sur notre vieille connaissance Alou Diarra, alors que nous n’aurons pas le bonheur d’aligner son homonyme Lassana, encore blessé aux adducteurs. Par contre, leur gardien en forme Ndy Assembé sera absent.

Un rêve de minot exaucé… Noël approche.

On va gagner parce que…

  • On est l’OM, merde !
  • C’est Nancy. Si on commence à craindre ce genre d’équipe… hein ? Vous dites ? Toulouse, Guingamp, Angers, Montpellier ? Oui, mais ça compte pas !
  • Géographiquement, la Bretagne-Normandie et l’Alsace-Lorraine nous réussissent. C’est une théorie à moi que j’ai et qui n’est pas moins valable que les « 19 défaites sur les 25 derniers matchs contre cette équipe » dont Canal nous rebat les oreilles à chaque journée.
  • On reste sur six clean sheets en sept matchs au Vélodrome cette saison, en y étant toujours invaincus.
  • Les quatre matchs qui viennent, mine de rien, seront cruciaux pour l’envol du projet « OM champions ».
  • Garcia NE PEUT PAS avoir des statistiques plus ridicules que Passi. L’univers ne le permettra pas.

On va perdre parce que…

  • Gomis ne sait pas que la saison des vendanges est terminée. Même les tardives.
  • Thauvin a un torticolis qui l’empêche de lever la tête pour voir ses partenaires.
  • Malgré de bonnes stats à domicile, notre défense peut à tout moment concéder un but gag.
  • Sarr, Cabella, Alessandrini, Khaoui, Njie, Zambo, Machach, Rekik, Hubocan, Sakaï… ça n’est pas meilleur que ce qu’on aura en face. Ça n’est meilleur qu’aucun autre effectif de L1, du moins sur leur niveau actuel.

Vu du forum

– Attendez, putain… On est diffusé en même temps que Barça/Real ? @El Khadra

El Khadra, c’est ce samedi le fiscalo. Le fiasco c’est dimanche. @gigi

Ben oui, franchement ! On ne va pas programmer deux affiches aussi alléchantes en même temps…

Allez l’OM !

A lire également...
Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de selfmade footix


Artiste sur le terrain, viril mais correct dans la vie. Ou le contraire, ça dépend. Amoureux de la vie, de l'amour, du beau jeu et de l'amour du beau jeu. Accro aux parenthèses et autres digressions. Loisir : Lapins crétins spotting sur les pelouses de France et de Navarre.
Article lu 634 fois, écrit le par selfmade footix Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.