La Quête Corse

La rédaction tient à préciser qu’à l’issue d’une perquisition de la BAC – brigade anti clichés – dans les locaux d’OMlive, tout amalgame entre l’Île de Beauté et un tempérament supposé « belliqueux » a été censuré.

Alléluia ! Après un mois de sevrage footballistique suivi du triptyque dépression/alcoolisation/hospitalisation, la ligue 1 qatarie reprend enfin ses droits ! Grégoire Margotton a d’ailleurs été aperçu aux urgences, un micro coincé dans la gorge. Un élan d’enthousiasme sans doute ! 

C’est si beau la Ligue 1…

Comme chaque été, l’Olympique de Marseille nous a joué le remake de Dallas, avec suspense, trahison et câlins à la fin. Sauf que cette fois, ce ne sont pas les joueurs qui ont fait le spectacle, mais plutôt la direction. En effet Vincent Labrune et Jean-Claude Gaudin ont décidé de déterminer une bonne fois pour toutes lequel des deux avait la plus grosse ! Et à ce jeu là, c’est Margarita qui a gagné, faisant ainsi ressurgir le spectre d’un questionnement obscur sur la nature de ses attributs…

image

Pour résumer, le maire se contentera de quelques millions, et l’OM ne jouera ni au Parc Borély, ni au Parc Chanot, ni même sur la plage du Prado !
De leur côté, les supporters sont ravis, car ils vont enfin pouvoir assister à de vrais matchs, dans un stade digne de ce nom (attendons les premières pluies pour donner un avis définitif malgré tout).

 

El Loco… Motive !

image

Quoi ? Vous n’étiez pas au courant ? Eh bien, figurez-vous que l’OM a engagé un entraîneur ; non, ce n’est pas une blague… Alors certes, c’est un névrosé obsessionnel, vraisemblablement sous psychotropes à hautes doses et il dort avec un AK-47 sous son oreiller, mais il a l’air de sacrément s’y connaître en foot, le bougre, et en dépit d’une dégaine à la Borat, le costume de chef lui va comme un gant !

Imaginez l’exploit : en deux mois, il a réussi à gagner avec une défense composée de milieux défensifs et de… Morel (OK, on peut arrêter là). L’équipe semble cohérente, réceptive aux consignes, bien équilibrée… Résultat ? Une préparation bouclée avec quatre victoires, dont deux probantes contre Benfica et le bayer Leverkusen, et un nul (quinze buts marqués, quatre encaissés).

Serait-on en train de vivre une préparation normale ?

Côté arrivées, Alessandrini et Batshuayi semblent se fondre idéalement dans le décor olympien : le premier du fait de son ADN, et le second – en dépit d’un nom à coucher dehors – parce qu’il dégage une puissance et une efficacité qui font déjà saliver le supporter lambda. En somme, « tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes » nous direz-vous ?
Eh bien non, pas tant que ça…

Chat échaudé craint l’eau chaude ?!

D’une part, Mathieu Valbuenovich (son pseudo russe) nous a quittés pour le Real de Madr… Ah, on nous dit en régie que c’est le Dynamo Moscou… Vous êtes sûrs ?! Peu importe, il s’engage dans un énorme club européen plein d’ambitions et capable de jouer le titre en C1 dans peu de temps. Et pas du tout pour l’argent comme certains médisants veulent bien le penser…

Reconnaissons malgré tout que sa technique, son implication et sa vista vont nous manquer… Pour tout ce qu’il a apporté, souhaitons-lui bonne route, même s’il n’a pas rejoint un top 10 européen comme il l’aurait mérité.

D’autre part, Lucas Mendes est pisté par la Lazio, et André Ayew semble attiré par Newcastle. Ces deux joueurs sont dans l’expectative et s’ils partent, les remplacer ne sera pas aisé. Enfin, Amafiltano ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait, son retour en Premier League étant à l’étude.

La minute « Office de Tourisme Corse »

image

C’est dans ce contexte que l’OM se rendra à Bastia dès demain. Ah la Corse ! Il y aurait tant de choses à dire sur cette île paradisiaque, ses plages, son hospitalité, son art de vire, ses autochtones… Cependant pour ne froisser personne, nous ne parlerons que de football.

Bastia est aujourd’hui sous la férule de Claude Makélélé, un illustre inconnu dans le monde du football (il aurait joué dans une vague équipe espagnole)… Sa mission ? Tenter de composer une équipe compétitive avec un patchwork de joueurs prêtés ou libres de tout contrat et des défenseurs usés, mais sans son meilleur élément parti à Bordeaux (Khazri) !
Son premier fait d’armes – aucun amalgame avec la Corse – est d’avoir pu engager la terreur des surfaces, le brésilien… Non pas lui, l’autre… oui, Brandaõ ! Vu ses stats » contre l’OM, on ne va pas le chambrer plus, il risquerait de nous coller un doublé en représailles !

Comme toujours, l’équipe de Bastia jouera sur ses valeurs traditionnelles : le tacle à la gorg… la grinta, l’amour du maillot, le travail collectif. Organisés dans un 4-3-3 plutôt besogneux (nous respectons la Corse), les Bastiais auront néanmoins deux points faibles : une défense vieillissante, ainsi qu’une attaque totalement renouvelée et en manque d’automatismes.

Logiquement, et en jouant sur sa valeur intrinsèque, l’OM devrait donc s’en sortir.

Méfiance toutefois, car le milieu est généralement le point fort des Corses (nous parlons du terrain bien sûr), et sur une seule action, Ryad Boudebouz peut déstabiliser n’importe quel bloc défensif…

 

Pourquoi allons-nous gagner ce match ?

Parce que nous avons un coach diplômé, avec des cheveux et qui sait utiliser un schéma de jeu.
Parce que notre quatuor offensif, c’est d’la… bombe (on a dit stop les clichés !)
Parce que Bastia a une équipe de plaquistes carreleurs, et qu’ils sortiront d’un gros chantier
Parce que l’arbitre c’est M. Jaffredo, et qu’on gagne toujours avec lui (quatre victoires l’an dernier)

Parce que… Florian Thauvin !

Il est beau, il sent bon le sable chaud…
Cette année sera la sienne ou ne sera pas. Affûté comme jamais, techniquement au point, il a animé le côté droit de l’équipe de façon magistrale : 3 buts, quelques passes décisives et des actions de classe à la pelle. Vous l’aurez compris on est fan ! Il est programmé pour tout casser cette saison, et être notre leader d’attaque, d’autant qu’avec Payet, le ballon d’or des matchs amicaux, et Alessandrini, le fils prodigue, Gignac et Batshuayi ne pourront pas se plaindre de ne pas avoir de ballons !

Pourquoi pourrions-nous le perdre ?

Parce que Morel risque de jouer défenseur central…
Parce qu’à Bastia, on n’est jamais à l’abri d’un but foireux, avec un rebond impossible (souvent dû à une taupe).
Parce que Brandaõ marque toujours contre nous.
Parce qu’avec le niveau d’espagnol affiché par Passi en conférence presse, les consignes risquent d’avoir du mal à passer.

Au reste, la saison 2014-2015 s’annonce radieuse, et paradoxalement c’est ce qui est inquiétant. Tout semble trop lisse et beau…

À vrai dire, tant pis, lâchons-nous un peu ! Les supporters veulent vibrer (sans piles), hurler leur amour à ce club que chaque marseillais a dans le sang ! Or ça tombe bien, car sur la pelouse, une mélodie de Tango sera entonnée régulièrement, avec des pas précis, minutés et tellement techniques qu’ils conduiront à la grâce…

Cette année, la Ligue 1 va peut-être parler marseillais, mais avec un léger accent argentin.

Allez l’OM !

 

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de fayçaldinho


Manchot- analphabète - susceptible. Le spécialiste de l'aigreur et de la mauvaise foi. Supporter de l'OM de 1986 à 1999 et depuis je subis... mais JHE pourrait bien changer la donne
Article lu 2231 fois, écrit le par fayçaldinho Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.