(F) Résultats, analyse et vidéos de la 8e journée

Après Lyon et son nul à Dijon il y a deux semaines, c’est le PSG qui connaît un faux pas en concédant deux points à domicile devant Guingamp ! Lyon en profite grâce à sa large victoire à Montpellier. Bordeaux bat (enfin !) Soyaux. L’OM coule à Fleury. Dijon remporte le match de la peur face à Metz. Le PFC s’impose à Reims.

Samedi 02 novembre

Bordeaux 4 – 1 Soyaux
Dijon 2 – 1 Metz
Fleury 4 – 1 Marseille
Montpellier 0 – 3 Lyon
Reims 0 – 1 Paris FC

Dimanche 03 novembre

PSG 1 – 1 Guingamp

——————————–

 BORDEAUX 4 – 1 SOYAUX

 Enfin ! Après six matchs sans la moindre victoire contre leurs voisines charentaises, les Girondines l’ont emporté, une grande première. Mais elles peuvent remercier le (mauvais) coup du sort et fait de jeu qui vit l’excellente gardienne sojaldicienne Romane Munich devoir abandonner son équipe sur blessure à l’heure de jeu et alors que le score était de parité à 1-1… Une demi-heure plus tard, et avec la jeune gardienne remplaçante Cassandra Moinet dans les cages, il était passé à 4-1…

Ghoutia Karchouni avait joliment et rapidement ouvert le score pour Bordeaux (10e, 1-0), mais l’ex-Girondine Sarah Cambot avait égalisé dans la foulée ou presque, profitant d’une erreur de marquage d’Estelle Cascarino (16e, 2-1).

Dans un match plutôt équilibré, Bordeaux prenait l’avantage par Viviane Asseyi dont le centre tir profitait d’une erreur d’appréciation de Moinet (73e, 2-1)… Dix minutes plus tard, Claire Lavogez enfonçait le clou d’une frappe à la limite de la surface de réparation (83e, 3-1)… Ne restait plus à la buteuse patentée, la Jamaïcaine Khadija Shaw, qu’à conclure la marque pour son 6e but de la saison avec la complicité malheureuse de Moinet, largement responsable sur le but (90e+3)…

Bordeaux revient à un point de la 3e place et du MHSC avant deux déplacements successifs chez la lanterne rouge Metz, puis au Paris FC. Coup d’arrêt pour Soyaux qui subit sa première défaite depuis la première journée et s’apprête à jouer deux fois à la maison face à Reims et Lyon, avant de finir la phase aller à Marseille.

Buts : Ghoutia Karchouni (10e), Viviane Asseyi (73e), Claire Lavogez (83e) Khadija Shaw (90e+3) / Sarah Cambot (16e).

Spectateurs : 693

———————————

DIJON  2 – 1  METZ

Le match de la peur a donc choisi le camp des joueuses locales et enfoncé un peu plus encore un FC Metz toujours bon dernier. Première victoire de la saison pour Dijon qui reste désormais sur quatre rencontres sans défaite après trois nuls encourageants.

Le match fut d’abord une histoire de pénaltys (tous deux un peu généreux), le premier transformé par la désormais ex-internationale Élise Bussaglia pour le DFCO, après un semblant de poussette de Kaya sur une Dijonnaise, pénalty que Justine Lerond touchait sans parvenir à le détourner (48e, 1-0), le deuxième par Meryll Wenger après un léger accrochage dans la surface entre Awona et Bigot (52e, 1-1).

C’est en fin de match que la décision se faisait, de façon quelque peu litigieuse. La Messine Morgane Belkhiter subissait une grosse faute (tacle par-derrière) au centre du terrain et restait au sol. L’arbitre laissait le jeu se dérouler et la Dijonnaise Solène Barbance en profitait pour se faire la malle, s’enfonçant dans une défense quasiment à l’arrêt avant de tromper facilement Lerond (84e, 2-1).

Dijon quitte la zone de relégation grâce à une meilleure différence de buts que l’OM, que les Bourguignonnes recevront dans deux journées. D’ici là, elles se déplaceront à Fleury, espérant y obtenir un meilleur résultat que les Olympiennes…
Metz, englué à la 12e et dernière place, compte cinq points de retard sur son adversaire du jour et risque de voir sa situation s’empirer d’ici la fin des matchs aller avec les réceptions de Bordeaux, puis Fleury, et un déplacement à Lyon…

Buts : Élise Busaglia (48e sp), Solène Barbance (84e) / Meryll Wenger (52e).

Spectateurs : 743

——————————–

FLEURY  4 – 1  OM

Lire le compte-rendu dans l’article dédié ICI.

Buts : Stine Larsen (49e et 57e), Kelly Gadéa (62e), Daphné Corboz (77e sp) / Mickaëlla Cardia (45e+1).

Spectateurs : 399

———————————-

REIMS  0 – 1  PARIS FC

Le Stade de Reims n’a toujours pas gagné cette saison à domicile, subissant une troisième défaite consécutive sur le score minimal de 0-1. Comme une malédiction ! C’est Camille Catala qui a crucifié les Champenoises en reprenant tranquillement du plat du pied un bon centre en retrait de Clara Matéo (28e, 0-1).
Il y eut ensuite plus de cartons jaunes attribués aux Parisiennes (4) que d’actions notables.

Reims n’a qu’un point d’avance sur le premier relégable avant trois matchs plus que délicats : déplacements à Soyaux et Bordeaux, avec entre les deux la réception du PSG…
Le PFC, lui, fait une bonne opération en regagnant deux places au classement, tout en restant à quatre longueurs de Bordeaux, 4e. Pour leur prochain match, les Essonniennes se déplaceront à nouveau, à Guingamp cette fois, avant de recevoir Bordeaux, puis d’accueillir Fleury pour le derby…

Buts : Camille Catala (28e).

Spectateurs : 176

———————-

MHSC  0 – 3  OL

Cinquième défaite de rang du MHSC à domicile contre Lyon sans marquer le moindre but, avec le même score qu’il y a trois ans. Et 28e match sans victoire contre les Fenottes au total… Pas de miracle donc au stade Bernard Gasset pour les Pailladines qui, comme trop souvent, encaissèrent un but d’entrée face aux quadruples championnes d’Europe en titre. Un corner de Marozsan, une tête de Wendie Renard, du grand classique (4e, 0-1)…

De passeuse (sa 9e passe décisive de la saison), Dzenifer Marozsan se faisait buteuse. Elle profitait d’une faute – involontaire, néanmoins réelle – de Le Sommer sur Sakina Karchaoui, pour se retrouver en excellente position de frappe à une dizaine de mètres du but de sa compatriote Lisa Schmitz à qui elle ne laissait aucune chance (39e).

La meilleure buteuse actuelle du championnat Ada Hegerberg corsait l’addition de jolie façon en reprenant en première intention un centre de Delphine Cascarino (71e, 0-3).

Mais plus que ce 3e but, le fait du match fut le carton jaune reçu – très sévèrement, pour une simple petite poussette au centre du terrain – par la capitaine de l’OL Wendie Renard qui la privera du choc au sommet contre le PSG lors de la prochaine journée (16 novembre, 17h30). Ce qui déclencha la fureur de son entraîneur Jean-Luc Vasseur.

Lyon reprend la tête du championnat à la différence de buts, profitant du nul inattendu du PSG (voir ci-dessous), tandis que Montpellier qui se déplacera à Marseille le 16 voit revenir Bordeaux sur ses talons…

À noter que Maëlle Lakrar a encore ciré le banc (où l’avait rejoint Élisa de Almeida), alors que la responsabilité de la paire titularisée en défense centrale Dekker-Nicoli aura été directement engagée sur les trois buts lyonnais…

Buts : Wendie Renard (4e), Dzsenifer  Marozsan (39e), Ada Hegerberg (71e).

Spectateurs : 986

———————–

PSG  1  – 1  EAG

Le PSG féminin ou l’art de se tirer une balle dans le pied. Ce n’est pas la première fois que l’équipe parisienne, en situation très favorable, commet un faux pas avant de s’en mordre cruellement les doigts par la suite. Alors que la formation d’Olivier Echouafni avait l’occasion de se rendre à Lyon le 16 novembre en leader avec deux points d’avance sur l’OL, il le fera en tant qu’éternel deuxième (à égalité de points, mais avec une différence de buts générale inférieure)… Sans pour autant faire un mauvais match, le PSG n’a pas su traduire sa nette domination et ses nombreuses occasions en buts. La faute, certes, à une excellente prestation de la gardienne n°3 des Bleues Solène Durand, mais aussi à pas mal de maladresses au moment de conclure.
Privé de sa capitaine Irène Paredes en défense centrale, ainsi que de Perle Morroni, mais au complet pour le reste, Paris a paru manquer d’un brin d’imagination et de punch physique. Kadidiatou Diani, dont on connaît l’importance dans le rendement offensif de l’équipe, a confirmé une certaine méforme, tandis que Marie-Antoinette Katoto se prenait véhémentement la tête avec Bernard Mendy, l’adjoint d’Echouafni, pendant la pause et devant les caméras… Un Echouafni qui venait de remonter les bretelles de ses joueuses à même les bords de la pelouse pendant de longues minutes après le coup de sifflet de l’arbitre sanctionnant une première période sur le score de 0-0…

La deuxième période commençait idéalement pour les leaders du championnat qui ouvraient vite et enfin le score. Diani centrait de la droite vers le second poteau où Nadia Nadim remettait très intelligemment de la tête dans l’axe pour l’Allemande Sara Däbritz qui reprenait avec calme et précision de l’intérieur du pied (51e, 1-0).

On pensait alors que le plus dur avait été fait pour les Parisiennes et que les buts allaient défiler. Mais c’était sans compter sur Guingamp qui parvenait à faire déjouer son adversaire, tout en tentant des coups, exactement comme les Bretonnes l’avaient fait à Bordeaux avec la réussite que l’on sait (victoire 2-1). Et ce qui devait arriver arriva… Un coup franc sur la droite à 30 mètres permettait à l’experte Faustine Robert d’envoyer un excellent ballon juste devant le deuxième poteau où la malheureuse Paulina Dudek poussait le cuir au fond de ses propres filets (72e, 1-1)…

La demi-heure restante – compte tenu des 10 minutes de temps additionnelles consécutives à un long arrêt de jeu, suite à une blessure à la cheville de Durand qui tint tout de même sa place jusqu’au bout – ne permit pas au PSG d’éviter cette perte de deux points précieux et peut-être cruciaux… Après le surprenant nul de l’OL à Dijon il y a deux semaines (0-0), celui-ci remet les pendules à zéro. Autrement dit, car ainsi va le football en D1 féminine… redonne l’avantage à Lyon.

Buts : Sara Däbritz (51e) / Paulina Dudek c.s.c. (72e)

Spectateurs : 885

————–

Crédit vidéo : FFF

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Philippe Serve


Supporter de l'OM depuis sa finale victorieuse en Coupe de France en 1969. Tombé amoureux du foot féminin, un peu d'abord en 2007 et 2008, définitivement en 2011. Ai suivi pendant 4 ans au plus près l'OM féminin via mon site Olympiennes et Marseillaises. Assume complètement d'être supporter à la fois de l'OM ET de l'OGCN, club de ma ville natale ! Informe au quotidien sur tout le foot féminin, mais aussi sur l'actualité la plus diverse via mon compte perso Twitter @Olympiennes
Article lu 327 fois, écrit le par Philippe Serve Cet article a été posté dans A la Une, Compte-rendu, Féminines et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.