J 38, OM-SC Bastia : l’idylle de beauté

L’OM reçoit ce samedi, le SC Bastia, pour le compte de la trente-huitième journée de Ligue 1. Les Corses, qui espèrent encore se maintenir, risquent fort de donner du fil à retordre aux coéquipiers de Florian Thauvin. Les Olympiens devront donc gagner pour être sûrs de finir cinquièmes. Tout autre résultat pourrait voir les Bordelais nous passer devant à la photo finish !

Trois points et C3, point !

29 Mai 1999, il est 23 h au Parc des Princes ! 

« Merci Paris, merci Paris, merci ! »

Pour tout supporteur marseillais qui se respecte, la simple évocation de cette date funeste déclenche d’horribles douleurs cardio-gastro-céphaliques, qui, selon votre degré de passion pour l’OM, peut même irradier jusqu’aux bijoux de famille.

Marseille –alors virtuellement champion de France– voyait son rêve brisé (volé ?) à l’ultime minute du match PSG-Bordeaux, lorsque Feindouno offrait le titre aux Girondins, trompant un Bernard Lama, un brin nonchalant durant la rencontre et sorti à son encontre, tel un gardien pupille deuxième année.

Plus que le score, c’est l’attitude générale des Parisiens qui avait interpellé à l’époque, tant il est évident qu’ils avaient offert la rencontre à des Bordelais qui n’en demandaient pas tant.

Tous les masochistes et autres adeptes de tortures psychologiques pourront d’ailleurs se faire du mal à volonté, en cliquant ici.

Dix-huit ans plus tard, le traumatisme et la hantise de revivre un tel scénario sont bien réels. Certes l’enjeu est moindre, et les temps ont changé, mais la perspective de pouvoir jouer un vilain tour à l’OM pourrait réjouir certains esprits chagrins, dans la capitale.

D’aucuns diront qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter et que la sixième place sera à coup sûr européenne, car on voit mal le PSG ne pas battre Angers le 27 Mai prochain en finale de coupe de France.

Cependant, tout cela reste très hypothétique et de toute façon, il y a fort à parier que la célèbre #TeamOM ne soit pas prête psychologiquement à vivre une énième déception.

« J’suis pas venu pour finir sixième ok ? »

Pour avoir son destin entre ses mains, l’OM doit gagner, il n’y a pas à tergiverser !

Le choix de l’embarras ! 

Il faudra donc se mettre rapidement à l’abri afin d’éviter de transpirer chaque fois que le jingle du multiplex retentira. Quoi de mieux, donc, qu’une ligne offensive performante pour plier l’affaire nous direz-vous ?

Malheureusement pour lui, Rudi Garcia devra se passer de son maître à jouer, suspendu pour ce dernier acte du championnat. Dimitri Payet, recrue phare du dernier mercato et titulaire indiscutable va-t-il forcer l’entraîneur Marseillais à revoir son schéma tactique ?

Bien qu’en tout logique, Cabella soit celui qui offre le plus de garanties dans le jeu, l’ex-coach Giallorosso va devoir, comme toujours, se creuser les méninges et trouver la formule adéquate, afin de prendre l’ascendant sur son adversaire du jour.

Verra-t-on  N’jié ou le sous-estimé Bouna Sarr sur le pré ? Garcia aura t-il le culot d’aligner le fin technicien de surface que l’on nomme Doria ? Samedi soir, tout vous sera révélé !

« Rudi, faites-vous confiance à Sarr ou Cabella en l’abscence de Payet ? »

Bastia, l’indécente aux enfers ?

Les Corses, revigorés par leur victoire (face à Lorient, un concurrent direct à la course au maintien) le weekend dernier, vont jouer leur va-tout face aux marseillais. Le challenge est simple pour eux : vaincre ou sombrer dans les méandres de la Ligue 2.

Dans le même temps, il faudra aussi prier pour que les résultats sur les autres terrains de Ligue 1 leurs soient favorables. Les hommes de Rui Almeida sauveraient ainsi leur tête, s’assurant une saison de plus parmi l’élite.

Ce sauvetage ne serait pas sans provoquer quelques crises de nerfs aux quatre coins de France, tant au siège de la LFP que dans le département du Rhône où certains sont «en pétard» contre le Sporting.

Il est vrai que les insulaires ont savamment cultivé et affiché leur côté sanguin au cours de cet exercice 2016-2017 : plusieurs incidents en tribunes, quelques déclarations chocs, à la limite du hors-jeu, et une place de bon dernier au classement du Fair-Play, symbolisée par son capitaine Yannick Cahuzac, qui à lui seul a récolté 8 jaunes (sur 69)et 4 rouges (sur 14).

« On va régler ça à la Corse, donc faudra pas avoir la gastro ! « 

Les Corses feront sûrement  jouer leur côté «bad boys»  afin de mettre de l’intensité et déstabiliser les Marseillais. Étant inférieurs dans le jeu, il n’y a de toute façon qu’avec de l’envie et de l’engagement qu’ils peuvent espérer rivaliser.

N’éludons pas non plus la triste réalité : que ce soit dans les médias ou sur les réseaux sociaux, l’idée de voir descendre les insulaires ne serait pas pour déplaire à une certaine caste de théoriciens du football, qui s’indignent sur certains comportements, mais rarement sur la provocation qui en est à l’origine.

Côté Olympien, pour cette dernière journée, on pourra compter sur un contingent supplémentaire de supporteurs venus des six coins de l’Hexagone.

Le dernier match de la saison, une vraie fête dans les tribunes, l’espoir d’une victoire pour lancer définitivement le Champions Project. Ne cherchez plus, c’est au Vélodrome qu’il faudra être samedi soir, sauf si…

L’Europe pour les nuls

Notre statisticien en herbe vous explique ici toutes les combinaisons possibles, afin de passer du rire au larme, le cas échéant :

« Tout est beaucoup plus clair à présent »

L’OM sera européen dans les cas suivants (classement par ordre de probabilités) : 

  • S’il bat Bastia.
  • S’il fait nul ou perd et que Bordeaux ne fait pas mieux que nul.
  • S’il perd et que Bordeaux perd
  • S’il perd, que Bordeaux gagne, mais que le PSG remporte la coupe de France face à Angers.
  • Si l’ UEFA pose ses attributs sur la table et suspend Lyon pour les incidents en tribune face à l’AJAX (probabilité de 0.001%).
  • Si la LFP pose ses cojones  sur la table et suspend le PSG pour leurs affaires de fraude fiscale (probabilité impossible à calculer).

L’OM ne sera pas européen : 

  • S’il finit sixième et qu’Angers remporte la coupe de France.
  • Si la LFP désigne Clément Turpin pour arbitrer OM-Bastia et Lorient-Bordeaux (en même temps), ainsi que Paris-Angers la semaine prochaine.

Vous êtes désormais incollables sur les probabilités de voir l’OM européen la saison prochaine. En espérant que les joueurs ne commettent pas de faute professionnelle. Une victoire –même à l’arrachée– et nous pourrons passer trois mois intenses à rêver Mercato et renouveau.

Allez l’OM !

 

Article écrit par MilkyWay


A lire également...
Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de MassaliaLive


MassaliaLive, l'OM vu par des supporters, sur un ton décalé et toujours avec une totale liberté. En bref, vous ne lirez pas ceci ailleurs !
Article lu 788 fois, écrit le par MassaliaLive Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.