J 15 | OM-Brest : Tonnerre de Brest !!!

Mille millions de mille sabords, trois victoires consécutives ?! Second du championnat, deux journées d’affilée, mais on aurait presque envie de s’enflammer à quelques jours de rencontrer l’ogre du Finistère !

Mais en fait, non, on ne va pas le faire. Et je dirais même plus : on ne va pas le faire !

Poursuivre sur la lancée

« Pourquoi Capitaine ? » dirait Tintin ! Tout simplement, parce que nous abordons seulement la quinzième journée et que la route pour atteindre « le trésor de Nathalie Boy de la tour la Rouge » est encore longue. Mais que cela ne nous empêche pas d’éprouver du plaisir et de savourer cette seconde place tellement inattendue par tous les Nostradamus en herbe qui nous prédisaient le pire en début de saison, votre serviteur en tête.

Ah je ris de nous voir si beaux en ce miroir ! Car il faut bien évidement ne pas être dupé par le classement et savoir constater aussi que le niveau de jeu dans la ville rose fut loin d’être flamboyant. Mais le football est ainsi fait que d’une victoire quelque peu chanceuse contre Lille en appelle une plus probante contre Lyon et en amène une autre somme toute logique contre le dix-neuvième de Ligue 1 Conforama au StadiOM.

Ah l’ironie du sort… que j’aime cette expression. Les jeunes appellent ça le karma. Je trouve que d’y ajouter le mot ironie est bien plus parlant. Non, mais rendez-vous compte de ce que nous avons vécu depuis Tintin en Amérique !

L’album collector

Une sorte de professeur Tournesol arrive et nous explique qu’il va redorer le blason de notre étoile mystérieuse en nous faisant miroiter un objectif Lune ! Pour ça, il embauche Séraphin Zubizaretta Lampion et Allan Garcia Thompson. Dans leur premier album, ils vont nous faire vivre une année extraordinaire en finissant avec soixante-dix-sept points à la quatrième place d’un championnat très disputé.

Et comment oublier les soirées européennes qui nous amèneront jusqu’en finale à Lyon. Même si l’issue n’en fut pas favorable, une fois de plus, notre club nous aura fait rêver et aura fait rêver la France du football.

C’est d’ailleurs à l’issue de cet exercice que les droits télés atteindront la valeur des bijoux de la Castafiore. Et c’est bien dès l’année prochaine que ces droits entreront en vigueur. Si j’étais un peu chambreur et de très mauvaise foi, je dirais que c’est encore l’OM la fusée de notre Ligue un en Europe. Heureusement que nous ne comptons pas sur les performances du dopé qatari. Mais ce n’est pas le propos et laissons leur pharaon Nasser fumer le cigare de Mbappé tant qu’il veut au pays de l’or noir.

Refaire briller l’étoile

L’album suivant le duo Lampion/Thompson nous fait vivre un véritable cauchemar éveillé, à tel point que j’ai dû mettre de la Coke en stock pour ne pas m’endormir pour un long moment. Pour qu’au final, le professeur Tournesol Eyraud nous dise que ce n’est pas cette saison qu’on partait à la quête de notre deuxième étoile qui, en réalité, n’a vraiment rien de mystérieuse.

Et c’est après un été où notre américain de propriétaire joue le Crabe aux pinces pas trop en or, que les résultats s’enchaînent en notre faveur et que tout se déroule parfaitement pour nous. On en était presque à espérer une vente au temple du soleil, tellement nous étions déprimés.

Ce n’est pas faute d’avoir eu envie d’employer des Bachibouzouks par ci, des bougres de faux jetons à la sauce tartare, coloquinte à la graisse de hérisson ou autres ectoplasmes à roulette à l’encontre de nos joueurs, mais force est de constater qu’ils sont là, que depuis quelques matches le jeu revient petit à petit et que l’enchaînement des victoires fait grossir le capital confiance. Certains d’entre vous voient même en Nemanja Milou Randonjic un futur ballon d’or.

La cité du Ponant, mal an

Mais attention avec le piège du surplus de confiance. Brest fraîchement promu et tout droit venu de son antre Le Blé fait paradoxalement des petits miracles sans en avoir… du blé. Leur gardien Gautier Larsonneur réalise quelques performances de très haut niveau et leur recrutement très intelligent, composé de joueurs chevronnés de Ligue 1 et des jeunes joueurs, fonctionne bien. Alors, certes ils ne sont que quatorzièmes, mais avec dix-huit points et à seulement quatre points de Saint-Etienne quatrième.

Heureusement, nous pouvons compter sur le professionnalisme à toute épreuve de notre André Tintin Villas-Boas pour préparer ce match dans le château de la commanderie Moulinsart. Il pourra enregistrer sur les retours conjugués du géant croate Duje Caleta-Car et de Jordan Amavi qui, espérons-le, continuera à son meilleur niveau. De fait, la défense devrait être plus simple à composer, résidera tout de même l’incertitude dans le choix d’une charnière Kamara/Caleta-Car ou Perrin/Caleta-Car en faisant monter Kamara d’un cran et en reléguant un Kevin Strootman volontaire, mais tellement lent, sur le banc.

Angers le troisième nous talonnant d’un point effectue un déplacement difficile à Nice juste avant de nous recevoir. Il serait fort judicieux pour nos joueurs de continuer à creuser des écarts sur les poursuivants afin de se laisser quelques jokers, car la phase retour en 2020 sera un peu plus compliquée compte tenu du nombre important de déplacements à faire chez les rivaux.

Quoi qu’il en soit comme nous avons coutume de le dire dans les virages : les trois points et rien d’autre ! Pas d’arrangement pour un peu plus nous rapprocher de notre objectif et qu’enfin on aille marcher sur la lune.

 

ALLEZ L’OM !

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Tacle Glacé


Supporteur de l'OM depuis sa naissance et même avant j'étais un spermatozoïde engagé !
Article lu 909 fois, écrit le par Tacle Glacé Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour J 15 | OM-Brest : Tonnerre de Brest !!!

  1. Mille millions de mille sabords,on va les noyer, ces marins d’ eau douce !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.