D2F | OM (0-1) FC Nantes : première défaite

Pour cette cinquième journée de D2, l’OM recevait le FC Nantes à l’OM Campus. Guichet fermé, pour l’occasion. Le match a été très disputé, âpre. Les Marseillaises ont plus eu la possession, tandis que les Nantaises maîtrisaient fort bien les transitions. Cela s’est joué à un coup franc direct, magistralement tiré par Lalia Storti, alors que les Olympiennes ont frappé le poteau par deux fois.

 

Match disputé, face à une bonne équipe nantaise.

La compo de départ :


Boklach

Boklach

T.Joseph

T.Joseph

Tchakounte

Tchakounte

Gouineau

Gouineau

Khezami

Khezami

Giaimo

Giaimo

Kbida

Kbida

Couasnon

Couasnon

Perret

Perret

Clark

Clark

Salomon

Salomon

On a vu dès le départ que cela n’allait pas être facile, face à un adversaire déterminé, même si les Olympiennes l’étaient tout autant.

Cette D2 à un seul groupe montre son efficacité à resserrer les niveaux vers le haut. Il n’y a plus d’équipes qui se prennent des 6-0 à tous les matchs, voire plus.

En début de rencontre, Kateryna Boklach s’est mise en évidence, en sortant dans les pieds d’une attaquante nantaise et avec une belle parade sur un tir croisé. Même si les Marseillaises ont eu un peu plus la possession, leurs actions avortaient par un manque de précision dans les transmissions. La situation la plus tranchante est à mettre au crédit de Maëva Salomon, dont la frappe depuis l’angle droit de la surface de réparation s’est écrasée sur le poteau opposé des buts nantais. Le ballon revient sur Clark qui reprend de son mauvais pied (le droit), mais la gardienne s’interpose sur sa ligne.

Ce sera tout pour la première période, les joueuses regagnent les vestiaires sur le score logique de 0-0.

La seconde a été tout aussi disputée, avec des visiteuses qui ont un peu plus reculé, mais ont conservé leur punch lors des contre-attaques.

À la 54′, l’OM trouve une nouvelle fois le poteau opposé, suite à un centre de Roselène Khezami venu de son aile gauche.

Il faudra attendre la 72′ pour voir un coup franc direct, aux vingt mètres, légèrement décalé sur la gauche, qui a permis aux Nantaises d’ouvrir la marque, par l’intermédiaire de Lalia Storti.

En tout début de seconde période, Dembélé a remplacé Kbida, puis, après le but, Perret sort pour Binaté. Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Diop et Monguillon de pénétrer sur la pelouse synthétique et Giaimo, ainsi que Khezami de prendre place sur la banc.

Les Marseillaises se ruent à l’attaque, pour au moins égaliser et se créent quelques situations. Mais elles ont affaire à Emily Burns, l’excellente gardienne canadienne du FC Nantes. Même si à la 88′ elle aurait dû être sanctionnée d’un penalty, suite à une sortie aérienne où elle boxe le visage de Diop qui vient de dévier le ballon.
Je vous montrerai cette action en vidéo.

Comme chez les hommes, les coups de pied de réparation non sifflés deviennent monnaie courante, dans le football féminin. L’absence de VAR empire les choses.

Toujours est-il que les Canaries se recroquevillent encore plus devant leurs buts et parviennent à conserver leur cage inviolée.

Ce résultat ne constitue pas un hold-up en soi, même si un score de parité, voire une courte victoire de l’OM m’aurait semblé plus logique, à la vue des deux poteaux et du penalty oublié.

Arrive maintenant à une pause internationale de dix jours. Le prochain déplacement des Olympiennes sera le dimanche 5 novembre à 13 h, chez US Orléans, l’ancienne équipe de Maëva Salomon, Coralie Monguillon et Roselène Khezami.

 

Tabita Joseph à la lutte

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Kim Nielsen


Je supporte l'OM depuis 1973, ça ne me rajeunit pas ! J'étais présent à Bari et à Munich pour des résultats opposés. J'ai pris goût au foot féminin depuis la coupe du monde en France.
Article lu 428 fois, écrit le par Kim Nielsen Cet article a été posté dans Compte-rendu, Féminines et taggé , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.