OM Féminines : inarrêtables !

Derby entre Marseille et Nice à l’OM Campus

Ce dimanche, les Olympiennes ont reçu les rivales niçoises.
Si l’OM pointait à la seconde place, les concurrentes du jour suivaient à trois points.
Pour cette rencontre importante, Yacine Guesmia a changé la tactique de départ, avec un 4x4x2 adaptable. Un milieu de terrain supplémentaire et Clark qui se partage la ligne d’attaque avec Diop.
Les Aiglonnes ont aussi densifié le même secteur de jeu.

Soyons honnêtes, le combat dans l’entrejeu a été âpre. Et la justesse technique a souvent fait défaut des deux côtés. La qualité du match s’en est ressentie.

Dans l’ensemble, l’OM a dominé la rencontre et la victoire semble méritée.
Toutefois, Les Niçoises se sont montrées dangereuses par trois fois et auraient pu faire mal aux Marseillaises, avec un peu plus d’adresse.

C’est  en fin de match que tout s’est décanté.
74e minute de jeu, Roxane Couasnon décale Yrma Mze-Issa dans la surface de réparation adverse, cette dernière place une frappe croisée du gauche et trompe Pauline Moitrel, la gardienne azuréenne.

OM 1 – 0 Nice

Les Niçoises tentent le tout pour le tout afin de revenir au score et Marseille pratique plutôt en contre, utilisant la vitesse de Conesa et de Mze-Issa.
À la 88e minute, Jenny Perret lance Clark, plein centre. Celle-ci se fait devancer par une défenseure niçoise qui remet le ballon à l’attaquante olympienne… qui marche dessus et tombe sur la ligne des six mètres devant le but vide. Fort heureusement, Anna Conesa suit de près et du pied gauche, peut glisser le ballon au fond des filets. Le but gag par excellence.

OM 2 – 0 Nice

Plus rien ne sera marqué. Les Marseillaises remportent leur septième victoire d’affilée et n’ont toujours pas encaissé le moindre but.

Saint-Étienne, qui est allé gagner à Toulouse, conserve la place de leader, à la différence de but.

Avec cette victoire, les Niçoises restent troisièmes et sont reléguées à six points des deux premières qui mènent un train d’enfer. Les rencontres entre Saint-Étienne et Marseille devraient être capitales pour la montée en D1.

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Kim Nielsen


Je supporte l'OM depuis 1973, ça ne me rajeunit pas ! J'étais présent à Bari et à Munich pour des résultats opposés. J'ai pris goût au foot féminin depuis la coupe du monde en France.
Article lu 202 fois, écrit le par Kim Nielsen Cet article a été posté dans Fil infOM et taggé , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour OM Féminines : inarrêtables !

  1. Merci pour ce résumé de match des féminines !