J 25 | OM-Amiens SC : un après-midi d’hivertissant ?

Après Bordeaux et Dijon, voici Amiens qui vient nous rendre visite samedi. Heureusement, l’OM a renoué avec les succès. Ce qui nous permet d’éviter une fin de saison sans enjeu, synonyme de multiplex sans intérêt ni audience, comme les émissions destinées aux grands-parents. Cependant cette menace plane toujours sur l’OM si la bonne série en actuelle s’arrête, nous pourrions être condamnés à manquer « The Voice » le samedi soir…

L’amour est dans le prêt

Quel plaisir d’écrire un article après une victoire ! Une deuxième victoire de suite, qui plus est. Des succès qui ne font pas sauter au plafond mais qui redonnent un peu de baume au cœur (tout comme le prêt de Sertic), éloignant les pensées les plus sombres (qui a parlé de maintien ?). Et comme l’a laissé transparaître Mario Balotelli dans une récente interview, Marseille pense encore au podium.

Pour cela, la prochaine étape se passe à la maison face à des amiénois à la lutte pour le maintien. A seulement deux points de la zone de relégation, les joueurs de Christophe Pélissier, ni sauvés ni condamnés, vendront chèrement leur peau au stade Vélodrome.

Malgré tout, l’avant-dernière attaque de Ligue 1 devrait avoir du mal à créer des problèmes aux Olympiens. La jeune charnière centrale alignée lors des deux dernières rencontres de l’OM voudra peaufiner ses automatismes et engranger de la confiance pour s’installer durablement dans le onze titulaire.

La nouvelle et jeune charnière centrale a séduit

De notre côté, la paire Kamara/Caleta-Car a rassuré. Surtout le jeune Croate qui suscitait des doutes depuis son arrivée en juillet dernier. À lui maintenant de confirmer pour obtenir la confiance totale du coach, de ses partenaires et du public. Maintenant qu’il l’a intégré parmi les titulaires, Rudi Garcia pourrait lui laisser le temps de jeu nécessaire afin de connaître son véritable niveau. Il pourra aussi compter sur le retour d’Adil Rami, à condition qu’il retrouve de la confiance (et pas que).

Sur le plan défensif, Amiens présente un piètre bilan : c’est la troisième moins bonne défense du championnat.  Si l’association Balotelli/Germain répondait aux attentes qu’a suscité la seconde période contre Angers, elle serait difficile à gérer pour nos adversaires. Une telle association pourrait en tout cas servir les deux joueurs en quête d’amour.

Eux aussi ont cherché l’amour, mais pas avec le même succès.

Tandis que Balotelli vient d’arriver, Germain doit se racheter de son manque d’efficacité et de ses mauvaises performances ces derniers mois. Dimitri Payet, possible entrant en cours de match, sera un souci supplémentaire pour Amiens. Ce serait l’occasion pour le réunionnais de tester son entente avec le nouveau numéro 9 de l’Olympique de Marseille.

Il convient cependant de rester prudents. Même si la rencontre face aux picards parait abordable, elle arrive à un moment crucial. Ces derniers, talonnés de près par Monaco vont certainement lancer leurs dernières forces dans la bataille.

Cauchemars en championnat

On ne fera pas de langue de bois à la Rudi Garcia: tout autre résultat qu’une victoire samedi ferait l’effet d’un coup de poignard, ou de massue, et laisserait les supporteurs sans voix.

Sans vouloir manquer de respect aux joueurs amiénois, ce match n’est que le premier d’une très longue liste de victoires à remporter pour avoir le droit d’espérer. Un espoir qui ne peut pas s’arrêter aux premiers obstacles. Les phocéens n’ont pas le droit de se manquer et de doucher le récent regain d’optimisme. Une nouvelle désillusion serait comparable à une chute du huitième étage. On y verrait défiler les matchs ternes, les penaltys volés, les occasions manquées et les regrets qui composent cette saison. Sans oublier au passage de s’en prendre à cette « clocharde » d’assistance vidéo à l’arbitrage, selon l’élégante expression de Thauvin.

One… Two, Freddy’s coming for you
Three… Four, Close the door

Si toutefois on se laissait aller à rêver un peu au lieu de cauchemarder, on pourrait  essayer s’accrocher aux mathématiques, qui disent que le podium reste accessible : l’année dernière, l’OM finissait au pied du podium avec soixante-dix-sept points. Cette saison, en gagnant l’intégralité des quatorze matchs restants, les Olympiens en obtiendraient soixante-dix-neuf. Un chiffre qui aurait permis de voler la troisième place aux Lyonnais totalisant soixante-dix-huit points.

Des chiffres et des doutes !

Soyons clairs : il semble impossible d’envisager le sans-faute de notre équipe. Et pourtant, une fois n’est pas coutume, nous serions très heureux d’avoir tort. Mais alors quels sont les moyens de réussir pour l’Olympique de Marseille ?

Bien que l’OL soit lui aussi sur un rythme moins soutenu  (-5 points au même stade de la saison que l’an dernier), un total de soixante-dix points parait être un minimum absolu à obtenir pour monter sur le podium. Cela suppose de ne laisser que neuf points sur les quarante-deux restants à distribuer, soit trois défaites ou quatre nuls, ou encore une défaite et trois nuls. Autrement dit,  il faudra gagner au minimum dix matchs sur les quatorze dernières journées.

L’OM dispose en théorie de quelques jokers mais la tâche sera très difficile. Il faut d’ailleurs rappeler que si Marseille est toujours en course, c’est avant tout grâce aux erreur de ses concurrents.

Se débarrasser d’adversaires ? On peut trouver un arrangement.

Attention donc à ne pas s’emballer trop vite. Même en adoptant un très bon rythme de points sur cette fin de saison, il faudra, dans le même temps, compter sur les défaillances de nos adversaires directs.

Cependant en cas d’échec, les joueurs et dirigeants ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes. Ils sont responsables des mauvais résultats qui ont conduit à cette situation. Une victoire est donc évidemment impérative face à Amiens. D’autant qu’il s’agit sans doute de l’un de nos adversaires à venir les plus abordables. Et cela permettrait de poursuivre la série tant attendue.

Allez l’OM !

Le retour des supporteurs au Vél’ ! Bonne nouvelle !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de florent.b


Gastronome et supporter de l'OM, je n'aime rien tant que les combinaisons qui en mettent plein les papilles et les yeux. À table et bon match !
Article lu 921 fois, écrit le par florent.b Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour J 25 | OM-Amiens SC : un après-midi d’hivertissant ?

  1. Merci pour l’ av ! pour les adversaires, une bonne épidémie de grippes de toutes sortes nous aiderait bien !