D2F | Thonon EGG (2-3) OM : tout est bien, qui finit bien !

Les Olympiennes savaient qu’elles devaient l’emporter, après les victoires plus tôt dans l’après-midi, de Strasbourg et de Nantes. Cependant, cela n’a pas été chose aisée, car elles ont été contraintes de jouer une demi-heure à dix, après l’expulsion de MBayang Sow. Elles ont concédé l’égalisation, mais ont rapidement marqué le troisième par Coco Monguillon, scellant ainsi, le sort de la rencontre pour la grande satisfaction des Provençales et de leurs supporters.


 

Composition de départ :


Boklach

Boklach

Sow

Sow

Tchakounte

Tchakounte

Gouineau

Gouineau

Khezami

Khezami

Hamidou

Hamidou

Perret

Perret

Monguillon

Monguillon

Clark

Clark

Diop

Diop

Conesa

Conesa

Cette rencontre à l’extérieur face à Thonon-Evian-Grand-Genève a vu le retour d’Ashley Clark dans les onze titulaires. Son absence de plusieurs semaines était très certainement due à un problème musculaire, au vu de l’imposant strap qui ornait sa cuisse gauche.

La reprise de la compétition pour la capitaine a porté ses fruits dès la 31′, où, depuis l’arc de cercle devant la surface de réparation, Ash place une belle frappe du gauche en pleine lucarne d’Éva Danjou. L’Américaine a bien été mise sur orbite par Jenny Perret, suite à une passe millimétrée entre deux Thononaises.
TEGG 0-1 OM.

L’aggravation du score survient huit minutes plus tard, soit à la 41′. Anna Conesa déborde côté droit et centre en retrait pour Jenny Perret, qui décale Mama Diop à l’angle gauche des cinq mètres cinquante. L’attaquante sénégalaise place un plat du pied en taclant et trompe la gardienne haut-savoyarde pour le break.
TEGG 0-2 OM.

À la 41′, le point de penalty est désigné par Agathe Kocher, l’arbitre de la rencontre, en faveur des locales.
Tatiana Solanet s’élance et tire au-dessus de la barre de Kateryna Boklach.

Le score ne change pas quand la pause arrive et les Olympiennes mènent de deux buts.

La seconde période sera plus compliquée pour les blanches, car un second coup de pied de réparation en faveur de Thonon sera sifflé à la 60′, ce coup-ci, parfaitement transformé par Lisa Nicot.
TEGG 1-2 OM.

La 68′ aurait pu devenir le moment décisif de la rencontre, car MBayang Sow reçoit son second carton jaune, trois minutes après avoir pris le premier. La grande défenseuse centrale (1m80) laisse ses coéquipières à dix pour la demi-heure qu’il reste à disputer. Les mauvaises expériences passées ressurgissent forcément dans les esprits. Confortées par l’égalisation thononaise survenue à la 76′, par l’intermédiaire de Laura Magnien Feyssot, de la tête sur un corner tiré par Tatiana Solanet.
TEGG 2-2 OM.

Ça se corse pour les Marseillaises, qui doivent l’emporter pour continuer à espérer la montée.

Finalement, l’attente ne dépassera pas les trois minutes. Anna Conesa reçoit le ballon sur l’aile gauche, mais la direction du but est bien bouchée, aussi, elle le donne en retrait pour Coralie Monguillon, qui contrôle et place une frappe lobée depuis l’angle de la surface de réparation. Éva Danjou se détend bien, mais ne peut atteindre le cuir.
TEGG 2-3 OM

Après l’expulsion de Sow, Frank Borrelli a effectué quatre changements, en faisant sortir dans un premier temps, Diop et Perret, pour Giaimo et Kbida, deux profils plus défensifs. Et pour finir, Roxanne Couasnon et Maëva Salomon se substituent à Ashley Clark et Anna Conesa.

Lors de la partie, les Marseillaises ont écopé de cinq cartons jaunes, dont deux pour Sow, contre un pour leurs adversaires.

Seconde rencontre pour le nouvel entraîneur de l’OM et seconde victoire, avec un système en 3-4-3 qui semble bien mieux correspondre à l’effectif mis à sa disposition, mais ne gomme pas le nombre de buts encaissés.

Lors de cette journée, les cinq premières ont remporté leur duel pour un statu quo en tête du classement.

La prochaine se déroulera entre le 20 et 21 avril. Les Marseillaises recevront Lens, tandis que Nantes accueillera Orléans et Strasbourg se rendra à Metz.

La suivante pourrait devenir décisive, car les Olympiennes se déplaceront à Strasbourg, quand Nantes bataillera contre Lens à domicile.

 

Clark et Monguillon

 


Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Kim Nielsen


Je supporte l'OM depuis 1973, ça ne me rajeunit pas ! J'étais présent à Bari et à Munich pour des résultats opposés. J'ai pris goût au foot féminin depuis la coupe du monde en France.
Article lu 253 fois, écrit le par Kim Nielsen Cet article a été posté dans Compte-rendu, Féminines et taggé , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.