Alléluia, c’est presque fini…

Au menu de la dernière grosse affiche de la saison, l’OM rencontre l’ASM pour ce qui aurait pu être un match décisif. Même si plus rien (ou si peu) n’est en jeu, voici quelques raisons de ne pas manquer ce choc. Ou pas…

Garder la foi…

Qui n’a jamais perdu la foi ou coupé les ponts avec l’OM, ce club qui marche sur la tête ? Que celui qui est resté droit dans ses bottes me jette la première pierre (ou la première volée dévissée de Gignac en tribunes). Cette fin de saison ne fait pas exception.

Au lieu de l’extase qui nous était promise, les dernières semaines ont surtout relevé du supplice. Bielsa, l’apôtre du beau jeu et le Messi qui avait ramené un peu de fierté dans le club a été trahi par ses Judas en shorts :  ne croyant plus à ses belles paroles, ils ont ruiné toute chance de jouer la Ligue des Champions l’année prochaine…

1

Il n’est pas question ici de demander le pardon de qui que ce soit. Ils seront jugés en temps voulu par les dieux du football qui reconnaîtront les leurs. En revanche, il serait regrettable de ne pas profiter d’une des dernières chances que nous avons de voir l’OM de Bielsa briller face à une grosse équipe de L1, manque qu’on a trop souvent reproché au berger argentin – mais à raison – incapable, selon certains spécialistes, de mener correctement son troupeau de brebis égarées.

Peut-être que, finalement, le bien triomphera, si Dieu le veut… Dimanche, ce sera une opposition de styles : l’allégresse et la passion de l’OM sous la patte d’El Loco, contre le froid réalisme des hommes de Jardim, qui font honneur à la tradition de bétonniers venus de sa belle contrée lusitanienne. N’a-t-on pas envie de voir l’OM triompher enfin d’un adversaire de taille ? Et si c’était vrai ? Vous vous en voudriez de rater ça, confessez-le.

Si jamais victoire il y avait, l’OM aurait fait un grand pas vers la coupe d’Europe. Pas celle aux grandes oreilles, mais la modeste, qu’on aimerait bien disputer quand même. On aurait aussi plus de chance de bien figurer, à condition évidemment que ce faux prophète de Vincent Labrune ne trompe pas son monde avec sa langue de serpent et ne bâcle pas le recrutement. Par ailleurs, le classement aura une incidence sur les revenus du club en fin de saison. Vous voyez bien qu’il reste encore un peu d’enjeu !

2

… même si c’est un peu un chemin de croix

Maintenant que j’ai essayé de vous faire avaler cette bouillie dégueulasse, comme des parents faisant le bruit de l’avion qui survole le tarmac et rentre dans son hangar (oui, j’étais un gamin facile à berner), je vais énoncer les raisons pour lesquelles vous ne serez pas flagellés si vous décidez de vous coucher tôt dimanche, ou de passer du temps à ne pas vous faire du mal.

7

Tout d’abord, il est vrai que cette affiche sent bon la purge comme la Ligue 1 en a le secret. Jardim s’est bien adapté au Championnat de France, et il risque de sortir le bus. Nos poulets sans tête vont avoir du mal à trouver la faille, surtout qu’ils ne comprennent pas un mot de ce que leur entraîneur essaie de leur inculquer depuis 9 mois (période de gestation oblige ?). Que voulez-vous, ça demande un minimum de neurones, d’abnégation et de travail. Vous croyez sérieusement que Dja Djédjé, Thauvin, Imbula, Mendy, Romao, Gignac ou Morel en sont capables ? On ne parle pas de talent, mais juste de volonté de bien faire. Dans tous les cas, on peut donc émettre quelques doutes…

6

4

5

Justement, cette équipe, qu’est-ce qu’on peut aimer la détester ! Pas un pour rattraper l’autre. Un capitaine sans charisme, une défense à la ramasse qui enchaîne les bourdes sur les interceptions, les tacles en retard et autres erreurs de placement, des jeunes qui n’ont rien dans le crâne et font « acte de suffisance » alors qu’ils feraient mieux de raser les murs, des « cadres » qui ont lâché et pensent déjà à leur avenir loin du navire phocéen…

Pourquoi s’infliger encore ça ? Pour l’amour de l’OM ? C’est louable. Pour assister à la dernière chance de battre un cador cette saison ? N’espérez pas trop quand même… Pour le plaisir de voir l’OM qu’on a aimé en première partie de saison ? Oui, mille fois oui ! Qui sait qui sortira du chapeau magique de notre inénarrable président délégué si Bielsa ne rempile pas l’année prochaine ? Entraîneur et joueurs compris…

8

Alors, oui, réjouissons-nous que cette deuxième partie de saison cauchemardesque soit presque terminée, qu’on puisse mettre de côté notre rancœur pour un temps.

Les vacances feront du bien.

En attendant, profitons de la grâce qui nous a été faite cette année. On a vu de beaux matchs et de beaux buts malgré tout, ce qui peut être le cas dimanche… et il est possible qu’on ne revoie pas ça de sitôt, hélas ! Par conséquent, on s’en voudrait d’en rater une miette si après Bielsa, c’était vraiment le déluge…

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 3362 fois, écrit le par FabMars Cet article a été posté dans Compte-rendu et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

6 Réponses pour Alléluia, c’est presque fini…

  1. Putain, l’hommage à gaby :ptdr:

  2. avatar De selfmade footix le 8 mai 2015 à 9h50

    Moi, j’y serai, je la sent bien. Vous me direz, je sentais bien aussi Lyon, Cannes et Lorient, hein, ça relativise mes dons de Madame Soleil.

  3. Bon AM. En espérant un beau match et une victoire…