L’interview du Twittos

MassaliaLive vous présente sa toute nouvelle rubrique : « L’interview du twittos ». Elle sera consacrée à des amoureux de l’OM triés sur le volet (ou pas), et qui font vibrer les réseaux sociaux par leur verve.

Bravant le froid polaire qui règne en ce mois de février, la rédaction de Massalialive est partie à la rencontre @matth1360, un des twittos suscitant le plus de débats au sein de la #TeamOM. Un amoureux de l’OM toujours très au fait de l’actualité olympienne, sévère, parfois cinglant, mais qui n’en demeure pas moins un fin connaisseur du football, souvent juste dans ses analyses, symbolisant à lui seul le vieil adage « qui aime bien, châtie bien ».

« Matth bonjour ! Pourrais-tu, en quelques mots, te présenter à nos lecteurs ?

je m’appelle Matthieu, j’ai trente-deux ans et je travaille en tant qu’agent immobilier indépendant. Je suis fan de l’OM depuis la naissance et abonné chez les Winners (virage sud) depuis onze ans.


Si tu étais un joueur de l’OM, ancien ou actuel, qui serais-tu ?

J’hésite, mais je dirais Lucho Gonzáles, car il est la classe incarnée selon moi. C’est un leader naturel, il dégage une telle impression de calme et de sérénité… j’adorerais lui ressembler !

El Commandante


Si tu étais un match de l’OM ?¹ 

Probablement le fameux OM-Lyon en Coupe de France, c’était en 2007 si je ne dis pas de bêtises. Ces deux buts dans les dernières secondes face au grand Lyon de l’époque, ce vélodrome, ce volcan, c’était exceptionnel ! Après il y en a beaucoup d’autres, mais pour l’avoir vécu au stade, je choisirais celui-ci.


Si tu étais un but marqué ?² 

Celui de Valbuena face Liverpool (Champions League 2007), c’est le premier qui me vienne à l’esprit. Je bossais comme croupier au casino de Cassis, il y avait le match à la télévision et j’ai sauté de joie (pour un croupier, qui doit rester impassible, c’était limite). Je n’ai pas gardé ce boulot longtemps d’ailleurs, car je travaillais de nuit et je ne pouvais plus aller au vélodrome, du coup j’ai arrêté.


Le choix cornélien : échangerais-tu la victoire de Munich en 1993, contre une victoire à Bari en 1991 ? et pourquoi ?

Non, je n’échangerais rien dans l’histoire de l’OM, parce que ça fait partie de nous, de notre identité marseillaise. Même nos deux défaites en finale de Coupe de l’UEFA je ne les échangerais pas. J’ai aimé nos parcours tels qu’ils se sont déroulés ainsi que les émotions qui y sont associées.

« La victoire séchera bientôt tes larmes Basile ! »


Quelle est la plus grande déception que tu aies vécue avec l’OM ?

La saison 1999-2000 dans son ensemble avec les départs de Blanc, Domoraud et autres. On enchaînait les défaites, je vivais à Paris, je me faisais « troller » au collège (j’étais en troisième), je ne comprenais pas ce qui se passait parce qu’on avait été tellement bons la saison d’avant ! Mais pour moi, tout découle de ce fameux Paris-Bordeaux de la fin de saison précédente (arrangé ?) et rien que pour ça je détesterai le PSG à vie.


Objectivement, qui est pour toi le meilleur entraîneur que l’on ait eu, et pourquoi ?

Que j’ai connu… Gerets ! Il avait le charisme, la grinta, il avait tout compris aux supporteurs, aux marseillais en général. Un homme de valeurs.


Quel est le joueur que tu aurais rêvé de voir sous le maillot olympien ?

Gabriel Batistuta. D’abord il est Argentin, ensuite il est charismatique et enfin… quel buteur ! Il avait tout pour être l’idole du vélodrome et marquer l’histoire de l’OM.

Batigoal… bâti pour l’OM !


Objectivement et selon toi, qui est le pire joueur de l’histoire du club et pourquoi ?

Que j’ai connu… je dirais Stefano Torrisi ! En fait je n’en sais rien, il y en a tellement eu à cette époque.


Tu trouves une Lampe, et un génie en sort, t’accordant un seul souhait concernant l’OM ! Tu choisis :

1- De faire rajeunir JPP de 30 ans pour montrer aux jeunes ce que « droit au but signifie ».

2- De faire annuler le but marqué de la main par Vata.

3- De nommer Pape Diouf président à vie.

4- Un autre souhait au choix.

Un autre souhait, celui de retrouver une ferveur énorme, et de connaître à nouveau un très grand avant-centre. Aujourd’hui les jeunes s’extasient devant de bons joueurs… ils n’ont pas connu beaucoup de grands joueurs à l’OM et j’aimerais vraiment  qu’ils voient ce que c’est que d’avoir, dans ses rangs, des footballeurs de classe mondiale. »

«Jpp, Jpp, Jpp, oh Jpp oh Jpp !»

Propos recueillis par Fayçaldinho


Retrouvez cette rubrique tous les mois, ainsi que vos twittos préférés qui se prêteront au jeu des interviews de Massalialive.

¹ hormis le match de Munich

² hormis le but de Boli le 26 mai 1993


 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de fayçaldinho


Manchot- analphabète - susceptible. Le spécialiste de l'aigreur et de la mauvaise foi. Supporter de l'OM de 1986 à 1999 et depuis je subis... mais JHE pourrait bien changer la donne
Article lu 1406 fois, écrit le par fayçaldinho Cet article a été posté dans Interview et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.