L’OM c’est nous : le Massilia Socios Club, un an après…

Pour la seconde fois, nous sommes allés à la rencontre du Massilia Socios Club, afin de faire le point avec eux sur les avancées du projet, mais aussi répondre aux interrogations de certains. La passion de l’OM chevillée au corps, ils se sont livrés sans détours sur les difficultés rencontrées, mais aussi sur un futur qu’ils espèrent prometteur.


« Julien, bonjour ! Nous nous étions rencontrés il y a un an, comment allez-vous, tes compagnons de route et toi ?

Nous allons bien, nous travaillons toujours activement en étant convaincus du bien fondé de notre projet, et on avance malgré les apparences.

Globalement, comment se porte le projet et quelles sont actuellement les avancées les plus significatives ?

Depuis un an (date à laquelle nous sommes rentrés en contact avec l’OM) on a stoppé toute communication volontairement, pour le bien du projet, mais on avance toujours ! Quelques supporteurs de l’OM sont entrés en contact avec nous et se sont montrés intéressés à l’idée d’animer des antennes socios partout dans le monde.
Aujourd’hui nous en avons trois très actives à Paris, Dakar et São Paolo. Ils organisent des apéros socios pour voir les matchs ensemble. L’idée c’est de donner la possibilité à tous les amoureux de l’OM à travers le monde de rejoindre à terme une communauté OM, pour voir ensemble les matchs en direct, chanter, faire connaissance et partager une passion commune.
L’antenne de São Paolo fait encore mieux car ils ont réussi à nouer le contact avec les anciens joueurs brésiliens de l’OM qui sont prêts à venir voir les matchs avec les supporteurs, et ils ont ainsi pu présenter le projet à Carlos Mozer, qui a décidé de nous soutenir officiellement ! C’est génial car il connait le système socios par cœur (très développé au Brésil) et cela pourra nous être utile à moment donné, c’est sûr !

 Carlos Mozer, soutien officiel du Massilia Socios Club au Brésil !

Y aura-t-il d’autres antennes socios en France que celle de Paris ?

Comme je l’ai dit on veut créer plusieurs antennes socios, les supporteurs peuvent s’organiser et se voir entre eux, il suffit de nous contacter. Nous sommes convaincus qu’à terme si le projet prend forme, ces antennes socios seront indispensables au bon fonctionnement du projet. Tout le monde peut s’y mettre en France, dans le monde, il suffit d’avoir envie de voir le match avec d’autres supporteurs et trouver un bar qui diffuse les matchs. Là on essaie de mettre en place quelque chose sur New York…
 

Avez-vous pu rencontrer la direction afin de leur exposer votre projet, est-ce qu’ils vous prennent au sérieux ?

 La réponse est oui et il y a une vraie chance que cela aboutisse sur quelque chose d’ambitieux et d’unique au monde… on œuvre en ce sens en tous cas !

Avez-vous du modifier ou même retirer certaines idées présentes dans le projet initial car elle étaient trop ambitieuses ? 

Oui, clairement ! Si nous obtenons un accord avec l’OM, alors le projet sera sensiblement différent de celui que nous avons présenté au début, ce qui est normal j’ai envie de dire ! Toutefois, il ne faut pas paniquer :
– d’une part tous les adhérents auront la possibilité de se désengager, si pour une raison quelconque, le projet validé ne leur convenait pas.
– d’autre part, on a tout fait pour préserver l’essentiel, à savoir la philosophie du projet !
 
Il faut bien avoir en tête que l’objectif premier n’est pas d’être simplement actionnaire, car être actionnaire sans avoir d’idées à défendre ne sert à rien ! Nous voulons mettre en place des actions concrètes pour aider le club à résoudre l’équation complexe  suivante : comment l’OM peut-il être ambitieux sportivement, sans remettre en cause son authenticité et son côté populaire ?
 

Le Fair Play Financier a mis fin au mécénat pour tous les clubs, sauf le PSG et Manchester City qui eux, sont possédés par des états souverains et parviennent à contourner les règles grâce à des logiques d’investissements éloignées du football, correspondant à ce qu’on appelle le soft power¹ ! Mis à part eux, tous les clubs de football doivent désormais gagner autant d’argent qu’ils n’en dépensent.

Objectif Lune ! (Photo©OM.Net 2016)

Cela signifie qu’en tant que supporteurs, demander aux dirigeants de l’OM de replacer le club parmi les grands d’Europe nécessite de trouver de nouvelles recettes afin de recruter les joueurs en adéquation avec ce standing. Dès lors, il devront nécessairement faire du stade un outil toujours plus rentable car ils ne seraient pas crédibles sur leurs ambitions sportives s’ils n’avaient pas cet objectif.

‘Être actionnaires sans avoir d’idées à défendre ne sert à rien !’

Et concrètement, cette philosophie du projet… 

Nous, on dit clairement : attention, toucher au stade, c’est toucher à l’identité d’un club ! Le football est identitaire, un club de football c’est une équipe, un staff, des dirigeants, mais c’est avant tout un territoire. Une équipe de foot représente les couleurs d’un quartier, d’une ville, d’un pays et le stade c’est un lieu de rencontre, le lieu de représentation où le club et le territoire convergent afin de célébrer et défendre ensemble leurs couleurs ! C’est ça la beauté du football, et c’est ce qui en a fait le sport numéro un dans le monde (en plus de l’incertitude générée par les règles du jeu).
Si in fine toutes les personnes qui représentent le territoire ne sont pas présentes dans le stade, alors le club ne représente plus son territoire comme il faut, et il perd petit à petit son identité !
Pour éviter cela, nous souhaitons travailler sur deux aspects :
– Éviter le phénomène de starification des joueurs en mettant en avant un principe de base : c’est l’OM et donc ses supporteurs qui font que des joueurs deviennent des stars et pas l’inverse. Contrairement à ce que tout le monde croit, l’histoire de l’OM ne s’est pas faite avec des stars ! Qui étaient les Papin,Waddle, Deschamps, Boli , Ribéry, Drogba, avant de venir chez nous ? Il y a beaucoup plus de joueurs inconnus qui sont devenus des stars en venant à l’OM, que de stars qui ont réussi en signant ici et cela n’est pas anodin ! La malheureuse affaire Evra en est le dernier symbole…
– Faire que le stade reste accessible à tous les marseillais et qu’il reste un lieu où les supporteurs fassent partie intégrante du jeu. On ne doit pas aller voir un match de football comme on va voir un spectacle ! Quand on va dans un stade de foot, on fait le spectacle, l’équipe et les supporteurs représentent le territoire et les supporteurs doivent essayer d’influencer le cours du jeu pour avantager le club et le territoire. A Marseille c’est comme ça qu’on vit le foot et on veut conserver tout ça. Quand l’OM gagne, la ville gagne et alors on est tous « Fiers d’Etre Marseillais », c’est pour ça que l’OM est le ciment de la ville.
Si l’équipe arrive à proposer du contenu sur la pelouse tout en gardant sa ferveur, son authenticité et sa popularité, dans tous les sens du terme, alors l’OM aura des atouts que même certains grands clubs qui ont basculé dans le foot business ne possèdent plus. C’est ça l’objectif du projet, nous sommes convaincus qu’on peut rendre l’OM plus fort, plus attractif et plus séduisant que d’autres grands clubs européens s’il parvient à se développer autrement, en respectant des valeurs qui font parties des fondamentaux du foot et qui se sont évaporées, y compris dans des clubs très populaires comme à Liverpool…

‘A l’OM, ce sont les supporteurs qui font que des joueurs deviennent des stars, et non l’inverse’

Actuellement, combien de socios y a t-il et est-ce que d’autres personnalités se sont jointes à vous ?

3500 adhérents environ, et comme je l’ai dit précédemment, Carlos Mozer nous a rejoint très récemment !
 

Justement, en parlant de personnalités, une rumeur fait état d’un léger « froid » entre René Malleville et vous, alors qu’il est l’un des principaux soutiens médiatiques du projet.

Nous ne sommes pas en froid, personnellement, j’adore René, je le trouve tellement surprenant et d’une vivacité d’esprit que même les plus jeunes aimeraient avoir.
Ce qui s’est passé est tout simple, nous ne l’avons pas convié à une réunion à laquelle il aurait aimé participer. Après, nous, nous voulons bien faire, et clairement nous nous sommes rendus compte qu’on ne pourrait pas négocier le projet en présence de tout le monde si on voulait y arriver.
Nous sommes cinq fondateurs, plus une douzaine de supporteurs qui nous ont rejoint pour nous aider sur les post Facebook, sur Twitter, pour les newsletter et qui font intégralement partie du projet. On a quelques personnalités comme René et même d’ anciens joueurs qui ont déclaré soutenir notre action, mais on ne peut pas aller à chaque rendez-vous à quinze ! Même parmi les fondateurs, quelquefois, nous avons dû nous limiter à deux personnes maximum afin d’être plus efficaces et que les réunions ne s’éternisent pas.
Alors le temps viendra où nous pourrons retourner voir les personnes clés comme René, et je suis sûr qu’on se retrouvera autour d’un verre pour parler de l’OM car on a la même passion, et il le sait très bien !

« Il n’y a aucun soucis avec René Malleville ! »

On sent poindre çà et là quelques mécontentements, de socios qui se plaignent de ne pas avoir de réponses claires (voire aucune) à leurs interrogations lorsqu’ils vous sollicitent.

C’est vrai que parfois, on peut mettre quelques jours pour répondre, mais on finit toujours par le faire. Après, on travaille tous beaucoup de notre côté, on fait ça uniquement par conviction et par passion. Certains pensaient qu’on partirait « avec la caisse », mais nous sommes toujours là !
D’ailleurs pour prouver notre bonne foi, on a mis en place une pré-inscription gratuite afin que ceux qui veulent nous aider à faire avancer l’idée, « sans prendre de risques », puissent le faire ! J’ajoute que l’argent est toujours bloqué sur un compte séquestre sans intérêts et que les rares personnes qui ont demandé à être remboursées l’ont toutes été. Après, si j’ai un conseil à donner aux supporteurs avant d’abandonner, c’est de patienter encore un peu car on a prévu un petit quelque chose pour ceux qui se sont engagés en premier et qui ont attendu longtemps.  
 
Concernant la communication, cela nous a été pas mal reproché, mais que voulez-vous ? Ça ne sert à rien de toujours répéter qu’on avance, que ça vient, que le projet est long à se mettre en place… mais c’est normal ! Déjà, il nous a fallu faire connaissance avec l’OM et honnêtement, la direction avait un immense chantier en perspective, et on se devait de respecter ça.

 ‘Certains pensaient que l’on partirait avec la caisse… nous sommes toujours là !’

Concrètement, verra-t-on réellement des socios à l’OM un jour ?

Au début quand on s’est lancé dans l’aventure on se disait qu’on avait 1% de chance d’y arriver et pourtant on y a toujours cru ! Aujourd’hui, le pourcentage a augmenté de manière très significative, mais ce n’est pas pour autant qu’on doit se relâcher.
 

Le mot de la fin ?

Pour finir, je tenais à remercier en premier lieu tous ceux qui en cru en nous dès le début ! Je voudrais aussi remercier ceux qui nous ont rejoint et qui nous aident à créer du contenu, à animer des antennes socios partout. Certains ont connu de grosses difficultés personnelles au milieu du parcours et ils n’ont pas lâché… c’est top ! 

On essaie de respecter la confiance que tout le monde a placé en nous, au mieux, en étant le plus professionnel possible, tout en sachant que cela nous prend énormément de temps et d’investissement personnel.

 On va essayer d’aller au bout car on souhaite voir l’OM tel qu’on l’ aime : ambitieux , populaire… bref  unique ! Allez l’OM ! ».

 

Propos recueillis par Fayçaldinho


 ¹ Concept crée par Joseph S.Ney, utilisé dans les relations internationales et expliqué ici

 


A lire également...
Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de fayçaldinho


Manchot- analphabète – susceptible. Le spécialiste de l’aigreur et de la mauvaise foi.
Supporter de l’OM de 1986 à 1999 et depuis je subis… mais JHE pourrait bien changer la donne


Article lu 2096 fois, écrit le par fayçaldinho Cet article a été posté dans Interview et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *