LDC | OM (0-2) FC Porto : jamais 12 sans 13

Tu peux perdre un match mais pas 13, tu peux perdre 2 matchs mais pas 13, tu peux perdre 13 matchs… Ah ben si tu peux ! Monsieur Tuche serait fier de nous à l’heure actuelle, avec ce nouveau record battu par les Olympiens. Il n’y a plus de mot pour décrire de telles performances, affichant la statistique de 0 point et 0 but en 4 matchs… Un véritable affront à notre devise qui était dans nos souvenirs lointains « Droit au but ».

Après un début de match légèrement dominé par des Portugais en mode gestion d’efforts, la formation lusitanienne ouvrait le score à la 39e minute, d’un but gag après que le ballon ait rebondi sur l’épaule d’un joueur marseillais, avant d’atterrir dans les pieds de Zaidu. Ils marqueront plus tard sur un pénalty concédé par Balerdi (carton rouge à la 72e).  


Villas-Boas, le coach marseillais était fataliste après la nouvelle déconvenue de son groupe :

« Bon, on ne peut rien faire sur les treize défaites, elles sont là. On avait déjà touché le fond à Porto, on le touche encore ce soir, mais aujourd’hui, on a tout donné, avec détermination. La première période est équilibrée mais on a beaucoup de malchance, notamment sur le premier but. Les changements ont amélioré les choses. Mais il y a faute sur Amavi avant que le penalty ne soit sifflé. Leo fait une grosse erreur, il n’avait pas besoin de faire faute. À 2-0, c’était fini, même si on a eu quelques occasions avec Dario (Benedetto). La Ligue des Champions, c’est fini pour nous. Je n’ai jamais préparé à ce point deux matches dans ma vie, face à mon équipe de coeur, avec autant d’attention. Mais tout s’est mal passé. » […]

« Oui, ça peut laisser des traces, ça peut arriver. Pour le moment, pas encore, notre parcours en Championnat reste bon et intact. Mais à chaque fois, c’est plus dur encore. Le pire pour nous, c’est d’entrer dans cette dynamique victoires – défaites. Il faut serrer les dents, dès samedi face à Nantes, pour continuer à rêver à travers le Championnat. » […]

Interviewé sur Henrique, 18 ans, titularisé pour la première fois hier soir :

« C’était un match dur, de Ligue des Champions, pour un jeune de 18 ans qui vient de débarquer du Brésil, et il avait beaucoup de responsabilités. On l’avait placé là pour aller au un-contre-un face à Manafa, qui était très bon aujourd’hui, ne lui a pas laissé d’espaces. Il a fait une talonnade pour Valère (Germain), il faut lui laisser du temps pour travailler. » […]

« Certains de nos joueurs ont beaucoup d’expérience. Si on prend tous les buts qu’on a pris, neuf, il y a beaucoup de choses sur lesquelles on doit faire mieux. On ne s’est pas créé assez d’occasions non plus. On a payé un prix très cher pour ce retour dans une compétition dont on rêvait, les autres sont meilleurs que nous, ils ont le niveau. Nous, pas encore. C’est dur. La Ligue Europa n’est pas un bonus. Être troisièmes avec quatre ou six points… On veut surtout bien sortir de cette compétition, avec une bonne image. »

L’entraineur de Porto et ancien coach de Nantes, Sergio Conceiçao :

« Malgré la victoire, il faut rester mesuré. Marseille était bien préparé et a été plus agressif qu’à l’aller. On a eu des difficultés dans le jeu, Marseille a tenu nos attaquants grâce à Kamara et Rongier. Heureusement, on a réussi à marquer en fin de première période et ça s’est amélioré. » […]

« Le décès du dirigeant du club Reinaldo Teles ? Ça n’a pas été facile de gérer ça, car M. Teles était aimé de toute la famille portiste. Je le connaissais depuis mes 16 ans, il a accompagné toute ma carrière. C’était un des moments les plus difficiles de ma carrière, mais je devais rester professionnel. »

Valère Germain, dépité, au micro des journalistes :

« C’est difficile, on enchaîne une 4e défaite, on voulait vraiment gagner ce soir, on a été plutôt cohérents en première période. Malheureusement, on subit un coup du sort sur coup de pied arrêté. Les expulsions ont ensuite cassé le rythme du match et le penalty scelle nos espoirs. Sans être étincelants, on ne mérite pas de rentrer avec un but de retard, on a mis l’intensité, l’agressivité. Mais on a du mal à se créer des occasions franches. On a eu du mal pendant une heure. C’était mieux en fin de match parce que le scénario était plus débridé, mais ce n’était pas suffisant. »


Qui dit 13 défaites d’affilée, dit critiques et moqueries méritées sur les réseaux sociaux :

On finit par un petit hommage à MONSIEUR Maradona, qui nous a quitté hier à l’âge de 60 ans…

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 565 fois, écrit le par Kelyann Cet article a été posté dans Compte-rendu et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour LDC | OM (0-2) FC Porto : jamais 12 sans 13

  1. J’ espère qu’ ils se sont consolés avec une cuite au Porto, c’ est le minimum !!!!