OM financial Project : le dessous des cartes, la suite…

Info MassaliaLive : nouvelle augmentation des capitaux propres de l’Olympique de Marseille de 49 millions d’euros réalisée en décembre 2017. Soit 152 millions d’euros d’augmentation de capital en six mois !
A
utre exclusivité : Margarita Louis-Dreyfus y a participé et a réinvesti plus de 5 millions d’euros dans le club il y a quelques mois ! Inimaginable mais vrai !

Margarita : « Vous croyiez être débarrassés de moi ? »


Un peu plus d’un mois après vous avoir présenté dans le détail la situation financière et les comptes 2016-2017 de l’OM (voir notre article du 21 mars 2018 ici), nous ne pensions pas revenir vers vous aussi vite.

Pourtant nous avons rassemblé (de manière tout à fait légale grâce aux actes juridiques déposés par le club et disponible auprès du grand public) un certain nombre de nouvelles informations sur la situation financière et capitalistique de l’Olympique de Marseille.

• De quoi s’agit-il ?

Nous vous indiquions dans notre précédent article que Frank McCourt avait réalisé un apport au compte courant du club de 95 millions d’euros sur la saison 2016-2017. Celui-ci avait été réalisé via la société Eric Soccer (société holding mise en place par Robert Louis-Dreyfus afin de chapeauter l’OM), rachetée par le clan McCourt en octobre 2016. Cet apport avait pour but de financer les postes suivants :

1. le mercato d’hiver
2. les pertes d’exploitation
3. une partie des dettes passées

Nous vous avions aussi mentionné le déficit (pertes) de 42 millions d’euros de l’OM au cours de la saison 2016-2017 et le fait que les capitaux propres étaient dans le rouge à fin juin 2017 (négatifs à hauteur de – 47 millions d’euros).

Enfin nous évoquions une augmentation de capital (prime d’émission incluse) de 103 millions d’euros réalisée en juin 2017 afin de remettre les fonds propres du club dans le vert.


• Quels sont les nouveaux éléments ? 

I. Concernant la première augmentation de capital en juin 2017 de 103 millions d’euros

La première information est que cette augmentation de capital n’a pas concerné que Frank McCourt. En effet, et on a dû s’y reprendre à plusieurs fois avant d’y croire, Margarita Louis-Dreyfus (MLD) a contribué à hauteur de 5 millions d’euros à cette opération.

Oui oui, ne vous pincez pas, MLD a bien apporté en espèces sonnantes et trébuchantes plus de 5 millions sur les comptes du club après l’avoir cédé à Frank McCourt.

Pourquoi un tel investissement de MLD ? Et bien nous vous indiquions dans notre article précédent que Margarita était toujours détentrice de 4,9% du capital du club. Une augmentation du capital étant proposée à tous les actionnaires, elle a eu le choix d’y participer ou non. Et a priori, étant donné l’importance des sommes en jeu (103 millions), elle aurait vu son pourcentage d’actions du club détenues fortement diminuer si elle n’y avait pas participé. D’où, sans doute, ce choix. Certaines mauvaises langues pourraient carrément imaginer qu’elle pense déjà au futur pour son fils Kyril, mais nous ne pouvons qu’échafauder une hypothèse ici. Nous vous laisserons donc seuls juges en la matière…

La deuxième information capitale, qui n’était pas en notre possession au moment de la rédaction de notre article en mars dernier, c’est que les 98 millions d’euros restants sur cette augmentation de capital de juin 2017 ne l’ont pas été via un nouvel apport en espèces de Frank McCourt, mais l’ont été via une opération de compensation des dettes que l’Olympique de Marseille avait envers son actionnaire majoritaire la société Eric Soccer.

Pour faire simple, une augmentation de capital par incorporation d’un compte courant d’actionnaire consiste, pour l’actionnaire, à transformer la créance qu’il détient en une participation dans le capital social de l’entreprise.

• Comment cette incorporation de créance s’est déroulée pour l’augmentation de capital ? 

L’OM devait en tout environ 98 millions d’euros à la société Eric Soccer (très exactement 97 961 milliers d’euros selon les comptes du club au 30 juin 2017), se composant de :

95 millions d’euros soit l’apport en compte courant réalisé par Frank McCourt sur la saison 2016-2017,

– 3 millions d’euros résiduels d’un prêt de la famille Louis-Dreyfus via Eric Soccer à l’OM.

Cette dette de 98 millions d’euros a donc été transformée en capital.

Sur le plan comptable, les sommes demeurent inscrites au passif du bilan de la société et passent de « dettes exigibles » à « capitaux propres », d’un compte « associés » à un compte « capital ».

• Quels peuvents être les avantages d’une telle opération pour l’OM ? 

– d’avoir un capital social plus important aux yeux des tiers (ce qui facilite, par exemple, l’obtention de crédit et réduit le risque de « perte de la moitié du capital social »),

– de présenter un bilan assaini (moins de dettes),

– de ne plus verser d’intérêts annuels à la société Eric Soccer.

Pour Frank McCourt c’est aussi un vrai geste, car on se souvient que son prêt/apport au compte courant comportait une clause de retour à meilleure fortune (en d’autres termes si l’on se fiait aux comptes du club au 30 juin 2017 il s’attendait à un remboursement des 98 millions d’euros). Or là, en transformant cette créance sur le club en capital, il aide le club à améliorer son bilan, sa solidité financière aux yeux des tiers, et prend le risque de ne pas recevoir de dividendes dans l’immédiat, vu la situation du club, voire de ne plus jamais revoir son argent tout court.

• Qu’est-ce que l’OM a publié à ce jour sur cette opération ? 

Nous nous sommes procuré l’extrait du Procès-Verbal du Directoire du 31 juillet 2017 sur l’augmentation de capital de la Société OM dans le cadre de l’assemblée générale extraordinaire du 28 juin 2017 et des décisions prises :

« De procéder à une augmentation du capital de la Société en numéraire d’un montant de 38.628.000 euros

De fixer le prix de souscription des actions ordinaires nouvelles à 32 centimes par action, soit 103.008.000 euros au total, faisant ressortir une prime d’émission de 20 centimes par action. 

Le Directoire (…) Prend acte de la souscription (…) par Éric Soccer, par compensation avec des créances certaines, liquides et exigibles détenues par Éric Soccer sur la Société a hauteur d‘un montant total de 97.960.606,08 euros.

Le Directoire (…) Prend acte de la souscription (…) par Madame Margarita Louis-Dreyfus, en espèces, à hauteur d’un montant total de 5.047.392 euros. »


II. Une deuxième augmentation de capital en décembre 2017

Celle-ci s’est élevée à 49 millions d’euros (dont 18 millions d’euros en nominal comme l’a révélé très justement Football Club Marseille ici et 31 millions d’euros de prime d’émission).

• Qu’y apprend-on ? 

Que cette fois-ci Margarita n’y a pas participé.

Que cette opération s’est faite à nouveau par capitalisation de créances avec Eric Soccer. Or, comme indiqué précédemment, l’OM a déjà capitalisé l’ensemble de ses dettes envers Eric Soccer au 30 juin 2017 (98 millions d’euros) lors de la première augmentation de capital décidée en juin/juillet 2017.

• Qu’est-ce que cela peut signifier ? 

Nous n’en avons pas la certitude absolue (et n’aurons la confirmation ou non qu’au moment de la publication des prochains comptes du club l’an prochain) mais nous pouvons imaginer que Frank McCourt (via Eric Soccer) a fait un nouvel apport au compte courant.

Est-ce que ce nouvel apport (réalisé donc lors de la saison 2017-2018) est de seulement 49 millions d’euros, ou est-il beaucoup plus important ? Nous ne pouvons pas encore répondre à cette question sans avoir les comptes du club de l’an prochain.

• Qu’est-ce que l’OM a publié à ce jour sur cette opération ? 

Nous nous sommes procuré l’extrait du Procès-Verbal du Directoire du 22 mars 2018 sur l’Augmentation de capital de la Société OM dans le cadre de l’assemblée générale extraordinaire du 29 décembre 2017 et des décisions prises :

« De procéder à une augmentation du capital de la Société en numéraire d’un montant de 19.314.000 euros

De fixer le prix de souscription des actions ordinaires nouvelles à 32 centimes par action, soit 51.504.000 euros au total, faisant ressortir une prime d’émission de 20 centimes par action. (…)

Par une lettre échangée en date du 22 janvier 2018 entre Eric Soccer (…) et la Société :

Eric Soccer a proposé à la Société de procéder, dans le cadre de l’Augmentation de Capital, à la capitalisation de créances détenues par Eric Soccer sur la Société à hauteur de (..) 48.980.304 euros

Par ailleurs le Directoire, à l’unanimité de ses membres constate que les capitaux propres de la Société sont au moins égaux à la moitié du capital de la Société. »

• Quelle conclusion peut-on en tirer ?

Pourquoi cette deuxième augmentation de capital ? Sans doute en prévision des pertes à venir au 30 juin 2018 qui allaient replonger les fonds propres du club dans le rouge et permettre comme indiqué par l’OM aux fonds propres du club d’être au moins égaux à la moitié du capital de la Société.

• Qu’est ce que ces nouveaux éléments nous apprennent par rapport à la publication des comptes 2016-2017 le mois dernier et les hypothèses que nous avions envisagées ?

Que Frank McCourt a apporté à ce jour de manière certaine environ 190 millions d’euros au club via la première augmentation de capital de juin/juillet 2017 de 97 millions d’euros (transformant son apport au compte courant en capital) puis, via la seconde augmentation de capital de décembre 2017, de 49 millions d’euros en sus de son rachat du club pour 45 millions d’euros.

Cet apport pourrait être beaucoup plus important en fonction de ses apports réels au compte courant sur 2017-2018 (montants non connus à ce jour et qui ne le seront sans doute que l’année prochaine lors de la publication des comptes du club 2017-2018).

Par ailleurs nous vous indiquions sur la base des documents que nous avions à l’époque que la première augmentation de capital de 103 millions d’euros était un nouvel apport de Frank McCourt. Sur la base des actes juridiques dernièrement déposés par le club révélant la vraie nature de cette opération (augmentation de capital par incorporation de créances), cette augmentation de capital n’a donc au final pas été un véritable apport en espèces vu qu’il n’a fait que « transférer » une créance qu’il avait sur le club en capital. Nous avions donc pris à l’époque cette opération comme un nouvel investissement du propriétaire américain (comme la presse et de nombreux sites internet) ce qui n’était en réalité qu’une opération capitalistique permettant de remettre les fonds propres dans le vert. Il s’agit néanmoins, comme expliqué plus haut, d’ un geste fort de McCourt qui renonce à récupérer son prêt via la clause de retour à meilleure fortune.

Rachat du club Augmentation de capital juin 2017 Augmentation de capital décembre 2017 Total
Investissements réalisés par F. Mc Court fin décembre 2017 45 000 000 97 960 607 48 980 304  191 940 911

Enfin, autre information qui a son importance par rapport à l’avenir du club et ses finances : la Ligue aurait décidé, selon l’Équipe, de lancer cet été l’appel d’offres des droits TV de la Ligue 1 pour les années 2020 à 2024. Cela fera sans doute l’objet d’un futur article sur l’avenir du club ! Avec, espérons-le, de belles perspectives…

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Dragan


Rédacteur et dénicheur d'infos pour @MassaliaLive, analyste financier à ses heures perdues
Article lu 7644 fois, écrit le par Dragan Cet article a été posté dans Dossier et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

8 Réponses pour OM financial Project : le dessous des cartes, la suite…

  1. Merci pour cet article très instructif.

  2. C’est super intéressant les gars !!! Merci

  3. Merci Dragan pour ces informations précises et détaillés. Très intéressant.