Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Débats, partage et délires en tout genre. C'est une tradition maintenant...

Modérateur: Modérateurs

Retourner vers Le Café



Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Messagepar Dragan » 16 Aoû 2016, 16:29

Ouverture d'un topic qui manque je trouve sur la ville de notre club cheri et notre ville pour beaucoup d'entre nous ici. Bons plans (visites, sites, nature, resto, shopping - ce qui vous passe par la tete)
Modifié en dernier par Dragan le 27 Avr 2017, 16:27, modifié 1 fois.
:mccourt: L'INCOMPÉTENCE ET L'AMATEURISME AU BOUT DE 4 ANS ET 400 MILLIONS DE DEFICIT CA SUFFIT. :capo: DEHORS
Avatar de l’utilisateur
Dragan
Rédacteur
Rédacteur
 
Messages: 69854
Enregistré le: 11 Mar 2007, 14:09
Localisation: En territoire ennemi

Re: Made in Marseille (bons plans, idees..)

Messagepar Dragan » 16 Aoû 2016, 16:32

Et commencons par ce que j'ai appris ce matin:

À la découverte des caves de Saint-Sauveur, trésor oublié des Marseillais

C’est sur la place de Lenche, la plus ancienne de Marseille, que se trouvent les caves Saint-Sauveur. Ou plutôt en dessous, au sous-sol plus exactement. Car d’extérieur, aucun stigmates ou traces ne laissent supposer la présence de vestiges antiques à cet endroit du quartier du Panier.

L’hypothèse de vestiges romains longtemps soupçonnée

Ces caves, baptisées « Saint-Sauveur » puisque le couvent des religieuses de Saint-Sauveur se trouvait auparavant au-dessus, ont été signalées pour la première fois par l’historien Louis Antoine de Ruffi au 17ème siècle dans son ouvrage « Histoire de la ville de Marseille » (1696). À l’intérieur, il y fait état de neuf grottes souterraines situées sous l’abbaye des Religieuses de Saint-Sauveur mais au niveau des rues inférieures qui vont vers le port. À cette époque, on ne sait pas à quoi elles servaient mais la présence d’un mortier étanche pour lier les différents blocs laissent penser à Ruffi qu’elles ont pu contenir de l’eau. L’historien suppose alors qu’elles datent de l’époque romaine.

Un siècle plus tard, un autre historien du nom de Jean-Baptiste Grosson se rend dans les caves et fait état de ses découvertes dans son ouvrage « Recueil des antiquités et monuments marseillais qui peuvent intéresser l’histoire et l’art ». On en apprend alors un peu plus sur les caves de Saint-Sauveur. D’abord, les « neuf grottes » de Ruffi sont en réalité sept salles voûtées. Il y voit également d’autres indices qui confirment la présence d’eau anciennement dans le monument notamment un aqueduc. Lui aussi laisse penser qu’elles remonteraient à l’époque romaine.

Un monument classé puis tombé aux oubliettes

Il faut encore attendre un siècle de plus pour que les caves de Saint-Sauveur soit classée monument historique en 1841. Déjà à cette époque, l’édifice a été réduit puisque, après la vente du couvent par les religieuses, deux des salles avaient été détruites, remplacées par des maisons sur la place de Lenche. Si on en apprend plus à cette époque sur les dimensions des salles – dix mètres sur cinq et huit mètres de haut tout de même ! – on ne sait toujours pas à quoi elles ont servi ni de quand elles datent.

S’en suit alors de longues années et décennies où personne ne s’intéresse aux caves de Saint-Sauveur. Pire même, c’est presque comme si elles étaient tombées dans l’oubli. Après la destruction des vieux quartiers de Marseille pendant la Seconde Guerre mondiale où les caves de Saint-Sauveur ont été partiellement démolies, elles ont été comblées de gravats à la reconstruction de cette zone et recouvertes par l’escalier qui mène de la place de Lenche au Vieux-Port. Ce n’est qu’en 1977 qu’une réelle avancée sur l’histoire de ces caves sort à la lumière du jour.

Mystère (presque) résolu

Au cours des années 1970, pendant des travaux destinés à creuser une tranchée pour la pose d’une canalisation d’eau, la voûte des caves est percée et révèle alors d’énorme blocs de calcaire rose. Les mêmes que ceux du Jardin des Vestiges découverts en 1967 à l’occasion de la construction du Centre Bourse avec les mêmes caractéristiques ! La datation des caves peut alors être établie avec certitude : 2ème siècle avant JC, sous l’ère grec et non romaine. D’autres éléments trouvés sur place comme des restes d’amphores et des céramiques confirment cette datation.

S’il est difficile aujourd’hui d’interpréter dans le détail le fonctionnement de ce site, l’interprétation la plus probable de ces caves est qu’elles servaient de citerne pour recueillir les eaux de ruissellement provenant de la butte Saint-Laurent à l’ouest et de la butte des Moulins à l’est. Situées sous le dallage d’une grande place publique, ces caves constituaient une formidable réserve d’eau intramuros qui permettait à la ville de soutenir un long siège sans connaître de pénurie. La configuration du monument confirme même cette hypothèse : les différentes salles permettaient en effet de compartimenter les réserves en cas de fuite et éviter ainsi de perdre toute les quantités.

Pour certains, les caves de Saint-Sauveur font parties des citernes « les plus remarquables du monde antique par leurs dimensions, l’originalité de leur plan et l’emploi audacieux de la voûte ». Malgré cette richesse, beaucoup de Marseillais ignorent encore l’existence d’un tel monument sous leur pied au cœur même d’un des quartiers les plus fréquentés de leur ville.
:mccourt: L'INCOMPÉTENCE ET L'AMATEURISME AU BOUT DE 4 ANS ET 400 MILLIONS DE DEFICIT CA SUFFIT. :capo: DEHORS
Avatar de l’utilisateur
Dragan
Rédacteur
Rédacteur
 
Messages: 69854
Enregistré le: 11 Mar 2007, 14:09
Localisation: En territoire ennemi

Re: Made in Marseille (bons plans, idees..)

Messagepar Bibpanda » 16 Aoû 2016, 19:00

C'est rare d'avoir des vestiges de la civilisation grecque en France, j'ai été bluffé quand je suis allé à Rome par la mise en valeur petit à petit de leur patrimoine romains.
Par chez moi il y a plus de vestiges romains et de la fameuse bataille que Vercingétorix a livré aux Romains, c'est fou de savoir que cela ne c'est pas passé sur le plateau de Gergovie mais à Corent.
https://sites.google.com/site/corentvra ... via-corent
Mais bon c'est pas marseille. :mrgreen:
Big brother is watching you
Avatar de l’utilisateur
Bibpanda
Rédacteur
Rédacteur
 
Messages: 50710
Enregistré le: 24 Déc 2005, 19:11

Re: Made in Marseille (bons plans, idees..)

Messagepar El Khadra » 17 Aoû 2016, 05:25

Paraît qu'il faut éviter un lieu peu conseillé. Le Vélodrome-Orange que ça s'appelle :cretin:
Avatar de l’utilisateur
El Khadra
Habituel
Habituel
 
Messages: 6830
Enregistré le: 05 Oct 2014, 13:11

Re: Made in Marseille (bons plans, idees..)

Messagepar Lo Provençau » 22 Aoû 2016, 12:50

Une excellente idée de sujet.

Je vous propose une visite de mon quartier, niché dans les affreux quartiers nord, 14ème arrondissement : Sainte Marthe.



https://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte-Marthe_%28Marseille%29


Le fleuron du quartier, c'est bien évidemment le siège de Ricard, en plein centre du village, à l'adresse que l'on retrouve sur les bouteilles de la marque. A côté du siège se trouve le Cercle Sainte Marthe, haut lieu de marseillitude, strictement interdit aux femmes ( :nazislamistes: sauf si elles travaillent chez Ricard), où l'on peut s'aniser en jouant à la pétanque ou au rami. Entrée sur cooptation mais ils reçoivent des visiteurs parfois, suffit d'être aussi dingo que eux. On trouve également dans le quartier l'une des demeures de Monsieur Paul, toujours propriété de l'entreprise, et qui accueille des réceptions de temps à autre :

http://www.pss-archi.eu/immeubles/FR-13055-42910.html

A voir également, une des dernière savonnerie de Marseille, le Sérail, qui fait également de la vente sur place. Utile pour faire des économies par rapports aux tarifs de ces mêmes savons dans les échoppes touristiques. Le vendredi, il me semble qu'on peut visiter l'usine gratuitement :

http://www.savon-leserail.com/

On y trouve encore quelques fermes, dont une ferme pédagogique qui produit un excellent fromage fournissant les meilleures tables de Marseille, en lisière de la Busserine :

http://fermedelatourdespins.jimdo.com/

Également une ferme CAT au Chemin des Bessons, où on peut acheter de l'huile d'olive faite sur place à un tarif imbattable pour de l'huile 100% provençale (12€ le litre) et des légumes ainsi qu'une ferme spécialisée dans l'agriculture qui ravira les omlivers biobios (http://terredemars.fr/).

Toujours au chemin des Bessons, entre la ferme CAT et le Château Ricard, un petit golf neuf trous (jamais mis les pieds pour l'instant, mais le cadre a l'air bien) :

http://love-spots.com/bien-etre/3844-golf-de-tour-sainte.html

Le domaine de Tour Sainte n'est pas très loin, un endroit superbe pour vos éventuels mariages/baptêmes/batmitzva/circoncisions/etc...

http://www.bastidedetoursainte.fr/

Sur les hauteurs du village, en traversant des petits chemins bordés de murets en pierre où on peut encore parfois apercevoir des moutons ou des chevaux, on rejoint l'une des méconnues entrée de la Chaîne de l'étoile (à l'eentrée de la ferme biobio), où l'on peut admirer l'un des plus spectaculaires panorama de Marseille (photo un peu pourrie prise en automne/hiver, désolé, sur les hauteurs le panorama est encore plus spectaculaire). Un endroit magnifique pour promener, d'autant que le coin n'est pas surencombré.

Spoiler: montrer


Le quartier est accessible depuis la gare Saint Charles via un TER en un peu moins de 9mn (gratuit pour les détenteurs de la carte RTM, 1€80 l'aller sinon). Il est également desservi par le bus 31 depuis le centre Bourse et le bus 28 depuis le Métro Bougainville.

Enfin, pour terminer sur une note un peu moins bucolique, le quartier est actuellement en coeur de ZAC, la mairie centrale espérant bétonner le reste de campagne que l'on peut y trouver. Je vous invite à aller visiter avant que tout cela ne disparaisse peut être... Pour l'instant, l'essentiel n'a pas été construit, mais il faut malheureusement demeurer prudent...

http://www.soleam.net/zac-des-hauts-de-ste-marthe

http://sa13.fr/IMG/pdf/mediapart_090314_sainte-marthe_terrain_de_jeu_des_promoteurs.pdf
Algarrade aux Aygalades
Embouligues aux Martigues
Castapiane à Mourepiane
Engambi à Menpenti
@Joe Corbeau & Quartiers Nords
Avatar de l’utilisateur
Lo Provençau
Habituel
Habituel
 
Messages: 7817
Enregistré le: 18 Juin 2004, 15:13
Localisation: Sainte-Marthe 13014

Re: Made in Marseille (bons plans, idees..)

Messagepar Bibpanda » 22 Aoû 2016, 13:18

C'est cool ce topic comme ça quand je descendrai sur Marseille, je serai quoi visité, si en plus il y a des petits restau bons plans je suis preneur.
Où on mange pour un tarif abordable et où c'est vraiment de la cuisine et non du métro.
Big brother is watching you
Avatar de l’utilisateur
Bibpanda
Rédacteur
Rédacteur
 
Messages: 50710
Enregistré le: 24 Déc 2005, 19:11

Re: Made in Marseille (bons plans, idees..)

Messagepar Dragan » 22 Aoû 2016, 16:45

:mccourt: L'INCOMPÉTENCE ET L'AMATEURISME AU BOUT DE 4 ANS ET 400 MILLIONS DE DEFICIT CA SUFFIT. :capo: DEHORS
Avatar de l’utilisateur
Dragan
Rédacteur
Rédacteur
 
Messages: 69854
Enregistré le: 11 Mar 2007, 14:09
Localisation: En territoire ennemi

Re: Made in Marseille (bons plans, idees..)

Messagepar Dragan » 02 Jan 2017, 17:59



Information
Même si la Métropole n'a pas encore trouvé comment se financer, un certain nombre de chantiers, d'initiative publique ou privée, vont changer la face de la ville.

Le Bus pour boucler la ceinture de Marseille

Après la L2 Est, la L2 Nord , voici le Bus, pour Boulevard urbain sud. Un projet de rocade entre Saint-Loup (10e) et la Pointe Rouge (8e) presque aussi vieux que les deux précités, et dont les premiers coups de pelleteuses pourraient être donnés "à l'automne". C'est en tout cas l'espoir du maire (LR) des 9-10, Lionel Royer-Perreaut. À la différence de la L2, la construction du premier tronçon sera directement assurée par les pouvoirs publics, avec un financement à 60 % par la Métropole et à 40 % par le Département. Mais comme en la matière, on n'est jamais à l'abri d'une surprise, les oppositions de certains riverains et les rebondissements financiers ou environnementaux ne sont pas à exclure.

Le coin shopping qui va déplacer le centre

Après les Terrasses du Port, après les Docks village, après les nouveaux centres Bourse, La Valentine et Bonneveine, voici bientôt venu Le Prado. Le dernier-né des centres commerciaux, juste à côté du stade Vélodrome, devrait être inauguré d'ici à la fin de l'année. Avec un peu de retard, après plusieurs recours. Au programme, 50 boutiques sur cinq étages avec comme navire amiral les Galeries Lafayette, qui vont quitter la rue Saint-Ferréol (1er). Les commerçants du centre-ville, dont certains tirent déjà la langue, s'inquiètent d'un déplacement des consommateurs vers le sud de la ville.

La rue paradis entre au purgatoire

D'autant qu'après La Canebière, le Vieux-Port, les rues de la République, de Rome et Saint-Ferréol, ce sera au tour de la rue Paradis de se refaire une beauté. Du moins pour sa partie basse. Les travaux doivent débuter dès le mois de février pour ne laisser qu'une seule voie de circulation et des trottoirs élargis avant la fin de l'année.

Et aussi

Deux nouvelles écoles devraient accueillir des élèves en septembre : celle de la Zac du Rouet (8e) et celle de Mirabilis, à Sainte-Marthe (14e). On attendra également avec impatience les résultats des appels à projets pour l'oeuvre installée sur le rond-point du Prado (8e) et pour le hangar du J4 (2e). Quant à la Villa Méditerranée, juste à côté, son avenir reste en suspens entre siège du Parlement de la Méditerranée et réplique de la grotte Cosquer. Ah oui, on oubliait : le 1er février, les tarifs du ticket de métro solo et du stationnement payant dans les rues de Marseille augmenteront. On aura au moins économisé ça en janvier.


Ça n'aura pas lieu en 2017

Pas besoin de consulter une voyante pour l'affirmer : plusieurs dossiers ne verront pas le jour cette année, que le planning des travaux soit respecté ou pas...

La L2 Nord

Dans l'euphorie de l'ouverture de la L2 Est, l'information est passée inaperçue. Mais le second tronçon, celui qui relie l'échangeur de Saint-Jérôme aux Arnavaux, a pris trois à six mois de plus dans la vue. Prévue jusqu'ici pour fin 2017, la L2 Nord ne sera pas ouverte avant "mars 2018", dixit le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin.

La station capitaine-gèze

Sa livraison était initialement prévue pour 2015, mais la station de métro Capitaine-Gèze (15e) n'accueillera pas ses premiers passagers avant mi-2018. Trois ans et demi de retard pour 900 malheureux petits mètres. Techniquement, tout est à revoir. La faute, selon les élus LR de la Métropole et du Conseil de territoire, à un "problème de maîtrise d'ouvrage", un "manque de rigueur" ou encore "l'incurie et l'incompétence de certaines sociétés". Ce qui est certains, c'est que les habitants du quartier devront encore prendre leur mal en patience.

La tour la marseillaise

Elle pousse, elle pousse, La Marseillaise. Dessinée par Jean Nouvel sous la maîtrise d'ouvrage de l'entreprise marseillaise Constructa, la deuxième tour de la skyline marseillaise va grimper jusqu'à 135 mètres de hauteur pour toiser l'entrée du port et rivaliser avec la tour CMA-CGM (145 mètres). Le nouveau bâtiment devrait atteindre son altitude définitive en ce début d'année, mais les aménagements se poursuivront, comme prévu, jusqu'en mars 2018.
:mccourt: L'INCOMPÉTENCE ET L'AMATEURISME AU BOUT DE 4 ANS ET 400 MILLIONS DE DEFICIT CA SUFFIT. :capo: DEHORS
Avatar de l’utilisateur
Dragan
Rédacteur
Rédacteur
 
Messages: 69854
Enregistré le: 11 Mar 2007, 14:09
Localisation: En territoire ennemi

Re: Made in Marseille (bons plans, idees..)

Messagepar Lo Provençau » 02 Jan 2017, 18:06

Économiquement, l'ouverture du hub de grossistes textiles à Saint André devrait aussi avoir son importance, notamment pour ramener du trafic conteneur au port (qui contrairement à une idée reçue, se porte relativement mieux sur les dernières annees)
Algarrade aux Aygalades
Embouligues aux Martigues
Castapiane à Mourepiane
Engambi à Menpenti
@Joe Corbeau & Quartiers Nords
Avatar de l’utilisateur
Lo Provençau
Habituel
Habituel
 
Messages: 7817
Enregistré le: 18 Juin 2004, 15:13
Localisation: Sainte-Marthe 13014

Re: Made in Marseille (bons plans, idees..)

Messagepar Dragan » 27 Avr 2017, 16:26

Information
C'est l'un des plus beaux sites de Marseille. L'un des plus symboliques aussi, puisqu'il illustre le côté incorrigiblement "rebelle" de cette cité historiquement séditieuse, que le roi Louis XIV avait voulu "mater", en y faisant édifier des bastilles : le fort Saint-Jean, mais aussi le fort Saint-Nicolas.

Le fort Saint-Nicolas, donc. C'est de cette citadelle du XVIIe siècle, située sur la rive sud du Vieux-Port, qu'il s'agit. Et plus précisément du haut fort (d'Entrecasteaux) racheté par la Ville en 2010, le bas fort (Ganteaume) appartenant toujours au ministère de la Défense. Objectif de la municipalité : ouvrir ce site remarquable au public, comme elle l'a fait avec succès pour le fort Saint-Jean sur la rive d'en face.

Mais, depuis sept ans, les projets se sont confrontés à la complexité architecturale de ce monument historique, qui n'a toujours pas trouvé sa vocation, en dépit de son énorme potentiel urbanistique et touristique. Depuis 2014, sauf événements exceptionnels (quelques expositions et concerts), Entrecasteaux est totalement fermé au public. "Du coup, plutôt que d'imposer une idée, nous avons lancé un appel à projets", explique Gérard Chenoz, adjoint municipal (LR) délégué aux grands projets d'attractivité.

Appel à projets

La Ville entend ne pas débourser un centime dans cette opération qui sera confiée à des groupements privés, la municipalité mettant à disposition les 5 hectares de foncier. Alors, si vous avez un projet (mais aussi une assise juridique et financière solide, des solutions techniques et un plan de gestion crédible), vous pouvez concourir en répondant à cette annonce parue il y a quelques jours. "Tout peut être envisagé : des commerces, des activités culturelles, sportives, diurnes ou nocturnes, un programme à l'année ou simplement saisonnier et pourquoi pas quelque chose d'un peu fou si l'idée est bonne ?", encourage Gérard Chenoz, qui rappelle quelques projets déjà évoqués (sans avoir abouti) : une immense cave à vins dans les souterrains (1 500 m²), une réplique de la grotte Cosquer... L'objectif est de "révéler de nouvelles potentialités pour ce site et éviter sa banalisation pour en faire un véritable levier de développement pour lui-même, voire pour la ville", résume l'intitulé de l'appel.

De nombreuses contraintes pèsent toutefois sur cette reconversion. Exigences liées au patrimoine d'abord, pour un bâtiment inscrit aux Monuments historiques, dont il faut préserver les matériaux, mais aussi les éléments d'évolution architecturale qui retracent 350 ans d'histoire militaire. De même pour la vue panoramique sur la cité, avec les "balcons" surveillant l'entrée du port, qui rappellent la fonction première du fort. Enfin, l'activité de l'association d'insertion Acta Vista, qui restaure depuis 2004 une partie de l'édifice et ses remparts devra être maintenue. Tout comme, d'ailleurs, le... terrain de pétanque.

La Ville pose d'autres conditions : améliorer l'accessibilité de la citadelle, l'intégrer au projet de requalification du Vieux-Port, notamment à la "chaîne des parcs" (pas encore réalisée). Mais aussi prendre en compte les projets environnants et notamment celui du téléphérique qui doit relier le Vieux-Port à la Bonne-Mère.

Usages publics et privés

Le futur opérateur privé devra proposer des usages publics, même si des activités privées garantissent la viabilité économique de la reconversion. Ce "juste équilibre" public-privé "constitue la condition principale de réussite du projet", précise le cahier des charges.

De nombreuses autres exigences sont listées dans l'appel à projets, qui est disponible sur marseille.fr. Les candidats ont jusqu'au 23 mai pour rendre leur copie. Après dépouillement des offres, un comité de pilotage rassemblant des élus sera réuni début juillet, ainsi qu'un comité technique qui analysera la faisabilité des propositions. "Il en sortira peut-être quelque chose de génial, ou peut-être rien du tout", spécule Gérard Chenoz. Dans tous les cas, le choix devrait être dévoilé après l'été.
:mccourt: L'INCOMPÉTENCE ET L'AMATEURISME AU BOUT DE 4 ANS ET 400 MILLIONS DE DEFICIT CA SUFFIT. :capo: DEHORS
Avatar de l’utilisateur
Dragan
Rédacteur
Rédacteur
 
Messages: 69854
Enregistré le: 11 Mar 2007, 14:09
Localisation: En territoire ennemi

Re: Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Messagepar Dragan » 29 Avr 2017, 14:54

:mccourt: L'INCOMPÉTENCE ET L'AMATEURISME AU BOUT DE 4 ANS ET 400 MILLIONS DE DEFICIT CA SUFFIT. :capo: DEHORS
Avatar de l’utilisateur
Dragan
Rédacteur
Rédacteur
 
Messages: 69854
Enregistré le: 11 Mar 2007, 14:09
Localisation: En territoire ennemi

Re: Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Messagepar chaoui-78 » 03 Aoû 2017, 14:55

Je serais sur Marseille du 9 au 21 Août et je voudrais jouer au foot avec mon fils dans un city stade,five,terrain de proximité en plein air là ou ya du monde pour pouvoir taper la balle le matin de préférence. Merci
CHAMPION D AFRIQUE !!!
Avatar de l’utilisateur
chaoui-78
Habituel
Habituel
 
Messages: 8448
Enregistré le: 20 Mar 2004, 23:35
Localisation: Paris

Re: Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Messagepar Lo Provençau » 04 Aoû 2017, 04:10

Au Prado non ?
Algarrade aux Aygalades
Embouligues aux Martigues
Castapiane à Mourepiane
Engambi à Menpenti
@Joe Corbeau & Quartiers Nords
Avatar de l’utilisateur
Lo Provençau
Habituel
Habituel
 
Messages: 7817
Enregistré le: 18 Juin 2004, 15:13
Localisation: Sainte-Marthe 13014

Re: Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Messagepar Benzo » 04 Aoû 2017, 07:30

Les pelouses devant la 'plage' du Prado c'est le mieux ouais. Sinon y'a le city-stade Korsec-Belsunce aussi.

Pour le reste je ne vois pas trop, en five y'a le Z5 à Luynes mais c'est loin et faut déjà avoir ses potes.
Benzo
Assidu
Assidu
 
Messages: 1531
Enregistré le: 05 Fév 2004, 11:53

Re: Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Messagepar gob » 04 Aoû 2017, 09:06

Idem pour le prado
Avatar de l’utilisateur
gob
Amateur de raies
Amateur de raies
 
Messages: 72541
Enregistré le: 28 Jan 2003, 19:13
Localisation: Marseille

Re: Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Messagepar chaoui-78 » 05 Aoû 2017, 10:56

Cool merci,c est la plage la plus proche de mon hébergement
CHAMPION D AFRIQUE !!!
Avatar de l’utilisateur
chaoui-78
Habituel
Habituel
 
Messages: 8448
Enregistré le: 20 Mar 2004, 23:35
Localisation: Paris

Re: Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Messagepar chaoui-78 » 11 Aoû 2017, 13:15

Salut à tous,vu le vent qu il y a actuellement sur Marseille avez vous un parc a me conseiller pour mes enfants/balade svp?
CHAMPION D AFRIQUE !!!
Avatar de l’utilisateur
chaoui-78
Habituel
Habituel
 
Messages: 8448
Enregistré le: 20 Mar 2004, 23:35
Localisation: Paris

Re: Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Messagepar Benzo » 11 Aoû 2017, 14:09

Parc Borély ou Parc Pastré (pas loin de la Pointe Rouge)

Sinon plus loin y'a le Château de la Buzine où il y a pas mal d'activité pour enfants l'été généralement.
Benzo
Assidu
Assidu
 
Messages: 1531
Enregistré le: 05 Fév 2004, 11:53

Re: Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Messagepar chaoui-78 » 11 Aoû 2017, 14:22

Merci,du coup je suis au parc Borely mais j essayerai l autre une autre fois
CHAMPION D AFRIQUE !!!
Avatar de l’utilisateur
chaoui-78
Habituel
Habituel
 
Messages: 8448
Enregistré le: 20 Mar 2004, 23:35
Localisation: Paris

Re: Made in Marseille (bons plans, idees, news..)

Messagepar Dragan » 09 Sep 2017, 20:24

Information
Marseille, spot mondial du skateboard

Nul n'aurait imaginé, lors de sa création en 1991, que le bowl du Prado allait devenir l'un des rendez-vous les plus reconnus du skate mondial. Retour sur vingt-cinq ans d'une saga insolite, à l'occasion de sa toute fraîche rénovation.

A Marseille, la «place de la Californie» n'existe sur aucune carte. Pour les pionniers du skateboard local, c'est pourtant dans les années 1980 le surnom bien réel d'un minuscule triangle de la Pointe-Rouge, entre la statue du David, les modestes rouleaux du spot de surf d'«Epluchures Beach» et le magasin Neway Gilly Plage, qui vend aussi des planches. Le tout bordé de larges trottoirs façon Venice Beach et ombragé d'une poignée de valeureux palmiers hérités de la création des plages du Prado, en 1968...

À quelques centaines de mètres de là, le fantasme californien est devenu réalité en 1991. Sous les yeux éberlués des skaters eux-mêmes, pousse cette année-là un immense skatepark de béton comme il n'en existe même plus alors aux États-Unis, où ils ont été détruits pour des raisons d'assurance : le bowl du Prado. Ces cinq bols de béton de profondeur variable (entre 1,70 m et 2,60 m), sur 900 m2 à même la plage, vont devenir l'un des spots incontournables du skate.

En vingt-six ans, le bowl est devenu un «highlight» de Marseille. Il figure sur des cartes postales, dans de très sérieux bouquins (notamment Architectures à Marseille 1900-2013, dirigé par Thierry Durousseau), et a même eu les honneurs du jeu vidéo Tony Hawk's Pro Skater, devenant le premier tableau hors Amérique du Nord dans THPS 2 (5 millions de copies vendues), en 2000. Alors qu'il vient d'achever une rénovation nécessaire, après deux décennies de grinds, carves et autres transferts, une question : comment le bowl du Marseille est-il devenu une sorte de Mecque du skateboard ?

Rencontré au petit skatepark de Saint-Victoret, près de Marignane, où il trace des lignes à dos de skate à 54 ans, Jean-Pierre Collinet détient les clés de l'énigme. Normal, le bowl du Prado, c'est lui qui l'a dessiné. Skater depuis ses 15 ans, en 1978, ce Nantais débarque à Marseille au milieu des années 1980 pour s'inscrire à l'école d'architecture. Au culot, boosté par les futures légendes locales («Bubu» Chasselon, aujourd'hui artiste contemporain, Stéphane André, Éric Stuppa), il convainc les Espaces verts de réaliser un premier bowl de béton, en 1989, à Valmante dans les quartiers sud. Deux ans plus tard, la municipalité embauche Collinet, le seul homme de la situation qu'elle connaît, pour le skatepark pharaonique qu'elle imagine au Prado.

Coincé entre la poubelle et la photocopieuse d'une agence d'urbanisme, l'apprenti démiurge dessine vite : «Dans ma tête, tout est déjà ficelé», se souvient Collinet, qui imagine un park où le skater va transformer l'énergie potentielle en énergie cinétique ad vitam æternam. «J'ai une conception pragmatique (...), déclare-t-il en 2016 à la conférence Land Skating. Un skatepark est comme une vague et cette vague doit être infinie.»

En juillet 1991, la bête est inaugurée. L'ex-skater professionnel Stéphane André, 45 ans aujourd'hui, qui séchait les cours pour surveiller les manœuvres de l'entreprise de BTP, est scié : «C'est toi la machine, tu maîtrises ta vitesse comme le goéland qui se sert de l'air (...), narre-t-il au magazine Noway en 1991. Il n'y a pas plus bel instrument que le skate pour dessiner des courbes.» Partout où fait escale sa 4L de voyageur impénitent, il laisse les mêmes tags sous les rampes, d'Amsterdam au Pays basque : un dessin du park de Marseille et comment le trouver : «J'indiquais le bus qu'il fallait prendre, l'auberge de jeunesse voisine et juste... Come !»

Grâce à ce réseautage social 1.0, le gratin des pros fait vite étape à Marseille. Les Américains découvrent émerveillés qu'aux courbes sensuelles du béton répondent celles des jeunes Marseillaises en monokini un peu plus loin sur la plage. En 1999, la première édition du Bowlriders, compétition annuelle où les meilleurs skaters mondiaux sont invités à venir en découdre, confirme ce rayonnement mondial.

Sept ans durant, les batailles y seront homériques, et des pages de l'histoire du skate s'écrivent à Marseille. La plus célèbre reste une figure, LA figure. Au Bowlrider 2000, le Californien John Cardiel réalise un impossible 360° transfert sur une planche cassée qui ne tient plus que par quelques lamelles de bois. Le public explose, le trick devient pour le skate l'équivalent de «la main de dieu» de Maradona contre l'Angleterre, lors de la Coupe du monde 1986.

En dehors de ces grands-messes, le bowl palpite pour toute une jeunesse marseillaise, il a été conçu ainsi : gratuit, éclairé la nuit, une «piscine de milliardaire pour tout le monde» (dixit un spectateur dans Noway, en 1991). Une génération de locaux y élit domicile, tels Laurent « Momo» Molinier, Alex Giraud, Mehdi Salah, Julien Bénoliel ou le jeune Axel Voiret, parti bien trop jeune, en 2013. Symbole bravache du pur local, Axel n'apparaissait aux Bowlriders que pour se moquer du vedettariat, skatant pieds nus et en short de l'OM. À sa mort, le bowl s'est recouvert en une nuit de tags endeuillés à la mémoire de son minot, spontanément.

Dernier venu parmi ces pointures internationales ayant fait leurs classes ici, Vincent Matheron, 19 ans, descendant d'une famille où père et oncle skatent et surfent, en a bien conscience : «S'il n'y avait pas eu le bowl, je ne sais pas ce que j'aurais fait, peut-être des études... J'ai skaté en Californie, à Hawaii, partout en Europe, il y a aujourd'hui de meilleurs parks ailleurs. Mais Marseille, ça reste spécial, c'est vraiment une grande famille. Et puis il y a des gens comme Boulon, qui fait du bowl en scooter, il n'y a qu'à Marseille que tu peux voir ça !»

Ce genre de reconnaissance, Jean-Pierre Collinet s'en délecte, même si son chef-d'œuvre fut autant «une fierté qu'une frustration». Arrivé dix ans trop tôt, il n'a trouvé aucune autre mairie aussi aventureuse. Pendant que les skateparks de béton fleurissaient partout dans le monde, l'architecte avait déjà jeté l'éponge pour devenir expert en assurances. Il a néanmoins laissé une trace indélébile qui fait briller les yeux de tout skater à l'évocation du nom de Marseille. Stéphane André conclut sur un triomphe : «On n'a pas connu Woodstock, mais grâce au bowl, on aura connu l'avènement des action sports. Sans lui, on n'aurait pas pu être aussi impliqué dans cette avant-garde-là. Et ça, on ne pourra jamais nous l'enlever.» À jamais les premiers, donc : à Marseille, le slogan est tout sauf inconnu.


@Lequipe
:mccourt: L'INCOMPÉTENCE ET L'AMATEURISME AU BOUT DE 4 ANS ET 400 MILLIONS DE DEFICIT CA SUFFIT. :capo: DEHORS
Avatar de l’utilisateur
Dragan
Rédacteur
Rédacteur
 
Messages: 69854
Enregistré le: 11 Mar 2007, 14:09
Localisation: En territoire ennemi

Suivante

Retourner vers Le Café

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 13 invités