J 32 | OM-Nîmes Olympique : un OM en réa-Nîmes-ation

Bon, soyons clairs, je suis d’une humeur de chien. A qui la faute ? La faute à Rudi pardi ! J’ai visionné la conférence de presse du jour de l’artisan du désastre, et je dois concéder que quelques envies de violences physiques ont traversé mon esprit d’ordinaire équilibré et apaisé ! Donc pour retrouver la paix intérieure, je vais être obligé de vous conter une petite histoire…

Une Rédac’ qui craque !

Inutile de dire que semaine après semaine, le moral de la rédaction de vôtre média préféré s’étiole, subsistant uniquement par les bonnes grâce d’un humour à base de jeux de mots que la morale (et les lois célestes du rire) réprouvent, et d’un espoir, lointain, en point de mire : celui du jour où l’on installera une catapulte à deux places devant les portes de la Commanderie, dans laquelle on installera Rudi et notre regrettable Président qui pourront donc aller voir ailleurs si les leds éclairent mieux !

Alors, pour briser la litanie d’articles incantatoires réclamant des testicules dans les caleçons olympiens et de bulletins de notes plus désespérants que ceux d’un âne bâté quadruplant son CE2, nôtre rédaction au bord de la tragédie Grecque (et je ne parle pas de Mitroglou… vous l’aviez déjà oublié celui-là hein ?) a décidé d’appeler ses membres les plus éminents à quitter le confort de leur domicile pour, des quatre coins du pays, venir à votre rencontre dans le but de vous offrir une occasion unique : celle de voir vos héros en chair et en os !

En effet, et bien que les contingences aient réduit quelque peu la liste des participants à cette sortie historique, nous seront tout de même quatre, voire cinq, à participer, ce samedi 13 Avril à une séance de dédicace à l’Olympe où vous pourrez faire la connaissance de  :

– Baccalhao, notre illustrateur maison, dont la technique de dessin à la truelle devrait bien finir par lui valoir une quelconque reconnaissance du noble milieu des arts et des lettres, à moins que la dite reconnaissance ne vienne du milieu médical. En effet, ce dernier ayant déjà perdu deux gonades au cours de précédentes aventures s’en était découvert un troisième, rareté physiologique inexplicable, qui lui avait redonné espoir en l’existence terrestre. Néanmoins, nanti de sa poisse légendaire il aura tout de même réussi à perdre ce troisième attribut de la manière la plus stupide qui soit : regardant, vendredi dernier, la nouvelle masterclass Garciesque face à Bordeaux, il se la sera arrachée au moment du premier remplacement de notre déplorable entraîneur. La joie de voir enfin Valère Germain sortir rapidement oblitérée par le changement d’humeur de Rudi qui finalement sortira Payet (lequel aura joué, en tout et pour tout avec Mario Balotelli, à peine huit minutes… ne cherchez pas c’est la vraie statistique…) aura eu raison de ses dernières forces mentales, entraînant un passage à l’acte aussi soudain que lourd de conséquences quant à l’éventualité d’une descendance ! Néanmoins, soyez rassurés Mesdames (ou Messieurs d’ailleurs, pas de discrimination chez nous), grâce à notre excellente mutuelle, il est maintenant pourvu de prothèses en titane personnalisées, que vous pourrez faire tinter l’une contre l’autre à l’envie (et gratuitement, son amour du masochisme n’ayant d’égal que sa générosité) !

– Louis Gustave, qui vient de loin ! Preuve que le syndrome traumatique du aux performances effroyables de l’OM peut vous frapper n’importe ou, il fera près de 1000 km dans les conditions ignobles d’un TGV bondé un samedi de vacances scolaires, pour finir par loger dans un hôtel dont la proximité avec la rue Curiol est probablement le seul titre de gloire ! Mais, prêt à braver ces éléments dantesques pour découvrir la joie d’une bronca orchestrée par 60 000 âmes furieuses du viol répété de leur dignité, il sera là pour hurler sa rage et signer des t-shirt « Olympique de Balo » de sa plus belle plume, le tout en urinant très calmement sur les chaussures de Jacques Henri Eyraud, ficelé à une chaise à clous pour l’occasion ! Contre une somme modique (de l’ordre de 500 à 600 euros, hors-taxe, en liquide) vous aurez également la possibilité de prendre un selfie en sa compagnie pendant son activité uro-ludique !

– Ludo A.K.A. Tacle Glacé sera également de la partie ! Je peux maintenant vous le confirmer, son EHPAD ayant officialisé l’autorisation de sortie il y a quelques minutes à peine ! En ce qui le concerne, il sera à votre disposition pour signer vos béquilles, déambulateurs, plâtres, attelles, couches pour adultes, bas de contentions, feuillets de résultats d’analyse… Nous vous demanderons néanmoins de ne pas le surmener en évitant de lui imposer un rythme supérieur à cinq signatures par heure dans la mesure ou la préservation de sa santé chancelante dépend d’une pause de dix minutes toutes les cinq minutes d’activité ! Les objets portant sa « griffe » tremblotante seront donc de véritable collectors et nous serons très attentifs à leur circulation sur les sites de vente en ligne dans la mesure ou nous souhaitons éviter toute spéculation ! Les personnes disposées à lui offrir du Pago Ananas seront prioritaires dans la file d’attente. (merci de procéder à une préouverture de la bouteille, le «clac» de décompression pouvant briser son poignet plus fragile que le cristal).

– Et enfin votre humble serviteur, à l’allure imposante, sa voix suave et mélodieuse vous contant les plus belles histoires sur un univers parallèle merveilleux dans lequel l’OM roule sur l’Europe avec une main dans le slip. Un monde sublime ou le Parc des Princes et son équipe résidente ne sont plus qu’un tas de ruines fumantes après que le Qatar ai décidé de s’en désengager suite à une cinquième remontada consécutive, un endroit incroyable où Jean-Michel Aulas ignore l’existence de Twitter, et vient de reconduire Bruno Génésio à la tête de l’équipe première du FC Lyon jusqu’en 2030, et surtout un monde dans lequel, ni JHE, ni Rudi Garcia n’ont eu l’outrecuidance de s’approcher à moins de 35 années lumières de Marseille ! Je serais également disponible pour signer de ma plume élégante et lyrique le recueil de mes tweets et chroniques les plus exceptionnels (à paraître dés demain matin au prix de 16,90 euros) et dont les bénéfices seront intégralement reversés à l’association «Un siège éjectable pour Rudi» dont le but est de soulager des millions de supporteurs Olympiens à travers le monde de la honte permanente dans laquelle ils vivent depuis des mois !

– Au rayon des peut-être, il n’y a que le bien nommé Mr Vuvuzella, notre encyclopédie footballistique, le rédacteur préféré de ton rédacteur préféré (comment ça je cherche à gratter une augmentation ? Evidemment, et alors, je ne vois pas le problème !) dont la présence n’est pas certaine, mais qui, si les événements s’enchaînent bien, devrait tout de même être présent pour faire des nœuds à vos cortex cérébro-spinaux à base de questions que vous ne vous seriez jamais posé, du type : « Si on parle de football, qu’est ce que vous préférez ? Le fait que ça se joue avec un ballon rond, ou que les équipes soient composées de onze joueurs car cela correspondait aux nombres d’élèves occupants chaque dortoir des universités anglaises accompagnés de leur surveillant, ce qui fait donc du football, une bagarre de court de récréation sublimée par le fair-play naturel de nos voisins Grand Bretons ? » Autant vous dire qu’une fois qu’il aura fini de poser la question et que vos neurones auront tenté de démêler tout ça, il est fort probable que votre QI soit passé sous les trois chiffres, voire deux.

Enfin, comment ne pas profiter de l’occasion que me donne cette tribune pour mentionner les autres, vous savez, les lâcheurs, ceux qui auraient du venir, mais qui se sont subitement rappelés qu’ils avaient des impératifs, du style « je dois faire stériliser ma fourmi domestique », ou encore « le jardinier du type que connait vaguement la cousine par alliance au huitième degré du coté de la grand mère par alliance de mon ex-femme s’est cassé un ongle, d’après les médecins, il ne passera pas la nuit, je dois aller lui présenter mes respects ! » et autre joyeuseté… ainsi Messieurs Jester, Max, et Florent, je ne vous félicite pas, et je vous informe que cette absence sera retenue sur le maigre salaire que la rédaction oublie fréquemment de vous verser !

Pour les courageux qui resteront avec nous jusqu’au bout, sachez que cette séance de dédicaces sera suivi par un dîner-spectacle, donné en notre honneur, au sein même du Vélodrome, devant plus de soixante milles personnes, et ce, à partir de 17 heures ! Au programme : jeu latéral, humiliation face à un promu, et honte de très grande qualité !


Quand tu arraches 10 millions alors que t’es nul !

Le match ? Quel match ?

A quoi bon ? A quoi bon s’échiner à rêver d’un changement tactique, d’une idée novatrice et ambitieuse chez la buse qui nous sert de coach, puisque l’on sait tous que l’échec de sa tentative face à l’ogre girondins la semaine dernière va pousser Rudi le pro du déni à revenir à son 4-4-2 moisi et sans âme, disposant d’une animation offensive propre à donner un air alerte à l’ancêtre Ludo. Quand en plus on sait que Nîmes est une équipe joueuse qui joue crânement sa chance peu importe le pedigree de l’adversaire, et qui a saisi l’importance du derby qui nous oppose, on sent bien que tous les ingrédients sont réunis pour une belle fessée déculottée devant une audience colossale.

Fessée qui sera suivie d’une semaine redoutablement longue au cours de laquelle on honnira encore le vier marin qui nous sert d’entraîneur pour ses choix tactiques qui n’ont ni queue ni tête. Ici un premier remplacement pour sortir un offensif alors qu’on est mené d’un but à la 78e minute, et faire entrer un troisième défenseur central, histoire de sécuriser la défaite, là une note sur son carnet, une altercation avec le quatrième arbitre pour un penalty refusé alors que c’est Ocampos qui avait commis la faute, le tout suivi d’une conférence lunaire ou l’on apprendra que mathématiquement c’est pas encore foutu pour le podium et qu’on a vu des bonnes choses, notamment entre la 12e et la 17e minute ! Mon équipe c’est celle-ci. Ce match, si on le joue vingt fois, on le gagne dix neuf fois, aujourd’hui malheureusement c’était la vingtième… ou encore que si Gustavo a joué ailier gauche c’était pour compenser le manque d’allant défensif de Radonjic, raison pour laquelle je l’avais replacé en sentinelle !

Bref, autant ne pas se donner trop de mal à espérer quoi que ce soit, au moins, s’il y a une surprise, elle ne pourra être que bonne… encore que l’animal sensé présider aux choix tactiques à tout de même un talent rare : celui de nous démontrer que quand on pense qu’on a touché le fond, il a toujours une pelle sur lui pour creuser un peu plus…

Allez l’OM quand même ! (Garcia, la porte est là !)

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Ragnarok


Juriste de raison, confiseur de métier, ancien habitant du bassin parisien repenti en Marseillais pur sucre qui n'a toujours vibré que pour l'OM. Joueur occasionnel au Z5 (option « pieds carrés et contrôles aléatoires » incluse), et désormais fier rédacteur de Massalia Live !
Article lu 366 fois, écrit le par Ragnarok Cet article a été posté dans A la Une, Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

2 Réponses pour J 32 | OM-Nîmes Olympique : un OM en réa-Nîmes-ation

  1. Merci, merci, merci, bravo, heureusement que vous êtes là

  2. Merci, merci, merci, bravo, heureusement que vous êtes là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.