PSG (2-0) OM : Les notes du crash (ico)

Tout le peuple Marseillais attendait une grande prestation de son armée de guerriers et de son général Bielsa. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la déception est énorme. Paris était prenable ce soir. Mais faute d’efficacité et de folie dans le jeu, Marseille s’est fait cueillir par des Qataris plus que réalistes.

MVP

Nkoulou : 4/6 ★★★★☆☆ 

 Un bon match. Il a remporté quasiment tous ses duels. Solide dans ses interventions, il était tout de même en retard sur le deuxième but de Paris.

Le boulet

Thauvin : 2/6 ★★☆☆☆☆ 

 Des efforts, mais que de pertes de balle. Florian « trop vain » était de sortie ce soir. Tête dans le guidon, dribbles inutiles… Au moins cette année, il n’a pas chanté dans la presse. Doit de toute urgence goûter le banc de touche afin de retrouver ses esprits.

Le groupe

Mandanda : 4/6 ★★★★☆☆ 

Une parade décisive devant Pastore à la 22ème, une autre à la 67ème sur une frappe de Cabaye. Un match sobre et efficace, il ne peut rien sur les buts.

Dja Djédjé : 3/6 ★★★☆☆☆ 

Aucun apport offensif ce soir. Pas d’erreurs notables en défense, il a fait le job avec de bonnes interventions.

Fanni : 3.5/6 ★★★½☆☆ 

Match correct de Rod Spielberg. Concentré et appliqué, il a relancé proprement et défendu sans fautes.

Mendy : 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Manque de concentration sur le but de Lucas où il n’attaque pas le ballon, aucun apport offensif, on peut dire qu’il a choisi le bon match pour briller le bougre !

Lemina : 3/6 ★★★☆☆☆ 

Sobre durant une heure, il s’est contenté de suivre les consignes en faisant le lien entre défense et attaque. Il s’est éteint physiquement avant sa sortie.

Imbula : 3.5/6 ★★★½☆☆ 

Monstrueux techniquement au milieu, il a souvent percé les lignes. Cependant, il a cette habitude, fort agaçante, de perdre énormément de ballons et de tricoter au milieu quand il faudrait jouer simple. Écope d’un rouge très sévère en fin de match.

Payet : 4/6 ★★★★☆☆ 

Appliqué dans ses passes et très juste sur le plan technique. Toutefois, comme dans chaque grand match, il ne s’est pas sublimé. Il oublie Gignac seul au point de penalty en première période. On sent qu’il peut faire plus mais qu’il n’y arrive pas. Tant qu’il ne brillera que dans les matchs faciles, on ne pourra pas espérer battre des équipes de gros calibre.

Alessandrini : 3/6 ★★★☆☆☆ 

Tellement peu en vue qu’on s’est demandé s’il était sur le terrain en première période. A passé son match à défendre. Une bonne volonté évidente et deux bonnes frappes en deuxième période. Mais ce n’est pas suffisant.

Gignac : 3.5/6 ★★★½☆☆ 

En dépit d’une tête sur la barre en début de match, il a fait du Gignac. Des courses, de l’envie, mais une technique individuelle limitée. Tente un lob sur Sirigu en seconde période alors qu’un cachou Lajaunie semblait indiqué. Décevant !

L'environnement

L’adversaire : sur certaines actions, on a vu une équipe de champion’s League, mais largement à la portée de l’OM. Ils ont fait leur match et ont saisi leur chance quand elle s’est présentée.

Le coaching : Bielsa rappelle Thauvin sur le banc et fait rentrer Batshuayi ce qui est signe de bonne santé mentale. Il manque de chance dans son coaching car il fait sortir Lemina et cinq minutes plus tard Imbula se fait expulser. La tactique employée était bonne, pour le reste l’efficacité ne dépend pas du coach…

Les remplaçants : c’est bien beau de pleurer pour être titulaire, mais il faut mériter sa place. Batshuayi et Barrada n’ont rien apporté après leur entrée.

L’arbitre : qui a du fumer un stock de marijuana pour sortir le rouge sur Imbula. Un match sobre jusque là.

L’ambiance : le public Qatari ressemble de plus en plus aux Anglais. Il chante uniquement quand Paris marque. On en regretterait presque les décérébrés de l’époque (ou pas). Au moins eux ils mettaient de l’ambiance.

L’OM a donné l’impression d’un élève  qui récitait une leçon trop bien apprise, mais qui n’a pas su improviser aux moments clés. Les Marseillais ont joué le match, Paris l’a gagné…

Spéciale dédicace à Pierre Ménès qui jurait par tous les dieux que Lucas ne marquait jamais en ligue 1 et que l’OM était plus efficace que Paris. Il s’y connaît en foot le Pierrot !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de fayçaldinho


Manchot- analphabète - susceptible. Le spécialiste de l'aigreur et de la mauvaise foi. Supporter de l'OM de 1986 à 1999 et depuis je subis... mais JHE pourrait bien changer la donne
Article lu 3232 fois, écrit le par fayçaldinho Cet article a été posté dans Les notes et taggé , , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.