[D1F] Résultats, analyse et vidéos de la 12e journée

Statu quo en tête et en queue de D1 féminine, alors que survient la trêve de fin d’année. Lyon souffre, mais s’impose devant Dijon (2-0). Le PSG (3-0 au PFC), Bordeaux (4-1 à l’OM) et le MHSC (3-0 à Metz) s’imposent tous à l’extérieur. Guingamp et Reims partagent les points (1-1). Le match Soyaux-Fleury est reporté… Retour le 12 janvier pour les 16es de Coupe de France et le 18 pour la D1 avec notamment un PSG-OM et un Bordeaux-Lyon…

Samedi 14 décembre

Soyaux – Fleury (reporté au 21 décembre)
Marseille 1–4 Bordeaux
Guingamp 1–1 Reims
Lyon 2–0 Dijon

Dimanche 15 décembre

Paris FC 0–3 PSG
Metz 0–3 Montpellier

————————————–

SOYAUX  –  FLEURY

Reporté au samedi 21 décembre pour causes météorologiques.

———————————

OM  1 – 4  BORDEAUX

[Voir article dédié ICI]

——————————–

GUINGAMP  1 – 1  REIMS

Guingamp, toujours aussi laborieux à domicile, concède son 4e match nul  en cinq matchs à un Stade de Reims qui, à l’inverse, démontre une fois de plus qu’il voyage bien.
L’EAG, après avoir ouvert le score assez rapidement, en fin du premier quart d’heure, par sa défenseure Luna Gevitz, qui avait marqué contre son camp la semaine dernière. L’internationale danoise plaçait sa tête sur un coup franc précis de Faustine Robert (14e, 1-0).
Il fallut une superbe intervention de la gardienne états-unienne de Reims Tullis-Joyce pour empêcher la Nigériane Désiré Oparanozie de doubler la mise, puis en seconde mi-temps Louise Fleury voyait sa tentative de lob échouer. La chance des Bretonnes était passée.
Les Rémoises qui n’avaient jamais rien lâché eurent le cran de recoller au score en toute fin de match par leur capitaine Giorgia Spinelli, bien placée sur un corner (89e, 1-1).

Guingamp conserve malgré tout la 5e place, en attendant le résultat de Soyaux-Fleury reporté à samedi prochain. Il retrouvera le championnat le 18 janvier avec un déplacement à Fleury.
Reims ramène un nouveau point très précieux qui le met désormais à 5 au-dessus de la ligne de relégation. En attendant peut-être une première victoire à domicile à la reprise en janvier face au dernier Metz.

Buts : Luna Gevitz (14e) / Giorgia Spinelli (89e).

Spectateurs : 270

———————————-

LYON  2 – 0  DIJON

Malgré leur défaite, les Dijonnaises pourront s’enorgueillir d’avoir préservé leurs filets vierges de tout but lyonnais durant 170 minutes, ce qu’aucune autre équipe n’aura réussi contre les ogresses de l’OL depuis bien longtemps !

Après l’incroyable 0-0 de l’aller, ce premier match retour nous a offert un copié-collé. Une domination lyonnaise outrancière ponctuée d’un nombre incalculable de tirs et de franches occasions d’un côté, une résistance héroïque de tous les instants de l’autre. La gardienne Emmeline Mainguy avait tout sorti à l’aller, et il s’en fallut de peu que sa remplaçante Mylène Chavas n’en fasse autant au retour.
Après avoir vu un but de Hegerberg refusé, et un pénalty de Majri expédié au-dessus de la barre de Chavas, ce ne fut qu’à l’entame du dernier quart d’heure que Lyon parvint enfin à trouver la faille grâce à sa combinaison habituellement gagnante : corner de Dzsenifer Marozsan, tête de la capitaine Wendie Renard au 2e poteau. Sa reprise touchait le premier et allait au fond ( 75e, 1-0).
Le plus dur avait été fait, l’explosion de joie de la buteuse et de ses coéquipières l’illustrait parfaitement.
Lyon enfonçait le clou à la dernière seconde du temps additionnel grâce à une action combinée de ses trois remplaçantes entrées en cours de 2e période, Eugénie Le Sommer, Amandine Henry et la Néerlandaise Shanice Van de Sanden à la conclusion (90e+3, 2-0).

Lyon termine donc sans surprise cette première partie de saison en tête avec 5 points d’avance sur le PSG, et file tout droit vers un 14e titre consécutif. Les Fenottes reprendront le championnat par un déplacement (un peu) risqué à Bordeaux.
Le DFCO doit s’appuyer sur ce match pour renforcer encore sa confiance dans sa lutte pour le maintien. Cinq longueurs au-dessus de la ligne de flottaison, Dijon accueillera Soyaux le 18 janvier et pourrait (comme Reims) se mettre peut-être définitivement (même si pas mathématiquement) à l’abri, l’OM allant, lui au PSG.

Buts : Wendie Renard (75e), Shanice Van de Sanden (90e+3)

Spectateurs : 897

———————-

PFC   –   PSG

Le Paris FC attendra donc une année supplémentaire pour enfin l’emporter sur son voisin parisien après, désormais, 17 matchs sans victoires et 7 échecs consécutifs à la maison.
Privées jusqu’à la fin de saison de l’Allemande Sara Däbritz, les joueuses du PSG eurent un peu de mal à entrer dans le match. Ce fut leur buteuse retrouvée Marie-Antoinette Katoto qui les délivra par une subtile madjer sur un centre de Diani (25e, 0-1).
Le PSG fit le break dès la reprise. On retrouvait Diani au départ, servant Léa Khelifi dos au but. L’ancienne Messine pivotait pour se remettre sur son pied gauche et placer le ballon au fond (46e, 0-2).
Le PFC eut une belle occasion de réduire le score lorsque Moussa Sow, qui venait d’entrer en jeu, tenta de lober de la tête la gardienne polonaise Katarzsyna Kiedrzynek (entrée à la pause en place et lieu de Endler, légèrement blessée), mais cette dernière se détendit bien et parvint à claquer le ballon en corner du bout des doigts.
À un quart d’heure de la fin, le PSG mettait fin à tout suspens. Périsset adressait un centre de la droite devant le but, Katoto le déviait de la tête vers le second poteau où Ashley Lawrence reprenait dans un angle complètement fermé, lobant Natascha Honegger, dont c’était la première titularisation  dans les cages du PFC (74e, 0-3).

Le PSG demeure 2e, à 5 points de Lyon et avec deux longueurs d’avance sur Bordeaux. Les Parisiennes retrouveront le championnat à l’occasion de la venue de l’OM.
Le PFC reste 7e en attendant Soyaux-Fleury, à 10 points de la 4e place…

Buts : Marie-Antoinette Katoto (25e), Léa Khelifi (46e), Ashley Lawrence (74e)

Spectateurs : 2 174

———————–

METZ  0 – 3  MHSC

Les Messines, bonnes dernières au classement (aucune victoire, un nul et dix défaites avant ce match), auront tenu aussi longtemps que possible face à un des cadors du championnat. Et puis, comme souvent dans ces cas-là, ont craqué.
Il aura donc fallu que les Pailladines patientent plus d’une heure avant d’ouvrir le score. Un corner tiré de la gauche par Sandie Toletti pour la tête de la grande Néerlandaise Anouk Dekker au premier poteau. Justine Lerond ne parvenait pas à empêcher le ballon d’entrer dans ses filets (67e, 0-1).
Sans doute touchées au moral, les Lorraines encaissaient un deuxième but très rapidement, signé de près par l’Autrichienne Sarah Puntigam, magnifiquement servie dans l’intervalle par Marie-Charlotte Léger, entrée en jeu moins de dix minutes plus tôt.
Ne restait qu’à ajouter la cerise sur la bûche. Justine Lerond, sortie loin de sa surface, offrait un joli cadeau d’anniversaire à Clarisse Le Bihan (25 ans la veille) en dégageant directement sur elle. La Montpelliéraine lobait la gardienne des Bleuettes U20 et inscrivait un but spectaculaire de plus de 40 mètres (85e, 0-3).

Metz reprendra le championnat avec un déplacement chez le premier non relégable, Reims, situé 10 points devant.
Le MHSC reste à trois longueurs du podium et de Bordeaux. La reprise se fera à domicile, face au PFC.

Buts : Anouk Dekker (67e), Sarah Puntigam (69e), Clarice Le Bihan (85e).

Spectateurs : 160

————–

Crédit photo et vidéo : FFF

 

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Philippe Serve


Supporter de l'OM depuis sa finale victorieuse en Coupe de France en 1969. Tombé amoureux du foot féminin, un peu d'abord en 2007 et 2008, définitivement en 2011. Ai suivi pendant 4 ans au plus près l'OM féminin via mon site Olympiennes et Marseillaises. Assume complètement d'être supporter à la fois de l'OM ET de l'OGCN, club de ma ville natale ! Informe au quotidien sur tout le foot féminin, mais aussi sur l'actualité la plus diverse via mon compte perso Twitter @Olympiennes
Article lu 929 fois, écrit le par Philippe Serve Cet article a été posté dans Compte-rendu, Féminines et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.