(F) Manita parisienne à l’OM-Campus (0-5)

La 7e journée de D1 Arkéma s’est achevée ce dimanche après-midi par une large et prévisible défaite de l’OM sur son terrain face au leader, le PSG (0-5).

Public nombreux au stade Paul Le Cesne pour la venue du PSG, avec 800 spectateurs. La gratuité d’accès, plus le nom de l’équipe visiteuse avait attiré du monde, dont environ 200 ultras marseillais. Avant même l’entrée dans le stade de ceux-ci, les supporters olympiens se firent  – hélas – remarquer d’entrée en accueillant les Parisiennes avec beaucoup d’insultes. Ce n’est parce que leurs alter ego parisiens agissent ainsi lorsque les Olympiennes se déplacent dans la capitale qu’il faut s’abaisser à leur niveau. Combien de fois faudra-t-il répéter que le foot décliné au féminin repose sur des valeurs différentes de celles – très abusivement qualifiées de « culture foot » ou « culture ultra » (l’association du mot « culture » à une habitude d’insulte est insupportable !) – du foot masculin ? À commencer par le respect de l’adversaire et des joueuses. Les supporters olympiens se seraient grandis en se comportant exactement à l’inverse des supporters parisiens.

Un match vite plié

Christophe Parra, qui avait lucidement annoncé avant le match ne se faire aucune illusion sur le résultat du match, avait aligné une équipe où l’on pointait quelques absences en attaque, celles de Maëva Salomon (récurrente, est-elle blessée ?), Ali Nadjim et Palacin, tandis que Nora Coton-Pélagie, elle aussi, n’était pas là… Comme prévu, après les doubles suspensions de Blandine Joly, la gardienne n°1 exclue à Bordeaux, et de la n°2 Inès Arouaissa, elle aussi renvoyée au vestiaire en R1, c’était donc la très jeune Thelma Fiordaliso (18 ans en décembre) et seulement 11 minutes de jeu à un niveau autre que les U19, qui se trouvait dans les cages. Sarah Zahot débutait sur le banc au profit de Candice Gherbi, Mickaëlla Cardia évoluant seule en pointe.



Fiordaliso


Coudon


Pizzala


Antoine


Blanc


Laplacette


Huchet


Hamidou


Gherbi


Sumo


Cardia

Le PSG, lui, était privé de Perle Morroni, remplacée par la Canadienne Ashley Lawrence, tandis que l’internationale allemande Sara Däbritz était sur le banc.



Endler


Lawrence


Dudek


Paredes


Périsset


Diallo


Geyoro


Formiga


Nadim


Katoto


Diani

Il fallut moins d’un quart d’heure aux leaders du championnat pour ouvrir le score par leur inévitable buteuse, l’internationale Marie-Antoinette Katoto. La meilleure buteuse de D1 la saison dernière contrôlait joliment (mais trop facilement) de la poitrine dans la surface olympienne, avant d’expédier une volée dans les cages (13e, 0-1)…
Treize minutes pour inscrire le premier but, et treize autres pour le second… Ève Périsset voulait adresser un centre dans la surface de son aile droite, mais c’est sous la barre de Fiordaliso que le ballon achevait sa course (26e, 0-2)…
Hélas pour les Olympiennes, le troisième arrivait un peu plus vite que le deuxième… Kadidiatou Diani se retrouvait sur la ligne de but, à droite dans la surface, elle levait la tête et envoyait un excellent centre au deuxième poteau où Katoto dominait facilement son adversaire de la tête pour loger le ballon au fond, inscrivant un doublé, son 8e but de la saison, et son 7e contre l’OM sur ses trois dernières confrontations avec ce club (36e, 0-3)…

Hélas pour les Olympiennes, l’OM réussit bien à Marie-Antoinette Katoto, « le club qu’elle déteste le plus »

Le match était évidemment plié à la pause.

Le PSG contrôle en aggravant l’addition

Alors que les South Winners venaient tout juste de quitter le stade, peu après le retour des vestiaires, le PSG inscrivait un 4e but. Grace Geyoro concluait une contre-attaque en se présentant seule devant Fiordaliso à qui elle ne laissait aucune chance (55e, 0-4).
Le premier arrêt de la Chilienne Christiane Endler intervenait un peu après l’heure de jeu. La gardienne du PSG devait s’employer magnifiquement pour sortir un coup franc de Cindy Caputo (entrée en jeu en place de Huchet) qui filait en lucarne (63e) !
Mais c’est le PSG qui enfonçait le clou sur un pénalty de la Danoise Nadia Nadim, suite à une main d’une défenseure olympienne (69e, 0-5)…
À la demande de leur coach, l’ex-joueur de l’OM Olivier Echouafni, les Parisiennes tentaient d’inscrire un sixième but, mais sans trop forcer. Fiordaliso effectuait deux beaux arrêts, avant d’être suppléée par sa barre transversale. Une dernière parade de la jeune gardienne olympienne privait Katoto d’un triplé.

Kadidiatou Diani devance Maud Antoine et peut tirer au but, mais elle ne trompera pas la toute jeune gardienne olympienne Thelma Fiordaliso.

Espérons que cette lourde défaite – la plus lourde jamais encaissée face au PSG* – débouche sur une expérience accrue pour les Olympiennes qui servira lors des prochaines joutes décisives dans la course au maintien. Et ce, dès la semaine prochaine où elles se déplaceront en région… parisienne, pour y affronter Fleury, vainqueur à Guingamp ce samedi et qui est passé juste devant l’OM au classement (7 points contre 6). Les Olympiennes devront absolument y réussir un coup, car ensuite elles recevront un autre cador qu’elles n’ont jamais réussi à accrocher en D1, le MHSC

*Historique des précédentes rencontres entre les deux équipes.

Crédits photo : P. Magoni / SIPA/20 minutes, Jean Saint-Marc, footofeminin

 

Crédit vidéo : FFF
Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Philippe Serve


Supporter de l'OM depuis sa finale victorieuse en Coupe de France en 1969. Tombé amoureux du foot féminin, un peu d'abord en 2007 et 2008, définitivement en 2011. Ai suivi pendant 4 ans au plus près l'OM féminin via mon site Olympiennes et Marseillaises. Assume complètement d'être supporter à la fois de l'OM ET de l'OGCN, club de ma ville natale ! Informe au quotidien sur tout le foot féminin, mais aussi sur l'actualité la plus diverse via mon compte perso Twitter @Olympiennes
Article lu 504 fois, écrit le par Philippe Serve Cet article a été posté dans Compte-rendu, Féminines et taggé , , , , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.