D1 féminine : résultats et analyse de la 4e journée

Grosse affiche lors de cette 4e journée de D1 féminine qui a vu le PSG s’imposer largement devant Bordeaux (3-0). L’OL a encore pris un but, le MHSC enfonce Dijon, Soyaux l’emporte à l’extérieur, Fleury gagne enfin. Et l’OM perd logiquement au PFC. Tout ce qu’il faut savoir sur cette 4e journée.

Samedi 27 septembre

Paris FC 3 – 1 OM
Reims  0 – 1  Fleury
Metz  0 – 2 Soyaux
Montpellier  6 – 0 Dijon
Guingamp 1 – 5 Lyon

Dimanche 28 septembre

PSG   –   Bordeaux

PARIS FC  3 – 1  OM

Lire le compte-rendu spécial du match ICI.

But : Linda Sallström (30e et 36e), Camille Catala (60e) / Sarah Zahot (62e).

436 spectateurs.

Joie légitime des buteuses parisiennes Linda Sallström (20) et Camille Catala (à d.) et leurs coéquipières.

———————————

REIMS  0 – 1  FLEURY

Fleury a enfin réussi à ouvrir son compteur points grâce à une belle victoire en Champagne. Le FCF91 le doit à sa toute dernière recrue, la championne d’Europe U19 Melvine Malard, prêtée par l’OL et qui, à peine arrivée, a donc inscrit son premier but. Un double dribble dans la surface, un contre favorable, et ça faisait 1-0 à un quart d’heure de la fin. Suffisant pour l’emporter sur un Stade de Reims qui n’aura donc pas réussi à confirmer sa convaincante victoire en terre marseillaise de la journée précédente (3-0). Une grosse déception à n’en pas douter pour les promues. Les deux équipes se retrouvent à égalité de points.
À noter que dans le duel entre sœurs Corboz, l’aînée Daphné l’a donc emporté sur la cadette Rachel…
Lors de la prochaine journée, Fleury recevra le PSG, tandis que Reims se déplacera chez la lanterne rouge Dijon.

But : Melvine Malard (76e)

Spectateurs : non communiqué.

L’ex-Olympienne Kelly Gadéa est bien isolée au milieu de 4 Rémoises, mais c’est elle et son équipe qui l’emporteront à la fin…

——————————–

METZ  0 – 2  SOYAUX

Metz espérait capitaliser sur son bon match de la journée précédente au PFC (2-2) et remporter sa première victoire. Hélas pour les joueuses au maillot grenat, ce sont les Sojaldiciennes qui, à l’inverse, sont venues signer un deuxième succès consécutif à l’extérieur, après celui acquis à Guingamp (3-1). Autant dire que l’écart se creuse au classement entre ces deux équipes. Tout aussi inquiétant pour les Lorraines, le deuxième carton rouge récolté en 4 matchs, une fois de plus assez vite. Cette fois, c’est la capitaine Ipek Kaya qui s’est vue infliger deux jaunes en moins d’un quart d’heure (23e et 37e). Cette expulsion arrive après celle de la capitaine Mélissa Godard lors de la 1re journée contre Guingamp… avec à chaque fois le même résultat au bout : une défaite par 0-2 !
Soyaux avait déjà ouvert le score avant même le premier carton de Kaya, grâce à Sarah Cambot qui avait su éliminer la gardienne Justine Lerond en face à face (14e)… Un but après moins d’un quart d’heure de jeu, et un deuxième à moins d’un quart d’heure de la fin, signé Anissa Lahmari, entrée en jeu… un quart d’heure plus tôt (77’)… À Soyaux, tout marche par tranche de 15 minutes…
Grâce à cette victoire, Soyaux s’installe confortablement à la 6e place du classement, et se trouve assuré de la conserver (au pire) au soir de la réception du MHSC lors de la prochaine journée…
Metz, en position de relégable, n’a toujours pas gagné et s’apprête à jouer un match plus qu’important à Marseille…

Buts : Sarah Cambot (14e), Anissa Lahmari (77e).

223 spectateurs.

Hé, les Messines ! Ce n’est pas parce qu’on porte un maillot grenat qu’il faut accumuler les cartons rouges…

———————————-

MHSC  6 – 0  DIJON

Le score est lourd pour les Dijonnaises qui avaient parfaitement résisté à des Montpelliéraines peu inspirées sur les 45 premières minutes. Mais la citadelle bourguignonne se révéla en fait un château de cartes volant en éclat dès la reprise. Le MHSC passa en effet trois buts au DFCO en l’espace de six petites minutes. Deux corners se concluaient par deux buts de la tête de Anouk Dekker (48e) et Sarah Puntigam (50’). Puis l’Allemande Lena Petermann assommait définitivement Dijon de près (54e)… Le match était plié, mais l’addition pas encore soldée. Petermann passa de buteuse à passeuse pour Clarisse Le Bihan qui marqua de la limite de la surface de réparation (72e)… Puis Marie-Charlotte Léger s’offrit un but en forme de petit bijou : contrôle en mouvement d’une aile de pigeon, suivi de volée victorieuse (78e)… Revenait à Petermann – qui tient les promesses liées à son arrivée au club cet été – l’honneur de clôturer la marque après avoir éliminé trois adversaires (90’) !
Les Pailladines se sont donc parfaitement rassurées après leur courte défaite à Bordeaux (0-1), et avant un déplacement délicat à Soyaux dans 15 jours.
Pour Dijon le chemin de croix se poursuit, la faute à un calendrier très difficile, puisque le DFCO a dû jouer successivement le PFC, Bordeaux, le PSG et le MHSC… Une dernière place et zéro point, et un championnat qui commencera véritablement après la trêve internationale avec la réception de Reims.

Buts : Anouk Dekker (48e), Sarah Puntigam (50e), Lena Petermann (54e et 90e), Clarisse Le Bihan (72e), Marie-Charlotte Léger (78e).

292 spectateurs.

On peut le dire : les Dijonnaises n’y ont vu que du bleu !

———————-

GUINGAMP  1 – 5  LYON

Comme on peut le voir dans le chapeau de cet article, l’événement majeur de cette rencontre n’est évidemment pas que Lyon l’ait emporté à Guingamp, ni que les Fenottes aient passé 5 buts à leurs adversaires, mais… qu’elles en aient encaissé un ! Parlant, n’est-ce pas ? L’événement est rarissime lorsque l’opposition n’émane pas du PSG en D1. Et pourtant, c’est déjà le 4e but encaissé par Sarah Bouhaddi cette saison en championnat après les trois pris à Reims (8-3).
Comme à son habitude, l’OL tua vite le match en marquant rapidement, d’abord par Eugénie Le Sommer (14e), bien servie par Delphine Cascarino, puis par Dzsenifer Marozsan qui transforma le traditionnel pénalty pour Lyon – diront certainement les mauvaises langues –, suite à une faute sur Saki Kumagai, laquelle semble ne plus les tirer (19e)… Et peu après la demi-heure, le sort de la rencontre était définitivement scellé avec un 3e but inscrit par Delphine Cascarino (34e).
La deuxième période et la confortable avance au tableau d’affichage permit à Jean-Luc Vasseur de faire des essais tactiques avec Majri entrée en 10 et M’Bock au milieu. Lyon ajouta un 4e but, Marozsan profitant d’une grosse erreur défensive d’Emmy Jézéquel pour aggraver le score (72e). Mais sur la remise en jeu, Louise Fleury reprenait un centre de Faustine Robert et battait Bouhaddi (73e) ! Lyon eut néanmoins le dernier mot, Ada Hegerberg reprenant de la tête un centre de Lucy Bronze à la dernière minute du match (90e).
L’OL jouera son premier match « un peu plus difficile que les autres jusqu’ici » lors de la prochaine journée, face au Paris FC… sans s’en inquiéter outre mesure.
Pour l’EAG, un déplacement très difficile l’attendra à Bordeaux…

Buts : Eugénie Le Sommer (14e), Dzsenifer Marozsan (19e s.p. et 72e), Delphine Cascarino (34e), Ada Hegerberg (90e) / Louise Fleury (73e).

3166 spectateurs

Comme prévu, comme toujours, l’EAG a pris une valise lyonnaise dont un but de Delphine Cascarino.

————–

PSG  3 – 0  BORDEAUX

On pensait que les ambitieuses Bordelaises seraient à même d’inquiéter le PSG sur sa pelouse dans ce qui constituait incontestablement l’affiche de cette 4e journée. On se trompait. En dehors de 20 premières minutes intéressantes, les Girondines subirent une large domination d’une équipe parisienne qui semble vraiment avoir pris une nouvelle dimension cette saison. Lorsque le PSG passa la vitesse supérieure, Bordeaux craqua. Vite et fort.
La fin de la première période approchait lorsque Nadia Nadim, bien servie par Kadidiatou Diani, s’enfonça dans la surface adverse sur le côté droit avant d’adresser un excellent centre tendu devant le but. Là, Marie-Antoinette Katoto, de près, reprit de superbe façon et de volée pour loger la balle au fond (42e)… Le temps quasiment de remettre en jeu, Bilbault déviait malencontreusement le ballon de la tête vers son but, servant ainsi bien involontairement Grace Geyoro qui croisa parfaitement sa frappe devant la gardienne Erin Nayler, bénéficiant d’un poteau rentrant (43e)… Deux buts en une minute juste avant la pause, les Bordelaises se retrouvaient K.O. debout, même si la Jamaïcaine Bunny Shaw trouva le poteau.
La deuxième période vit le PSG dominer très largement une équipe girondine semblant plus souvent perdue qu’autre chose, et où les entrées de trois joueuses offensives (Émelyne Laurent, Claire Lavogez et Maëlle Garbino) n’eurent aucun impact. Le ballon circulait bien côté parisien, et l’équipe de la capitale finit par obtenir un pénalty logique pour une faute sur Katoto. Nadia Nadim le transforma avec calme et sérénité (70e).
La rencontre aura montré l’écart qui existe encore entre une équipe bordelaise au potentiel certes très intéressant, et une formation parisienne gagnant en maturité et au jeu beaucoup plus cohérent que l’an passé. Bordeaux perd ses premiers points et se fait rejoindre aux points par le MHSC, tandis que le PSG continue à tenir tête à Lyon. Ces deux équipes sont désormais les seules à compter autant de victoires que de matchs joués.
Lors de la prochaine journée, le PSG ira à Fleury disputer un derby francilien, tandis que Bordeaux cherchera à repartir de l’avant face à Guingamp.

Buts : Marie-Antoinette Katoto (42e), Grace Geyoro (43e), Nadia Nadim s.p. (70e).

Spectateurs : non communiqué.

Kadidiatou Diani (à g.) et ses potes étaient bien trop fortes pour Estelle Cascarino et les siennes.

Crédits photos : PFC, MHSC, PSG, Stade de Reims, Ouest France, Républicain Lorrain.

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Philippe Serve


Supporter de l'OM depuis sa finale victorieuse en Coupe de France en 1969. Tombé amoureux du foot féminin, un peu d'abord en 2007 et 2008, définitivement en 2011. Ai suivi pendant 4 ans au plus près l'OM féminin via mon site Olympiennes et Marseillaises. Assume complètement d'être supporter à la fois de l'OM ET de l'OGCN, club de ma ville natale ! Informe au quotidien sur tout le foot féminin, mais aussi sur l'actualité la plus diverse via mon compte perso Twitter @Olympiennes
Article lu 1112 fois, écrit le par Philippe Serve Cet article a été posté dans Compte-rendu, Féminines et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.