D2F | OM (1-3) OGCN : naufrage

Pour la onzième et dernière journée des matchs aller, l’Olympique de Marseille recevait l’OGC Nice. Rencontre de haut de tableau, puisque les Olympiennes, premières du classement, étaient opposées aux quatrièmes. Avec un non-match de l’OM, les aiglonnes se sont imposées sur le score de 1-3 avec peu d’adversité. La défense marseillaise est une nouvelle fois passée à travers.

 

Composition de départ :


Boklach

Boklach

Khezami

Khezami

Sow

Sow

Tchakounte

Tchakounte

Gouineau

Gouineau

Kbida

Kbida

Dembele

Dembele

Perret

Perret

Clark

Clark

Diop

Diop

Monguillon

Monguillon

 

Match cauchemardesque de la part des Olympiennes, tant techniquement que dans le positionnement.

Je ne comprends pas les changements réguliers de composition et d’organisation de Yacine Guesmia, depuis le début du championnat. Autant, la saison dernière, le schéma et les places des joueuses étaient lisibles, autant, maintenant, je les trouve plutôt opaques.

Pourquoi un passage à une défense à quatre, alors que depuis la saison précédente, elles évoluent à trois et possèdent les automatismes de cette tactique ? Et que les joueuses habituelles pour un trident étaient sur la feuille de match.

Pourquoi positionner régulièrement Clark en tant que piston gauche, alors qu’elle est notre meilleure attaquante ?

Elles m’ont semblé perdues sur le terrain, en plus de rater maints gestes techniques.

Soyons clairs, vu le niveau de jeu proposé, le score est plutôt logique, même si les Niçoises ne m’ont pas paru transcendantes, mais leurs actions offensives étaient plus tranchantes, alors que c’est d’habitude leur point faible.

Les visiteuses vont ouvrir le marque sur un penalty, qui, après l’avoir revisionné, ne me semble pas évident, mais l’angle de vue n’est pas favorable, par conséquent, je ne me prononce pas de manière formelle. Les joueuses sont à la lutte épaule contre épaule, peut-être un accrochage au niveau des bras ? L’arbitre de touche, qui est bien placée, sur l’action, ne réagit pas. De plus, c’est Sow qui se prend un carton jaune, alors que normalement, ce doit être celle qui a commis la faute. En l’occurrence, Khezami. Contestation ?

Rachel Robert transforme le coup de pied de réparation à la 14′.
OM 0-1 OGCN

Les Aiglonnes obtiendront un second penalty à la 22′, beaucoup moins contestable que le premier, même si la proximité de la Niçoise fait que Sow ne peut rien faire pour éviter la main. Mais elle y est bel et bien.

C’est Fatoumata Baldé qui se charge de le tirer sur la droite de Kateryna Boklach. La gardienne ukrainienne se détend bien du bon côté et détourne la frappe.

Le second but des Azuréennes surviendra au plus mauvais moment, la 45′, suite à un corner botté de la gauche, la défense marseillaise reste statique et Yakare Niakate peut reprendre de la tête, sans être gênée par une Marseillaise, alors que Boklach était partie dans une sortie hasardeuse.
OM 0-2 OGCN

On en restera sur ce score pour la première période, en espérant que les Olympiennes sortent de leur apathie et parviennent à faire trois passes consécutives sans rendre le ballon à leurs adversaires du jour.

Il n’y aura pas à attendre longtemps avant de voir le troisième but niçois, sur une contre-attaque issue d’une énième perte de balle marseillaise. Dans la surface, Hluschenko passe en revue les piquets de slalom géant de la défense olympienne et dans un angle assez fermé, trompe Boklach d’un tir croisé du gauche, à l’angle des six mètres.
OM 0-3 OGCN

Les filles de Yacine Guesmia ont bien tenté de se révolter, mais c’était très brouillon, à base de longs ballons dans la boîte, du pain béni pour la défense azuréenne et son ultime rempart, Maureen Saint Léger.

Il faudra attendre la 77′ pour voir un but de l’OM. Dès vingt-cinq mètres, Roxanne Couasnon tire un coup franc direct qui frappe la barre, la gardienne le touche du bout des doigts, mais il retombe dans son dos. Rozelène Khezami, qui a suivi, le pousse de la poitrine, au fond des filets.

Les Marseillaises se créent quelques autres occasions, mais n’en concrétiseront aucune.

L’OGCN revient à un point des Marseillaises et demain, aura lieu un match très important avec Nantes qui reçoit Strasbourg. Il reste à prier qu’elles fassent le nul, pour rester à un point derrière l’OM.

En ce début d’année 2024, les Marseillaises paraissent avoir perdu leur football. Elles vont bénéficier d’une pause de deux semaines pour se remettre à l’endroit et repartir avec de meilleures intentions et des résultats plus probants.

Mais j’aimerais quand même que Guesmia arrête ses changements incessants de joueuses et de tactique. Il a peut-être des contraintes imposées par des blessures, pour les joueuses, mais en ce qui concerne le positionnement tactique, il me semble avoir sa part de responsabilité. Les Marseillaises paraissent perdues, sur le terrain.

Le prochain match se déroulera en Moselle, où les Olympiennes affronteront le FC Metz le 18 février à 13 h.

 

 

 

.

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Kim Nielsen


Je supporte l'OM depuis 1973, ça ne me rajeunit pas ! J'étais présent à Bari et à Munich pour des résultats opposés. J'ai pris goût au foot féminin depuis la coupe du monde en France.
Article lu 389 fois, écrit le par Kim Nielsen Cet article a été posté dans Compte-rendu, Féminines et taggé , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.