J 17 | OM-FCGB : gare à la gueule de bois !

L’OM reçoit Bordeaux dans le cadre de la 17e journée de Championnat. Les Olympiens comptent bien capitaliser sur leur bonne série et ainsi conserver la deuxième place du classement de Ligue 1 une semaine de plus… Y’a plus qu’à, comme on dit !

Avant de commencer, penchons-nous sur la genèse de cet avant-match…

Une journée normale à la rédaction de MassaliaLive : 

« Bon, pour le planning des avant-matches de décembre, il reste Bordeaux et Metz à prendre ! Quelqu’un ? … Personne ? Bon alors… Bordeaux, c’est le vin. Le vin, c’est la picole. La picole, c’est Sofa ! Allez hop, c’est pour toi ! »… Bravo la réputation !

* Si mes élèves me lisent, je n’ai jamais touché à l’alcool, je bois uniquement de la tisane « Nuit tranquille »… véridique… hum…

Me voici donc unanimement désigné pour rédiger cet avant-match sous le signe de l’apéro et du vin, même si, entre nous, je préfère très largement la bière (Guinness, mon amour !), on devra faire avec du pinard !

Bien, donc c’est l’heure ! Installez-vous confortablement, débouchez-vous une bonne bouteille et coupez-vous quelques tranches de saucisson (ou autre chose hein, j’suis pas exclusif !). Il faudra boire avec modération pour ne pas déraper pendant la lecture.

Avant-tout, laissez le vin s’aérer pour en capter les arômes

À l’ouverture, on peut déceler quelques notes de lavande et de romarin. Pas de doute, nous voici dans la garrigue pour un vin local ! En parlant de local, le match se déroulant à la maison, les chances de subir la malédiction girondine sont moindres. Pour ceux n’étant pas au courant, cela fait maintenant 42 longues années que l’OM n’a pas gagné chez le rival bordelais (une piquette !).

En revanche, le club au scapulaire a tendance à repartir de Marseille avec un mal de crâne carabiné (32 victoires de l’OM, contre seulement 5 pour le FCGB en 56 matchs) et ne s’est pas imposé au Vélodrome depuis 11 ans, ce qui commence à faire aussi !  Concernant le bilan total des oppositions entre l’OM et Bordeaux, celui-ci est plutôt équilibré malgré un léger avantage pour les derniers cités. Sur les 112 oppositions, on dénombre 36 victoires pour l’OM, 38 pour les girondins et 38 matchs nuls.

La rivalité historique entre les deux clubs est toujours présente, même si le tanin est moins intense qu’à l’époque de Tapie et Bez. On se souvient (enfin pas moi hein, je n’étais même pas né…) de l’épisode Giresse, quand le Boss a arraché le joueur à son homologue du Sud-Ouest lors d’un bras de fer désormais historique et qui a madérisé les relations entre les deux clubs de manière irréversible.

Dégustation, une petit lampée pour goûter

Plutôt agréable en bouche, outre-Atlantique le vin français est très apprécié, voire même copié, mais rarement égalé. Le club bordelais, récemment vendu à des investisseurs américains, tente de retrouver un lustre (enfin… plutôt un lampion, n’exagérons pas non plus…) perdu depuis bien longtemps afin d’en faire un grand cru. Pour l’instant ils servent, dans le meilleur des cas, une villageoise frelatée, au pire du vinaigre bien rugueux.

Le seul fait remarquable de leur saison étant la réception de l’OM pour laquelle ils jouent leur vie (comme tous les autres clubs de Ligue 1 en fait…) , pour arracher un timide match nul et parfois, sur un coup de chance (ou d’arbitrage), une victoire. À la suite de cela, les marine et blanc retournent dans l’anonymat du milieu du tableau où ils ont pris l’habitude de végéter tels une bouteille premier prix dans les rayons du supermarché.

Cette saison semble cependant démarrer bien mieux que les précédentes. Les Bordelais sont aujourd’hui 3e, à 5 petits points de la 2e place occupée par l’OM grâce à une victoire probante (6-0) contre les Crocodiles Nîmois. Nos Olympiens devront veiller à ne pas vaciller, ou pire, chuter pour continuer la belle série entamée fin octobre à la suite du match contre le rival de la capitale.

D’habitude, je me laisse aller à une analyse (de comptoir) d’un ou plusieurs joueurs, mais là, après ces 5 victoires consécutives, pas besoin de faire dans le détail : je n’ai personne dans mon collimateur, mis à part notre buveur de tisane préféré (Il devient quoi d’ailleurs? Ça fait longtemps qu’on ne l’a pas entendu, non ?) !

Finalement, il est bon ce pinard ! Allez, un petit verre – ou plusieurs – ça va pas faire de mal !

On se laisserait presque aller à boire tout’ la bouteille, mais ça s’rait pas raisonnable… Si ?

Une victoire contre l’ennem… hic… bordelais serait aussi appréciable qu’un bon Châteauneuf-du-Pape ou un Bandol, avec une saveur qui reste en bouche jusqu’au prochain match (ça commence à tourner, non ?).

C’est vrai que rester deuxièmes quelques jours de plus… bah ça nous ferait plaisir à nous, supporteurs, mais surtout ça permettrait de voir venir !

Faudra faire attention par contre à pas s’laisser enivrer par les bons résultats et commencer à tituber. Même si l’excès de points, c’est bon pour la santé du classement, l’excès de confiance, pourrait à la longue nous faire terminer la course dans un ravin.

Y’a plus qu’à mobil… hic !… ser les joueurs pour qu’ils restent concentrés sur l’objectif avec sobriété (connais pas ce mot…) pour enchaîner les victoires et pas les cuites, sinon « bobo la tête ! ».

Allez… hic… euh ! Un dernier verreuh ! Après j’arrête, prom… hic ! 

Pour finir baaaah… on espère que le FC Clapping va repart… hic… ir avec 0 point !

Aaaaaalleeeeez l’Ohèmeuh ! On va bouffer du canneléééééé !

* La consommation excessive d’alcool est dangereuse pour la santé. Ne déconnez pas et ne prenez pas le volant en ayant picolé. *
Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de SofaWarrior


Le prof préféré de ton prof préféré. J'ai vu de la lumière et je suis rentré. En plus, on m'a promis de la Guinness à volonté.
Article lu 914 fois, écrit le par SofaWarrior Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour J 17 | OM-FCGB : gare à la gueule de bois !

  1. Hic ,j’ veux des buts jusqu’ à plus soif , marseil hic, hein !